Contes merveilleux

contes_merveilleux © Sarah Guidoin

Les contes merveilleux retracent des itinéraires de héros, souvent jeunes mais pas que et parfois démunis, qui franchissent avec l'aide de personnages surnaturels envers lesquels ils se sont montrés compatissants, des épreuves  initiatrices marquant les divers moments de passage de l'enfance et de la jeunesse jusqu'à l'âge adulte.

L'accession à la maturité est représentée par le mariage heureux et la paternité et se double souvent de la cession du pouvoir royal par le père de la princesse conquise

Découvrez une sélection de contes présents dans la base de données du Cerdo en cliquant sur la flèche du titre que vous aurez sélectionné.
Lisez le résumé du conte et s'il vous intéresse, cliquez sur "Lien Cerdo" pour entendre le récit conté en lançant le player.

 

Adversaires surnaturels

Petit Poucet (le) (enq.)
N° d'inventaire000191-2_05
Titre(s)Petit Poucet (le) (enq.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327] Les enfants et l'ogre / The children and the ogre/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT]
Durée07min 16s
RésuméN'ayant plus rien à manger, un couple décide d'abandonner ses enfants, un petit garçon et une petite fille, dans les bois. Le petit garçon, qui avait entendu le projet de ses parents, remplit ses poches de sable, grâce auquel ils retrouvent le chemin de la maison. Le lendemain, il sème des graines de mil, seulement les oiseaux mangent tout et les deux enfants ne peuvent retourner chez eux. Le petit garçon grimpe sur un arbre et voit une petite cheminée. Ils se dirigent vers cette maison et arrivent chez un vieux couple. La vieille dame fait son pain. Les enfants, prétextant l'aider, la font rentrer dans la maie et lui versent l'eau bouillante dessus. Le vieil homme s'apprête à cuire le pain. Les enfants le font entrer dans le four où il meurt. Ainsi, ils deviennent les nouveaux maîtres de la maison. version
Sujetrelation (enfant, parents)/pauvreté/abandon/relation (frère, soeur)/forêt/sable/chemin/graine (mil)/femme (vieille)/homme (vieux)/arbre/maie/conte-légende-récit
Lieu de collecteVENDEE/La Châtaigneraie (canton de)/MENOMBLET
Date de collecte1972-02-16
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive 
Conte de l'ogre (le) (inf.)
N° d'inventaire000191-2_06
Titre(s)Conte de l'ogre (le) (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327B] Le Nain et le géant / The Dwarf and the giant/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT]
Durée02min 43s
RésuméDeux petits garçons étaient perdus. Ils arrivèrent chez une femme, la femme de l'ogre avec laquelle il n'eut que des filles. Elle les prévint qu'il mangeait tous les petits enfants, sauf ses propres filles. Pour la nuit, elle leur donna deux bonnets rouges, tandis que les filles dormaient avec des bonnets bleus. Un des garçons échangea les bonnets rouges avec ceux des petites filles. Lorsque l'ogre rentra, il sentit la chair fraîche. Dans la chambre, il confondit les deux garçons avec ses filles et mangea ses filles. Le lendemain, les garçons purent se sauver. version
Sujetogre/femme de l'ogre/enfant/bonnet/conte-légende-récit
Lieu de collecteVENDEE/La Châtaigneraie (canton de)/MENOMBLET
Date de collecte1972-02-16
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Barbe-Bleue (inf.)
N° d'inventaire001560-2_02
Titre(s)Barbe-Bleue (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)
Durée04min 13s
RésuméUn homme à la barbe bleue venait d'épouser sa septième femme. Personne ne savait ce qu'il était advenu des six précédentes. Il laissa seule sa nouvelle épouse, lui donnant les clefs des appartements de son château, avec l'interdiction d'ouvrir une pièce en particulier. Curieuse, c'est justement cette porte qu'elle ouvrit, découvrant les cadavres des épouses disparues. La clef était tombée dans le sang et il lui était impossible de le retirer. Lorsque Barbe-Bleue rentra, il lui promit le même sort que ces femmes. Elle s'isola dans une tour, sachant que ses deux frères devaient arriver bientôt. Pendant que Barbe-Bleue préparait son arme, les frères délivrèrent leur soeur. version
Sujetconte-légende-récit/secours/sang/relation (frère, soeur)/mariage/crime/clef/château/interdiction/curiosité
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/La Forêt-sur-Sèvre (La Rainelière)/La Ronde (La Rainelière)/Cerizay (canton de)
Date de collecte1972-02
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive 
Petit chaperon rouge (le) (ana.)
N° d'inventaire001560-2_03
Titre(s)Petit chaperon rouge (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 333] Le Glouton - Le Petit Chaperon rouge / The Glutton - Red Riding hood
Durée04min 13s
RésuméUne petite fille, qui portait un bonnet rouge, est envoyée par sa mère amener des galettes et du beurre à sa grand-mère. Traversant le bois, elle croise le loup qui lui demande où elle va. Il arrive avant elle chez la grand-mère et la mange. Puis il attend la petite fille, qui trouve sa grand-mère enrouée, avec de long bras et de longues jambes. Surtout elle lui trouve de grandes dents et aussitôt le loup la dévore. version
Sujetconte-légende-récit/fille (petite)/bonnet (rouge)/galette/beurre/grand-mère/bois (forêt)/loup
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/La Forêt-sur-Sèvre (La Rainelière)/La Ronde (La Rainelière)/Cerizay (canton de)
Date de collecte1972-02
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Petit Poucet (le) (ana.)
N° d'inventaire001560-2_07
Titre(s)Petit Poucet (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327B] Le Nain et le géant / The Dwarf and the giant/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT]
Durée08min 30s
RésuméUne famille, très pauvre, avait sept enfants dont un qui était très petit et qu'on appelait Petit Poucet. Ne pouvant plus nourrir leurs enfants, les parents décidèrent à contre-coeur de les abandonner dans la forêt. Le Petit Poucet avait entendu leur décision et grâce aux cailloux qu'il avait laissé tomber au fur et à mesure qu'ils s'enfonçaient dans les bois, les enfants purent retrouver leur chemin. Le lendemain, il n'avait que du pain à semer, seulement les oiseaux mangèrent les miettes et les petits furent perdus. Le Petit Poucet monta dans un arbre et vit une lueur. Avec ses frères, ils allèrent dans sa direction. Ils arrivèrent à la maison de l'ogre, et sa femme leur signifia le danger qu'ils couraient parce que l'ogre était amateur de chair d'enfants. L'ogre avait sept filles, Petit Poucet échangea, pour la nuit, les bonnets des filles avec ceux de ses frères et soeurs. L'ogre dévora ses propres filles. Le lendemain, Petit Poucet s'enfuit avec ses frères poursuivis par l'ogre. Fatigué, ce dernier se reposa et Petit Poucet en profita pour lui prendre ses bottes. Il arriva jusque chez le roi et lui rendit quelques services. En récompense, le roi lui donna de l'argent. Cet argent permit à la famille de sortir de la misère et aux enfants de demeurer auprès de leurs parents. version
Sujetconte-légende-récit/pauvreté/enfant/abandon/forêt/chemin/arbre/ogre/fuite/bottes/roi/récompense
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/La Forêt-sur-Sèvre (La Rainelière)/La Ronde (La Rainelière)/Cerizay (canton de)
Date de collecte1972-02
Languespoitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Fille du roi enfermée dans la tour (la) (ana.)
N° d'inventaire002661-1_01
Titre(s)Fille du roi enfermée dans la tour (la) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 310] La Fille dans la tour / The Maiden in the tower/Persinette [DT]
Durée24min 48s
RésuméPendant la guerre, un roi enferma sa fille dans une tour. Sa marraine, une fée, venait la voir tous les jours, déjeuner avec elle. Elle montait avec le panier sur les longs cheveux de la jeune fille : "Jetez vos cheveux, la Belle et retirez !". Comme la jeune fille s'ennuyait, sa marraine lui offrit un perroquet. Un jeune roi avait vu le manège et finit par rejoindre la belle. Puis il vint la voir régulièrement, avant que la marraine n'arrive, et se cachait. Le perroquet ne cessait de répéter les allées et venues du jeune prince. Un jour, la jeune fille et le roi s'enfuirent. La marraine, mécontente, fit en sorte que la belle s'enlaidisse. Mais le roi, malgré les protestations de sa mère, garda sa femme auprès de lui. Ils eurent trois enfants, chaque fois enlevés dès la naissance par la marraine, qui faisait accuser la jeune fille de cannibalisme. Puis la marraine fit en sorte que sa filleule retrouve sa beauté. Les noces purent être célébrées, durant lesquelles le couple retrouva ses enfants. version
Sujetsort/promenade/roi/marraine/fille (du roi)/fée/rapt/conte-légende-récit/cheveux/donjon/perroquet/laideur/enfant/cannibalisme/mariage
Lieu de collecteVIENNE/Vouillé (canton de)/CHIRE-EN-MONTREUIL
Date de collecte1974-01-04
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Conte de la montagne verte (le) (inf.)
N° d'inventaire000617_08
Titre(s)Conte de la montagne verte (le) (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 313] La Fuite magique : la fille aide le héros dans sa fuite / The Girl as Helper in the Hero's Flight/Fille du diable (la) [DT]
Durée23min 08s
RésuméDans son verger, un fermier avait un poirier rare, dont les poires exauçaient des vœux lorsqu'on les mangeait. Tout le monde le savait, et tentait de voler les poires. Il envoya ses trois valets tour à tour surveiller les fruits magiques et attraper le voleur. Aucun ne réussit à empêcher le vol, mais le dernier, avec son sabre, avait coupé la main du voleur. La poire avait tout de même disparue et il entendit une voix derrière le mur disant qu'il devait ramener la main dans un an et un jour à la Montagne Verte. Le valet passa donc de l'autre côté du mur et se mit en chemin. Sur sa route, il croisa un homme à qui il demanda son chemin. L'homme lui indiqua et lui désigna trois jeunes filles susceptibles de l'aider en précisant qu'il devait s'adresser à celle habillée en robe blanche. Au bord d'une rivière, il vit les trois filles se baigner. Puis il vit les trois robes et vola la blanche pour trouver la bonne jeune fille. Il lui demanda le chemin de la Montagne Verte. Il apprit ainsi que c'était la demeure du diable, père des trois jeunes filles. Elle l'accompagna et lui conseilla de ne rien manger de ce qu'on lui proposerait, de tout jeter sous la table en disant : "A la mode de chez nous". De même qu'elle lui conseilla de dormir sur le plancher de la chambre car le soir venu des scies et des haches venaient traverser toute la chambre. Arrivé chez le diable, il devint son valet, mais il dut réaliser des taches impossibles. Sa première tache fut de vider l'étang avec un panier et de planter dans la vase une salade. Puis il dut trouver un nid de coq, au milieu d'un étang. Chaque fois, la jeune fille en robe blanche lui apportait son déjeuner et aidait le jeune homme à réaliser les épreuves grâce à sa baguette magique. Dans la dernière, elle perdit son orteil. En effet, le jeune homme dut la faire bouillir et placer les os de manière à trouver le nid, mais lorsqu'il voulut la faire revenir, il oublia le petit orteil. Le diable, satisfait, décida de lui donner une de ses filles, que le jeune homme dut choisir dans une chambre noire. Il retrouva la jeune fille en blanc grâce à l'orteil qui lui manquait. Le soir, ils devaient partir ou le diable les tuerait. Pour cela, il devait choisir le cheval "Câlin", le seul qui dormait mais le plus rapide des trois. Après avoir réussi à réveiller le cheval, il prit la jeune fille vêtue de blanc avec lui et ils s'enfuirent. Le lendemain, le diable chaussa ses bottes de sept lieux et partit à leur recherche. Voyant arriver son père, la jeune fille transforma le cheval en moulin, le jeune homme en meunier et elle-même en farine. Puis une autre fois, elle se métamorphosa en fleurs, le cheval en jardin et le jeune homme en jardinier. Le diable s'arrêtait auprès du meunier et du jardinier, mais aucun ne répondait à ses questions. Exaspéré, il repartait. Les trois personnages revinrent à leur forme première et continuèrent leur route effrénée. Le diable se fit à nouveau proche. Mais un coup de cravache à "Câlin" suffit pour les faire passer de l'autre côté du mur, en Terre Sainte. Le diable ne pouvait plus les atteindre. version
Sujetvalet/mur/montagne/métamorphose/magie/fuite/fille (du diable)/étang/épreuve/diable/conte-légende-récit/cheval/arbre fruitier/voleur/main coupée/orteil/Terre Sainte
Lieu de collecteVENDEE/Roche-sur-Yon Nord (canton de la)/Venansault (La Babinière)/Montagne Verte/Terre Sainte
Date de collecte1984-02-22
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Barbe-Bleue (ana.)
N° d'inventaire000189_01
Titre(s)Barbe-Bleue (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT]
Durée6min 26s
RésuméDans un château de Touffauges, vivait Barbe-Bleue, un homme dont on savait qu'il avait eu sept femmes et qu'il les avait toutes tuées. Il s'était remariée avec une huitième. Celle-ci venait de s'installer dans le château, et ses parents devaient venir visiter la demeure. Barbe-Bleue, qui devait partir en voyage, laissa à son épouse toutes les clefs du château, en lui interdisant formellement d'ouvrir une pièce en particulier, située au rez-de-chaussée. Lorsque ses parents furent repartis, elle ne résista pas à la curiosité et ouvrit la porte interdite. Elle découvrit une pièce sordide, dans laquelle étaient accrochés au mur les cadavres des femmes de Barbe-Bleue. Au milieu de cette pièce, il y avait une barrique de sang, dans laquelle tomba la clef. Affolée, elle usa de tous les moyens connus pour nettoyer la clef, mais rien n'y fit, elle resta tâchée. Lorsque Barbe-bleue revint, voyant la clef, il entra dans une grande fureur et promit à son épouse de lui faire subir le même sort qu'aux autres sur le champ. La jeune épouse obtint tout de même le temps nécessaire de passer une toilette et de faire une dernière prière avant le grand saut. Dès qu'elle fut dans sa chambre, elle envoya son petit chien porter un message à ses frères qui étaient gendarmes, et demandait régulièrement à son petit chat "Ne vois-tu rien venir ?", jusqu'à ce qu'il vit une grand poussière s'élever sur les chemins. Les frères arrivèrent juste à temps pour sauver leur sœur et transpercer d'un coup d'épée le terrible Barbe-Bleue. version
Sujetmariage/frère/crime/conte-légende-récit/clef/chien/château/chat/sang/gendarme/épée
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/PARTHENAY
Date de collecte2003-08-23
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Frère et ses deux fèves (le) (ana.)
N° d'inventaire001991_02
Titre(s)Frère et ses deux fèves (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 1640-1674] Accidents heureux/[AT 1655] L'Echange avantageux / The Profitable Exchange/[AT 327C] L'enfant dans le sac / The Devil (witch) carries the hero home in a sack/Enfant dans le sac (l') [DT]
Durée04min 48s
RésuméLe héros voyage avec seulement deux fèves dans sa poche. Pour la nuit, il demande à dormir, lui et ses deux fèves, dans une ferme. Il place ses fèves dans un panier de gousses et repart le lendemain avec les deux plus grosses gousses de fèves. La nuit suivante, dans une autre ferme, il place ses gousses dans le toit des cochons. Comme elles sont mangées, il repart avec deux cochons. Par la suite, ses cochons sont tués par deux boeufs qu'il prend avec lui. Puis il croise deux hommes avec un cadavre de vieille femme. Il échange le cadavre contre ses boeufs. Il ruse avec une jeune fille et lui fait croire qu'elle a tué sa grand-mère. Pour éviter le scandale, les parents acceptent qu'elle parte avec lui ([AT]1655). Il la met dans un sac et passe la nuit dans une autre ferme. Or cette ferme est celle de la marraine de la jeune fille. Celle-ci met alors un chien dans le sac à la place de la fillette. En chemin, croyant que c'était la jeune fille qui remuait, il ouvre son sac et le chien sort d'un bond et s'enfuit ([AT]0327C). De toute sa fortune, il est revenu à rien. version
Sujetsac/marraine/fève/échange/conte-légende-récit/cochon/chien/boeuf
Lieu de collecteVIENNE/Gençay (canton de)/Usson-du-Poitou (Les Brousses)
Date de collecte1974-02-18 au 1974-02-22
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Petit Poucet et les sept filles de l'ogre (le) (ana.)
N° d'inventaire000636-2_07
Titre(s)Petit Poucet et les sept filles de l'ogre (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327] Les enfants et l'ogre / The children and the ogre/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT]
Durée07min 27s
RésuméLe Petit Poucet avait six autres frères. Un soir, il entendit ses parents dire qu'ils devaient abandonner leurs enfants parce qu'ils étaient trop pauvres pour les nourrir. Il mit alors des cailloux dans sa poche. Le lendemain, le père emmena ses sept enfants dans la forêt et les y laissa lorsqu'ils furent endormis. Grâce aux cailloux que le Petit Poucet avait semé, les enfants purent retourner chez leurs parents. Quelque temps plus tard, le père repart avec ses enfants pour les abandonner, mais le Petit Poucet avait égréné sur la route des graines de mil que les oiseaux mangèrent. Les enfants ne purent retrouver leur chemin. A la nuit tombée, ils virent la lueur d'une maison dans la forêt. Ils y allèrent mais la femme qui leur ouvrit les prévint que c'était la maison de l'ogre et qu'il appréciait les enfants pour leur chair fraîche. Ils entrèrent tout de même et furent couchés dans un lit. L'ogre avait sept filles. Lorsque celui-ci rentra, il sentit tout de suite l'odeur des petits garçons et la nuit il entra dans leur chambre pour les dévorer. Mais auparavant, le Petit Poucet avait pris soin d'échanger les bonnets de ses frères et le sien avec les couronnes des filles de l'ogre. Aussi, l'ogre croyant dévorer les garçons, tua ses propres filles. Se rendant compte de son méfait le lendemain, les enfants ayant eu le temps de s'enfuir, il chaussa ses bottes de sept lieux. Le Petit Poucet avait déjà fait du chemin, et s'était arrêté sous un rocher. L'ogre se coucha sur ce même rocher pour s'y reposer. Le Petit Poucet put alors lui voler ses bottes et rendre service au roi en ramenant des nouvelles de ceux qui étaient partis à la guerre. Pour ce service, il fut grassement payé et put rentrer chez lui. Désormais, ils avaient de l'argent pour s'acheter du pain. version
Sujetogre/maison/forêt/enfant/conte-légende-récit/bottes de sept lieux/bonnet/abandon/cailloux/graine (mil)
Lieu de collecteVENDEE/Pouzauges (canton de)/POUZAUGES
Date de collecte1982-08-06
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Roi des poissons (le) (enq.)
N° d'inventaire000684-2_03
Titre(s)Roi des poissons (le) (enq.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 303] Les Jumeaux ou frères de sang / The Twins or blood-brothers/Roi des poissons ou la bête à sept têtes (le) [DT]/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]
Durée9min 32s
RésuméUn homme allait à la pêche tous les jours, sans trop de succès selon sa femme. Mais un jour, il attrapa un très gros poisson, mais qu'il relâcha lorsqu'il l'entendit dire qu'il était le roi des poissons, et que des malheurs arriveraient s'il ne le remettait pas à l'eau. Le voyant revenir les mains vides, sa femme le renvoya pêcher. Il reprit le roi des poissons qui lui annonça trois naissances pour sa femme, trois naissances pour sa jument et trois naissances pour sa chienne, toutes annoncées par l'éclosion d'une rose. A la première rose, sa femme mit au monde trois enfants. Dix huit ans plus tard, la deuxième rose éclose, sa jument mit au monde trois poulains, et dans la même année, la troisième rose éclose, sa chienne mit au monde trois chiens, dont un qui fut appeler Brise-Fer. Un des fils, âgé de vingt ans, partit faire son tour accompagné de Brise-Fer et d'un des chevaux. Il arriva dans un bourg où tous les habitants pleuraient. La dernière fille de leur village devait être mangée par la bête à sept têtes qui, chaque année mangeait une jeune fille du village. Personne n'avait réussi à la vaincre. Avec son cheval et Brise-Fer, notre héros vaincu la bête. Il demanda à la jeune fille sauvée de lui donner un mouchoir dans lequel il plaça les sept langues de la bête apportées par Brise-Fer. Il lui promit de revenir dans un an et un jour pour l'épouser. Plusieurs charbonniers firent croire qu'ils étaient les vainqueurs de la bête à sept têtes et obligèrent la jeune fille, qui résista le plus longtemps possible, à épouser l'un d'eux. Le jour du mariage, le jeune homme revint. Il déclara que la mariée était sienne et demanda à Brise-Fer de lui apporter le bouquet, l'assiette et la cuillère de la jeune mariée, sous les yeux des charbonniers. Ceux-ci ne pouvaient prouver qu'il avaient vaincus la bête, lui par contre sortit le mouchoir de la jeune fille brodé à son nom et les sept langues qui étaient placées dedans. Les imposteurs confondus, il put épouser la belle jeune fille, heureuse d'avoir échappée à un triste sort. fragment Après la narration du conte, discussion entre l'enquêteur et l'informatrice à propos des éventuels autres contes qu'elle connait. Elle évoque aussi des éléments de sa vie personnelle : problèmes de santé et perte successive de ses proches.
Sujetpoisson/mariage/imposteur/conte-légende-récit/chien/naissance/bête/rose/jeune homme/cheval/jeune fille/bête à sept têtes/mouchoir/charbonnier
Lieu de collecteVIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin
Date de collecte1988-10-19
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Petite fille malade et le pendu sans jambe (la) (ana.)
N° d'inventaire002051_03
Titre(s)Petite fille malade et le pendu sans jambe (la) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 366] L'Homme de la potence / The Man from the Gallows/Rends-moi ma jambe [DT]
Durée02min 13s
RésuméUne femme était très malade. Le médecin dit à son mari qu'elle était trop faible, qu'il lui fallait manger de la viande. Pauvres, ils ne savaient où en trouver. Un jour, le mari vit un homme pendu à un arbre. Il coupa la jambe du pendu avec sa serpe et la ramena chez lui pour la cuisiner et en nourrir sa famille. Sa femme allait beaucoup mieux, mais un soir, leur petite fille se pencha au dessous de la cheminée et y vit un pendu. Comme elle remarquait qu'il n'avait qu'une jambe, il répondit d'une voix ténébreuse : "Ton père a mangé l'autre !". version
Sujetfantôme/pendu/jambe/femme (malade)/conte-légende-récit/arbre/pauvreté
Lieu de collecteVIENNE/CIVAUX/Lussac-les-Châteaux (canton de)
Date de collecte1975-02-04
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Petit gars qui portait du méll à sa mémé (le) (ana.)
N° d'inventaire000637_03
Titre(s)Petit gars qui portait du méll à sa mémé (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 333] Le Glouton - Le Petit Chaperon rouge / The Glutton - Red Riding hood/Petit chaperon rouge (le) [DT]
Durée03min 22s
RésuméUn petit garçon et une petite fille portaient du millet à leur grand-mère. Après avoir beaucoup marché, ils croisèrent le loup qui leur proposa un chemin tandis qu'il prendrait l'autre, le plus court. Il arriva chez la grand-mère avant les enfants, la tua et prit sa place dans le lit. Les enfants arrivés, le loup les invita à boire un peu de vin rouge et à manger un peu de viande et enfin à s'installer près de lui. Puis les enfants s'exclamèrent devant les grandes oreilles, les grands yeux, le grand nez, les grands bras de leur mémé et enfin sa grande goule, et à ce moment-là, le loup les dévora tous les deux. La conteuse finit par chanter : "T'as bu le sang de ta mémé, mignon, t'as bu le sang de ta mémé". version
Sujetloup/grand-mère/soeur et frère/conte-légende-récit/millet/chemin/ruse/sang
Lieu de collecteVENDEE/Chantonnay (canton de)/ROCHETREJOUX
Date de collecte1981-12-18
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Roi des poissons et le chien Brise-Fer (le) (ana.)
N° d'inventaire000685-2_10
Titre(s)Roi des poissons et le chien Brise-Fer (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 303] Les Jumeaux ou frères de sang / The Twins or blood-brothers/Roi des poissons ou la bête à sept têtes (le) [DT]/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]
Durée6min 23s
RésuméIl était une fois un très bon pêcheur qui attrapa le plus gros poisson jamais attrapé. Celui-ci déclara être le roi des poissons et lui promit sa reconnaissance s'il le relâchait. Notre homme le rejeta donc à l'eau mais devant les remontrances de sa femme, il dut aller le repêcher. Le poisson lui annonça qu'à l'éclosion d'une première rose de son rosier, sa femme aurait trois enfants, à l'éclosion d'une seconde, sa jument aurait trois chevaux, et à l'éclosion d'une troisième, sa chienne aurait trois chiens. La première rose éclose, sa femme eut en effet trois fils, dix ans plus tard, la seconde rose éclose, sa jument eut trois chevaux et quatre ans plus tard, la troisième fleur éclose, sa chienne eut trois chiens. Lorsque son premier fils eut vingt ans, il dut partir pour le régiment. Son père lui donna le second cheval et le troisième chien, nommé Brise-Fer. Après quelque temps sur les chemins, le jeune homme entra dans un bourg dans lequel tous se lamentaient. Une jeune fille devait être dévorée par une bête à sept têtes. Le jeune homme leur demanda où il pouvait la trouver et accompagnée de la jeune fille, il alla à la rencontre de la bête. Il demanda à Brise-Fer de lui amener une tête, puis deux, trois... Le chien lui rapporta les sept têtes. Le jeune homme demanda un mouchoir à la jeune fille marqué de son nom et après avoir coupé les sept langues, il les mit dans le mouchoir et les garda avec lui. Il promit à la jeune fille de revenir dans un an et un jour pour l'épouser. De retour dans le village, elle croisa des charbonniers dont un qui voulait l'épouser. Ils menacèrent de la tuer si elle refusait et l'obligèrent à laisser croire qu'il l'avait sauvée de la bête. Elle recula le mariage tant qu'elle put jusqu'à un an et un jour. Le jour de la noce, notre jeune homme revint dans le village en pleine noce. Il s'installa au repas de noce à une place en bout de table que la mariée avait réservée pour lui. Il demanda à Brise-Fer de lui amener le bouquet de la mariée, puis son assiette. Le charbonnier s'impatienta et demanda explication au jeune cavalier. Celui-ci lui demanda s'il avait des preuves de son acte de bravoure contre la bête, mais il n'avait que le témoignage de ses deux compères. Le héros sortit alors le mouchoir brodé au nom de la mariée et découvrit les sept langues de la bête prouvant qu'il était celui qui l'avait sauvée. Les charbonniers quittèrent définitivement le village et la jeune fille put se remarier avec son cavalier. fragment
Sujetpoisson/mariage/imposteur/conte-légende-récit/chien/cavalier/bête/rose/enfant/mouchoir/charbonnier
Lieu de collecteVIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin
Date de collecte1973-03-01
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Culotte Verte (la) (inf.)
N° d'inventaire001604-2_11
Titre(s)Culotte Verte (la) (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]/[AT 326] Le Garçon qui voulait savoir ce qu'est la peur / The Youth Who Wanted to Know What Fear is/Jean-Sans-Peur [DT]
Durée09min 01s
RésuméUn jeune orphelin, appelé Culotte Verte, vivant avec sa soeur chez sa tante, partit un jour chercher du travail dans la France entière. L'accompagnaient son chien et son bourricot. Il passait de village en village, travaillant quelques jours avant de repartir. Un beau jour, il atteignit un village dont tous les habitants étaient rassemblés sur la place. Il apprit que la jeune fille du roi allait être tuée par la bête à sept têtes. Il fut le seul à vouloir essayer de la sauver. Après une lutte acharnée avec la bête, coupant une tête, puis deux, puis toutes, il dut repartir en voyage. Avant cela, il demanda un mouchoir à la jeune fille et coupa toutes les langues des têtes pour les emmener avec lui. Un autre homme, voulant épouser la fille du roi, prit les têtes et se fit passer pour le tueur de la bête. Le jour du mariage, Culotte Verte revint et demandant à parler au roi, il lui prouva, avec les langues de la bête, que l'autre était un imposteur. Ce dernier fut pendu. ([AT]0300) Or, avant de se marier, Culotte Verte voulait connaître la peur, ce qu'il n'avait jamais ressenti. Coups de fusils et plus encore n'y firent rien. Mais la fille du roi enferma un petit oiseau dans une boîte, qui, lorsqu'il en sortit, lui donna sa première frayeur. Il put épouser la jeune fille. Mais encore avant cela, il voulait que son bourricot soit aussi bien traité que lui. Ce fut le cas, jusqu'au jour où celui-ci tua un petit chien et fut remis aux travaux forcés comme tout bourricot. ([AT]0326) version
Sujetvoyage/peur/orphelin/oiseau/mariage/fille (du roi)/conte-légende-récit/château/chien/bête/âne
Lieu de collecteVENDEE/Noirmoutier-en-l'île (canton de)/L'Epine (La Bosse)/France
Date de collecte1980-05-27
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive 
Conte de Barbe-Bleue et les huit femmes (le) (ana.)
N° d'inventaire004304_23
Titre(s)Conte de Barbe-Bleue et les huit femmes (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT]
Durée05min 35s
RésuméAvant et après la narration du conte, discussion entre l'enquêteur et l'informatrice à propos des différentes versions. Un châtelain avait eu sept femmes qu'il avait toutes tuées. Il en avait épousé une huitième. Les parents de celle-ci étaient venus lui rendre visite, Barbe-Bleue lui avait alors donné les clés du château en lui défendant d'entrer dans une pièce. La curiosité poussa la jeune femme à entrer dans la pièce où elle vit les sept femmes pendues par les cheveux, avec une barrique de sang en dessous. La peur lui fit lâcher la clé qui tomba dans la barrique de sang. Elle eut beau frotter, tout le sang n'était pas parti et tachait encore la clé. Lorsqu'il fut de retour, Barbe-Bleue vit la clé et se mit en colère, promettant à sa jeune épouse de l'assassiner. Elle se réfugia dans sa chambre, prétextant devoir faire sa toilette avant de mourir. Elle mit un message dans le collier de son petit chien pour prévenir ses frères, et installa son petit chat à la fenêtre pendant qu'elle faisait patienter Barbe-Bleue, qui, en bas, aiguisait son couteau. Barbe-Bleue lui demandait quand elle serait prête, elle demandait à son petit chat s'il ne voyait rien venir. Puis le chat finit par voir une fumée au loin, sans doute étaient-ce ses frères. Alors que Barbe-Bleue voulut monter, les frères entrèrent et purent l'arrêter. version
Sujetmariage/frère/crime/conte-légende-récit/clef/chien/chat/sang/version
Lieu de collecteVENDEE/La Roche-sur-Yon (canton de)/Saint-André-d'Ornay
Date de collecte1980-12-03
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Persillette (inf.)
N° d'inventaire004311_04
Titre(s)Persillette (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 310] La Fille dans la tour / The Maiden in the tower/Persinette [DT]
Durée6min 41s
RésuméUne femme, qui était servante dans une ferme, tomba enceinte. Elle se mit alors à ne manger que du persil. De fait, lorsque sa fille vint au monde, on l'appela Persillette. Persillette avait une fée comme marraine. Devenue une jeune femme, celle-ci la protégea des regards en l'enfermant dans une tour. Pour lui rendre visite, elle appelait : "Persillette ma mignonnette, jettes-moi tes cheveux blonds que je monte!" Un prince entendit la formule de la marraine. Il désirait tant rencontrer la jeune fille de la tour, qu'il attendit qu'elle s'en soit allée pour monter à son tour. Il revint ensuite régulièrement. Mais Persillette avait un perroquet qui avait pour manie de dire tout ce qui se passait dans la tour, en particulier de révéler les visites du prince. Un jour Persillette lui cousu le derrière avec un tapin rose, et le perroquet répétait : "tapin rose au perroquet". Persillette avait elle-même un tapin rose sur sa robe, ce qui discrédita les paroles du pauvre volatile. Le prince finit par enlever la jeune femme. Le perroquet révéla la nouvelle à la marraine. Celle-ci jeta un sort à Persillette qui fut transformée en chatte pendant sept ans. Elle dut quitter le prince, mais lorsqu'elle redevint une belle femme, ils se retrouvèrent. version
Sujetperroquet/métamorphose/marraine/fils (du roi)/fée/conte-légende-récit/chevelure/chatte/donjon
Lieu de collecteVENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/Saint-Julien-des-Landes
Date de collecte1980-04-01
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Bête à sept têtes (la) (inf.)
N° d'inventaire002790_02
Titre(s)Bête à sept têtes (la) (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]
Durée11min 12s
RésuméIl ya très longtemps de cela, vivait dans une forêt une bête effrayante qui avait sept têtes, avec deux grandes dents dans chaque gueule. Elle ne sortait dans la plaine que le soir venu pour dévorer mules, baudets et moutons. Dans le village le plus proche, arriva un colporteur, marchand, accompagné de ses trois chiens : Brise-Fer, Va-le-Vent et Passe-Partout. Après s'être installé, les enfants et les femmes le rejoignèrent, mais nul n'achetait. Des femmes lui conseillèrent d'aller à la noce du château, il y aurait plus d'entrain. Il se renseigna et apprit ainsi l'existence de la bête et la promesse non tenue du comte de marier sa fille à celui qui la tuerait. Aucun jeune homme dans le village n'avait su vaincre sa peur, et on allait célébrer les noces de la jeune comtesse avec un vieil homme riche. Le colporteur plia ses affaires et décida d'aller affronter la bête. Le soir tombé, il se cacha dans un buisson avec ses chiens. D'abord surpris par la peur lorsque la bête se montra, il se ressaisit et envoya son plus gros chien, Passe-Partout, lui couper trois têtes. Ce qu'il fit. Puis il envoya Va-le-Vent et deux têtes de plus tombèrent. Enfin, Brise-Fer fit tomber les dernières. Afin d'apporter la preuve de la mort de la bête, le jeune homme coupa les sept langues. Le sang coula tellement que la terre de la plaine devint rouge. Arrivé au château, on lui donna la main de la jeune fille et le vieux châtelain n'eut plus qu'à se retirer. Comme la bête à sept têtes n'avait pas de petits, le conte est fini. version
Sujetvillage/plaine/mariage/marchand/homme (jeune)/forêt/conte-légende-récit/chien/buisson/bête à sept têtes/château/promesse/peur
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/Clussais-la-Pommeraie (Montpoyoux)
Date de collecte2001-12-18
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Conte des sept frères (le) (inf.)
N° d'inventaire000640_02
Titre(s)Conte des sept frères (le) (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 450-459] Frères, soeurs, enfants/[AT 327] Les enfants et l'ogre / The children and the ogre/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT]/[AT 451] La Petite Fille qui cherche ses Frères / The Maiden who seeks her Brothers
Durée06min 48s
RésuméUne famille pauvre vivait en lisière d'une forêt. Le père était bûcheron et n'avait guère assez de travail pour nourrir ses huit enfants. Sur ses huit enfants, il avait une seule fille. Pour avoir une bouche de moins à nourrir, il décida d'aller la perdre en forêt. La petite fille se retrouva seule en forêt, et pleurait tout son saoul. Une dame vint la voir et lui donna une pomme qui en roulant la mènerait vers la maison de ses frères. Mais elle fut avalée par un cochon. La dame lui donna alors un peloton de filet mais celui-ci se prit dans un arbre et se déroula complètement. Heureusement, elle retrouva une fois encore la dame qui lui donna une noix qui la mena bien jusqu'à la maison de ses sept frères et de ses parents. Tous furent heureux de la retrouver, et jamais plus elle ne fut abandonnée. fragment
Sujetrecherche/frère/forêt/fée/conte-légende-récit/bûcheron/fille (petite)/abandon/maison/pomme (aliment)/pelote de fil/noix (aliment)
Lieu de collecteVENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/LANDERONDE
Date de collecte(s.d.)
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Homme très fort qui était parti faire fortune (l') (ana.)
N° d'inventaire001613_02
Titre(s)Homme très fort qui était parti faire fortune (l') (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/Jean de l'Ours [DT]/[AT 301B] Jean de l'Ours / Hans Bear
Durée13 min 22s
RésuméUn jeune homme, très fort, partit de la maison de ses parents pour faire fortune. On l'appelait Brise-Barrière. Il se fit une canne de cinq mille livres et se mit en marche. Dans un village, sur la grande place, il vit un homme qui jouait avec des meules de moulin, il s'appelait Sans-Quartier. Ils parlèrent un moment, soupesant la canne et les meules, et décidèrent de faire route ensemble. Sur le chemin, l'un des deux marcha sur un tout petit bonhomme, qui se mit à pleurer. Il s'appelait Passe-Partout. Ils le prirent avec eux. Tous trois se retrouvèrent dans un bois complètement perdus, quand ils virent des lueurs au loin, les guidant jusqu'à un château. Celui-ci était fermé, mais Passe-Partout, après s'être faufilé par la serrure, ouvrit à ses compagnons. Il y avait abondance de nourriture, mais personne n'était visible dans le château. Passe-Partout resta pour faire la cuisine pendant que les autres allaient chercher quelque âme qui vive. Soudain, un nain tout noir apparut, frappa Passe-Partout et emmena le repas que celui-ci avait préparé. Lorsque les deux compères revinrent, ils décidèrent de rester chacun leur tour le lendemain et le surlendemain pour surveiller. Sans Quartier resta le premier et se fit battre comme Passe-Partout. Brise-Barrière réussit à donner au nain un coup de canne sur la tête et à le poursuivre dans sa fuite. Ce dernier se cacha dans une chambre où il demeura introuvable. En inspectant le jardin, ils virent un puits, très profond. Passe-Partout y alla d'abord, et demanda vite à ce qu'on le remonte, il avait revu le nain. Sans-Quartier y descendit à son tour, idem. Brise-Barrière s'y engouffra. Il vit le nain et, après l'avoir assommé d'un grand coup de canne, celui-ci se transforma en une sorcière. Elle lui expliqua que dans ce puits il y avait une chambre dans laquelle était accessible de riches trésors, gardés par des monstres : un géant, un lion féroce et un dragon (bête à sept têtes). La clef était dans la plus grosse tête du dragon. Avec sa canne, et accompagné de la sorcière, il vaincu le géant et le lion. Pour la bête à sept têtes, la sorcière lui donna un sabre, avec lequel il réussit, non sans difficulté, à trancher toutes les têtes. Il trouva les trésors. Mais lorsqu'il voulut remonter du puit, ses compagnons ne voulurent pas l'aider. En effet, ils espéraient qu'il ne reviendrait plus et pourraient ainsi avoir le château pour eux seuls. Après plusieurs et vaines tentatives où Brise-Barrière se blessa, la sorcière, après l'avoir soigné par des onguents décida de se transformer en aigle et Brise-Barrière sur son échine put remonter à la surface. Il tua ses deux compagnons d'un coup de sa lourde canne, puis se retourna et vit que la sorcière avait laissé place à une belle princesse. Il l'épousa et ils eurent ensemble huit ou neuf enfants. version
Sujetsorcier/puits/homme (fort)/géant/dragon/départ/conte-légende-récit/compagnon/clef/château/canne/bête/aigle
Lieu de collecteVENDEE/Noirmoutier-en-l'île (canton de)/L'Epine (La Bosse)
Date de collecte1980-04-15
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Roi des poissons (le) (enq.)
N° d'inventaire000684-2_03
Titre(s)Roi des poissons (le) (enq.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 303] Les Jumeaux ou frères de sang / The Twins or blood-brothers/Roi des poissons ou la bête à sept têtes (le) [DT]/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]
Durée9min 32s
RésuméUn homme allait à la pêche tous les jours, sans trop de succès selon sa femme. Mais un jour, il attrapa un très gros poisson, mais qu'il relâcha lorsqu'il l'entendit dire qu'il était le roi des poissons, et que des malheurs arriveraient s'il ne le remettait pas à l'eau. Le voyant revenir les mains vides, sa femme le renvoya pêcher. Il reprit le roi des poissons qui lui annonça trois naissances pour sa femme, trois naissances pour sa jument et trois naissances pour sa chienne, toutes annoncées par l'éclosion d'une rose. A la première rose, sa femme mit au monde trois enfants. Dix huit ans plus tard, la deuxième rose éclose, sa jument mit au monde trois poulains, et dans la même année, la troisième rose éclose, sa chienne mit au monde trois chiens, dont un qui fut appeler Brise-Fer. Un des fils, âgé de vingt ans, partit faire son tour accompagné de Brise-Fer et d'un des chevaux. Il arriva dans un bourg où tous les habitants pleuraient. La dernière fille de leur village devait être mangée par la bête à sept têtes qui, chaque année mangeait une jeune fille du village. Personne n'avait réussi à la vaincre. Avec son cheval et Brise-Fer, notre héros vaincu la bête. Il demanda à la jeune fille sauvée de lui donner un mouchoir dans lequel il plaça les sept langues de la bête apportées par Brise-Fer. Il lui promit de revenir dans un an et un jour pour l'épouser. Plusieurs charbonniers firent croire qu'ils étaient les vainqueurs de la bête à sept têtes et obligèrent la jeune fille, qui résista le plus longtemps possible, à épouser l'un d'eux. Le jour du mariage, le jeune homme revint. Il déclara que la mariée était sienne et demanda à Brise-Fer de lui apporter le bouquet, l'assiette et la cuillère de la jeune mariée, sous les yeux des charbonniers. Ceux-ci ne pouvaient prouver qu'il avaient vaincus la bête, lui par contre sortit le mouchoir de la jeune fille brodé à son nom et les sept langues qui étaient placées dedans. Les imposteurs confondus, il put épouser la belle jeune fille, heureuse d'avoir échappée à un triste sort. fragment Après la narration du conte, discussion entre l'enquêteur et l'informatrice à propos des éventuels autres contes qu'elle connait. Elle évoque aussi des éléments de sa vie personnelle : problèmes de santé et perte successive de ses proches.
Sujetpoisson/mariage/imposteur/conte-légende-récit/chien/naissance/bête/rose/jeune homme/cheval/jeune fille/bête à sept têtes/mouchoir/charbonnier
Lieu de collecteVIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin
Date de collecte1988-10-19
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Petite fille malade et le pendu sans jambe (la) (ana.)
N° d'inventaire002051_03
Titre(s)Petite fille malade et le pendu sans jambe (la) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 366] L'Homme de la potence / The Man from the Gallows/Rends-moi ma jambe [DT]
Durée02min 13s
RésuméUne femme était très malade. Le médecin dit à son mari qu'elle était trop faible, qu'il lui fallait manger de la viande. Pauvres, ils ne savaient où en trouver. Un jour, le mari vit un homme pendu à un arbre. Il coupa la jambe du pendu avec sa serpe et la ramena chez lui pour la cuisiner et en nourrir sa famille. Sa femme allait beaucoup mieux, mais un soir, leur petite fille se pencha au dessous de la cheminée et y vit un pendu. Comme elle remarquait qu'il n'avait qu'une jambe, il répondit d'une voix ténébreuse : "Ton père a mangé l'autre !". version
Sujetfantôme/pendu/jambe/femme (malade)/conte-légende-récit/arbre/pauvreté
Lieu de collecteVIENNE/CIVAUX/Lussac-les-Châteaux (canton de)
Date de collecte1975-02-04
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Petit gars qui portait du méll à sa mémé (le) (ana.)
N° d'inventaire000637_03
Titre(s)Petit gars qui portait du méll à sa mémé (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 333] Le Glouton - Le Petit Chaperon rouge / The Glutton - Red Riding hood/Petit chaperon rouge (le) [DT]
Durée03min 22s
RésuméUn petit garçon et une petite fille portaient du millet à leur grand-mère. Après avoir beaucoup marché, ils croisèrent le loup qui leur proposa un chemin tandis qu'il prendrait l'autre, le plus court. Il arriva chez la grand-mère avant les enfants, la tua et prit sa place dans le lit. Les enfants arrivés, le loup les invita à boire un peu de vin rouge et à manger un peu de viande et enfin à s'installer près de lui. Puis les enfants s'exclamèrent devant les grandes oreilles, les grands yeux, le grand nez, les grands bras de leur mémé et enfin sa grande goule, et à ce moment-là, le loup les dévora tous les deux. La conteuse finit par chanter : "T'as bu le sang de ta mémé, mignon, t'as bu le sang de ta mémé". version
Sujetloup/grand-mère/soeur et frère/conte-légende-récit/millet/chemin/ruse/sang
Lieu de collecteVENDEE/Chantonnay (canton de)/ROCHETREJOUX
Date de collecte1981-12-18
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Roi des poissons et le chien Brise-Fer (le) (ana.)
N° d'inventaire000685-2_10
Titre(s)Roi des poissons et le chien Brise-Fer (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 303] Les Jumeaux ou frères de sang / The Twins or blood-brothers/Roi des poissons ou la bête à sept têtes (le) [DT]/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]
Durée6min 23s
RésuméIl était une fois un très bon pêcheur qui attrapa le plus gros poisson jamais attrapé. Celui-ci déclara être le roi des poissons et lui promit sa reconnaissance s'il le relâchait. Notre homme le rejeta donc à l'eau mais devant les remontrances de sa femme, il dut aller le repêcher. Le poisson lui annonça qu'à l'éclosion d'une première rose de son rosier, sa femme aurait trois enfants, à l'éclosion d'une seconde, sa jument aurait trois chevaux, et à l'éclosion d'une troisième, sa chienne aurait trois chiens. La première rose éclose, sa femme eut en effet trois fils, dix ans plus tard, la seconde rose éclose, sa jument eut trois chevaux et quatre ans plus tard, la troisième fleur éclose, sa chienne eut trois chiens. Lorsque son premier fils eut vingt ans, il dut partir pour le régiment. Son père lui donna le second cheval et le troisième chien, nommé Brise-Fer. Après quelque temps sur les chemins, le jeune homme entra dans un bourg dans lequel tous se lamentaient. Une jeune fille devait être dévorée par une bête à sept têtes. Le jeune homme leur demanda où il pouvait la trouver et accompagnée de la jeune fille, il alla à la rencontre de la bête. Il demanda à Brise-Fer de lui amener une tête, puis deux, trois... Le chien lui rapporta les sept têtes. Le jeune homme demanda un mouchoir à la jeune fille marqué de son nom et après avoir coupé les sept langues, il les mit dans le mouchoir et les garda avec lui. Il promit à la jeune fille de revenir dans un an et un jour pour l'épouser. De retour dans le village, elle croisa des charbonniers dont un qui voulait l'épouser. Ils menacèrent de la tuer si elle refusait et l'obligèrent à laisser croire qu'il l'avait sauvée de la bête. Elle recula le mariage tant qu'elle put jusqu'à un an et un jour. Le jour de la noce, notre jeune homme revint dans le village en pleine noce. Il s'installa au repas de noce à une place en bout de table que la mariée avait réservée pour lui. Il demanda à Brise-Fer de lui amener le bouquet de la mariée, puis son assiette. Le charbonnier s'impatienta et demanda explication au jeune cavalier. Celui-ci lui demanda s'il avait des preuves de son acte de bravoure contre la bête, mais il n'avait que le témoignage de ses deux compères. Le héros sortit alors le mouchoir brodé au nom de la mariée et découvrit les sept langues de la bête prouvant qu'il était celui qui l'avait sauvée. Les charbonniers quittèrent définitivement le village et la jeune fille put se remarier avec son cavalier. fragment
Sujetpoisson/mariage/imposteur/conte-légende-récit/chien/cavalier/bête/rose/enfant/mouchoir/charbonnier
Lieu de collecteVIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin
Date de collecte1973-03-01
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Culotte Verte (la) (inf.)
N° d'inventaire001604-2_11
Titre(s)Culotte Verte (la) (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]/[AT 326] Le Garçon qui voulait savoir ce qu'est la peur / The Youth Who Wanted to Know What Fear is/Jean-Sans-Peur [DT]
Durée09min 01s
RésuméUn jeune orphelin, appelé Culotte Verte, vivant avec sa soeur chez sa tante, partit un jour chercher du travail dans la France entière. L'accompagnaient son chien et son bourricot. Il passait de village en village, travaillant quelques jours avant de repartir. Un beau jour, il atteignit un village dont tous les habitants étaient rassemblés sur la place. Il apprit que la jeune fille du roi allait être tuée par la bête à sept têtes. Il fut le seul à vouloir essayer de la sauver. Après une lutte acharnée avec la bête, coupant une tête, puis deux, puis toutes, il dut repartir en voyage. Avant cela, il demanda un mouchoir à la jeune fille et coupa toutes les langues des têtes pour les emmener avec lui. Un autre homme, voulant épouser la fille du roi, prit les têtes et se fit passer pour le tueur de la bête. Le jour du mariage, Culotte Verte revint et demandant à parler au roi, il lui prouva, avec les langues de la bête, que l'autre était un imposteur. Ce dernier fut pendu. ([AT]0300) Or, avant de se marier, Culotte Verte voulait connaître la peur, ce qu'il n'avait jamais ressenti. Coups de fusils et plus encore n'y firent rien. Mais la fille du roi enferma un petit oiseau dans une boîte, qui, lorsqu'il en sortit, lui donna sa première frayeur. Il put épouser la jeune fille. Mais encore avant cela, il voulait que son bourricot soit aussi bien traité que lui. Ce fut le cas, jusqu'au jour où celui-ci tua un petit chien et fut remis aux travaux forcés comme tout bourricot. ([AT]0326) version
Sujetvoyage/peur/orphelin/oiseau/mariage/fille (du roi)/conte-légende-récit/château/chien/bête/âne
Lieu de collecteVENDEE/Noirmoutier-en-l'île (canton de)/L'Epine (La Bosse)/France
Date de collecte1980-05-27
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive 
Conte de Barbe-Bleue et les huit femmes (le) (ana.)
N° d'inventaire004304_23
Titre(s)Conte de Barbe-Bleue et les huit femmes (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT]
Durée05min 35s
RésuméAvant et après la narration du conte, discussion entre l'enquêteur et l'informatrice à propos des différentes versions. Un châtelain avait eu sept femmes qu'il avait toutes tuées. Il en avait épousé une huitième. Les parents de celle-ci étaient venus lui rendre visite, Barbe-Bleue lui avait alors donné les clés du château en lui défendant d'entrer dans une pièce. La curiosité poussa la jeune femme à entrer dans la pièce où elle vit les sept femmes pendues par les cheveux, avec une barrique de sang en dessous. La peur lui fit lâcher la clé qui tomba dans la barrique de sang. Elle eut beau frotter, tout le sang n'était pas parti et tachait encore la clé. Lorsqu'il fut de retour, Barbe-Bleue vit la clé et se mit en colère, promettant à sa jeune épouse de l'assassiner. Elle se réfugia dans sa chambre, prétextant devoir faire sa toilette avant de mourir. Elle mit un message dans le collier de son petit chien pour prévenir ses frères, et installa son petit chat à la fenêtre pendant qu'elle faisait patienter Barbe-Bleue, qui, en bas, aiguisait son couteau. Barbe-Bleue lui demandait quand elle serait prête, elle demandait à son petit chat s'il ne voyait rien venir. Puis le chat finit par voir une fumée au loin, sans doute étaient-ce ses frères. Alors que Barbe-Bleue voulut monter, les frères entrèrent et purent l'arrêter. version
Sujetmariage/frère/crime/conte-légende-récit/clef/chien/chat/sang/version
Lieu de collecteVENDEE/La Roche-sur-Yon (canton de)/Saint-André-d'Ornay
Date de collecte1980-12-03
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Persillette (inf.)
N° d'inventaire004311_04
Titre(s)Persillette (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 310] La Fille dans la tour / The Maiden in the tower/Persinette [DT]
Durée6min 41s
RésuméUne femme, qui était servante dans une ferme, tomba enceinte. Elle se mit alors à ne manger que du persil. De fait, lorsque sa fille vint au monde, on l'appela Persillette. Persillette avait une fée comme marraine. Devenue une jeune femme, celle-ci la protégea des regards en l'enfermant dans une tour. Pour lui rendre visite, elle appelait : "Persillette ma mignonnette, jettes-moi tes cheveux blonds que je monte!" Un prince entendit la formule de la marraine. Il désirait tant rencontrer la jeune fille de la tour, qu'il attendit qu'elle s'en soit allée pour monter à son tour. Il revint ensuite régulièrement. Mais Persillette avait un perroquet qui avait pour manie de dire tout ce qui se passait dans la tour, en particulier de révéler les visites du prince. Un jour Persillette lui cousu le derrière avec un tapin rose, et le perroquet répétait : "tapin rose au perroquet". Persillette avait elle-même un tapin rose sur sa robe, ce qui discrédita les paroles du pauvre volatile. Le prince finit par enlever la jeune femme. Le perroquet révéla la nouvelle à la marraine. Celle-ci jeta un sort à Persillette qui fut transformée en chatte pendant sept ans. Elle dut quitter le prince, mais lorsqu'elle redevint une belle femme, ils se retrouvèrent. version
Sujetperroquet/métamorphose/marraine/fils (du roi)/fée/conte-légende-récit/chevelure/chatte/donjon
Lieu de collecteVENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/Saint-Julien-des-Landes
Date de collecte1980-04-01
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Bête à sept têtes (la) (inf.)
N° d'inventaire002790_02
Titre(s)Bête à sept têtes (la) (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]
Durée11min 12s
RésuméIl ya très longtemps de cela, vivait dans une forêt une bête effrayante qui avait sept têtes, avec deux grandes dents dans chaque gueule. Elle ne sortait dans la plaine que le soir venu pour dévorer mules, baudets et moutons. Dans le village le plus proche, arriva un colporteur, marchand, accompagné de ses trois chiens : Brise-Fer, Va-le-Vent et Passe-Partout. Après s'être installé, les enfants et les femmes le rejoignèrent, mais nul n'achetait. Des femmes lui conseillèrent d'aller à la noce du château, il y aurait plus d'entrain. Il se renseigna et apprit ainsi l'existence de la bête et la promesse non tenue du comte de marier sa fille à celui qui la tuerait. Aucun jeune homme dans le village n'avait su vaincre sa peur, et on allait célébrer les noces de la jeune comtesse avec un vieil homme riche. Le colporteur plia ses affaires et décida d'aller affronter la bête. Le soir tombé, il se cacha dans un buisson avec ses chiens. D'abord surpris par la peur lorsque la bête se montra, il se ressaisit et envoya son plus gros chien, Passe-Partout, lui couper trois têtes. Ce qu'il fit. Puis il envoya Va-le-Vent et deux têtes de plus tombèrent. Enfin, Brise-Fer fit tomber les dernières. Afin d'apporter la preuve de la mort de la bête, le jeune homme coupa les sept langues. Le sang coula tellement que la terre de la plaine devint rouge. Arrivé au château, on lui donna la main de la jeune fille et le vieux châtelain n'eut plus qu'à se retirer. Comme la bête à sept têtes n'avait pas de petits, le conte est fini. version
Sujetvillage/plaine/mariage/marchand/homme (jeune)/forêt/conte-légende-récit/chien/buisson/bête à sept têtes/château/promesse/peur
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/Clussais-la-Pommeraie (Montpoyoux)
Date de collecte2001-12-18
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Conte des sept frères (le) (inf.)
N° d'inventaire000640_02
Titre(s)Conte des sept frères (le) (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 450-459] Frères, soeurs, enfants/[AT 327] Les enfants et l'ogre / The children and the ogre/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT]/[AT 451] La Petite Fille qui cherche ses Frères / The Maiden who seeks her Brothers
Durée06min 48s
RésuméUne famille pauvre vivait en lisière d'une forêt. Le père était bûcheron et n'avait guère assez de travail pour nourrir ses huit enfants. Sur ses huit enfants, il avait une seule fille. Pour avoir une bouche de moins à nourrir, il décida d'aller la perdre en forêt. La petite fille se retrouva seule en forêt, et pleurait tout son saoul. Une dame vint la voir et lui donna une pomme qui en roulant la mènerait vers la maison de ses frères. Mais elle fut avalée par un cochon. La dame lui donna alors un peloton de filet mais celui-ci se prit dans un arbre et se déroula complètement. Heureusement, elle retrouva une fois encore la dame qui lui donna une noix qui la mena bien jusqu'à la maison de ses sept frères et de ses parents. Tous furent heureux de la retrouver, et jamais plus elle ne fut abandonnée. fragment
Sujetrecherche/frère/forêt/fée/conte-légende-récit/bûcheron/fille (petite)/abandon/maison/pomme (aliment)/pelote de fil/noix (aliment)
Lieu de collecteVENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/LANDERONDE
Date de collecte(s.d.)
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Homme très fort qui était parti faire fortune (l') (ana.)
N° d'inventaire001613_02
Titre(s)Homme très fort qui était parti faire fortune (l') (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/Jean de l'Ours [DT]/[AT 301B] Jean de l'Ours / Hans Bear
Durée13 min 22s
RésuméUn jeune homme, très fort, partit de la maison de ses parents pour faire fortune. On l'appelait Brise-Barrière. Il se fit une canne de cinq mille livres et se mit en marche. Dans un village, sur la grande place, il vit un homme qui jouait avec des meules de moulin, il s'appelait Sans-Quartier. Ils parlèrent un moment, soupesant la canne et les meules, et décidèrent de faire route ensemble. Sur le chemin, l'un des deux marcha sur un tout petit bonhomme, qui se mit à pleurer. Il s'appelait Passe-Partout. Ils le prirent avec eux. Tous trois se retrouvèrent dans un bois complètement perdus, quand ils virent des lueurs au loin, les guidant jusqu'à un château. Celui-ci était fermé, mais Passe-Partout, après s'être faufilé par la serrure, ouvrit à ses compagnons. Il y avait abondance de nourriture, mais personne n'était visible dans le château. Passe-Partout resta pour faire la cuisine pendant que les autres allaient chercher quelque âme qui vive. Soudain, un nain tout noir apparut, frappa Passe-Partout et emmena le repas que celui-ci avait préparé. Lorsque les deux compères revinrent, ils décidèrent de rester chacun leur tour le lendemain et le surlendemain pour surveiller. Sans Quartier resta le premier et se fit battre comme Passe-Partout. Brise-Barrière réussit à donner au nain un coup de canne sur la tête et à le poursuivre dans sa fuite. Ce dernier se cacha dans une chambre où il demeura introuvable. En inspectant le jardin, ils virent un puits, très profond. Passe-Partout y alla d'abord, et demanda vite à ce qu'on le remonte, il avait revu le nain. Sans-Quartier y descendit à son tour, idem. Brise-Barrière s'y engouffra. Il vit le nain et, après l'avoir assommé d'un grand coup de canne, celui-ci se transforma en une sorcière. Elle lui expliqua que dans ce puits il y avait une chambre dans laquelle était accessible de riches trésors, gardés par des monstres : un géant, un lion féroce et un dragon (bête à sept têtes). La clef était dans la plus grosse tête du dragon. Avec sa canne, et accompagné de la sorcière, il vaincu le géant et le lion. Pour la bête à sept têtes, la sorcière lui donna un sabre, avec lequel il réussit, non sans difficulté, à trancher toutes les têtes. Il trouva les trésors. Mais lorsqu'il voulut remonter du puit, ses compagnons ne voulurent pas l'aider. En effet, ils espéraient qu'il ne reviendrait plus et pourraient ainsi avoir le château pour eux seuls. Après plusieurs et vaines tentatives où Brise-Barrière se blessa, la sorcière, après l'avoir soigné par des onguents décida de se transformer en aigle et Brise-Barrière sur son échine put remonter à la surface. Il tua ses deux compagnons d'un coup de sa lourde canne, puis se retourna et vit que la sorcière avait laissé place à une belle princesse. Il l'épousa et ils eurent ensemble huit ou neuf enfants. version
Sujetsorcier/puits/homme (fort)/géant/dragon/départ/conte-légende-récit/compagnon/clef/château/canne/bête/aigle
Lieu de collecteVENDEE/Noirmoutier-en-l'île (canton de)/L'Epine (La Bosse)
Date de collecte1980-04-15
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Petite fille et la galette pour sa mémé (la) (ana.)
N° d'inventaire000631_02
Titre(s)Petite fille et la galette pour sa mémé (la) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 333] Le Glouton - Le Petit Chaperon rouge / The Glutton - Red Riding hood/Petit chaperon rouge (le) [DT]
Durée03min 42s
RésuméUne petite fille devait aller voir sa grand-mère pour lui porter une galette. Elle devait traverser un bois et là, elle rencontra le loup qui lui demanda où elle allait et par quel chemin. Elle choisit le plus court et le loup prit le plus long mais il courut et arriva chez la grand-mère le premier. Il mangea la grand-mère et se coucha à sa place. Lorsque la petite fille arriva, elle s'approcha du lit et constata que les yeux et les oreilles de sa grand-mère étaient grands et puis sa goule. Le loup répondit : "Pour t'avaler!", ce qu'il fit sans remord. fragment
Sujetgrand-mère/loup/conte-légende-récit/chemin/bois/enfant/galette/ruse
Lieu de collecteVENDEE/Chantonnay (canton de)/Rochetrejoux (La Menautrie)
Date de collecte1982-02-05
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
[Trois contes : "Les trois petites poulettes (inf.)", "Barbe-bleue (inf.)" et "La bête à sept têtes (inf.)"]
N° d'inventaire000640_06
Titre(s)[Trois contes : "Les trois petites poulettes (inf.)", "Barbe-bleue (inf.)" et "La bête à sept têtes (inf.)"]
[AT 100-149] Animaux sauvages et domestiques/[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 124] Le Loup et les trois Animaux dans leurs petites maisons / Blowing the House in/Loup et les trois animaux dans leurs petites maisons (le) [DT]/Barbe-Bleue [DT]/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]
Durée13min 27s
RésuméDans cette séquence, l'informatrice relate trois contes. "Les trois petites poulettes". Trois petites poulettes s'en allaient par les champs. Une noire, une blanche et une grise. Elles rencontrèrent en chemin un maçon qui accepta, contre quelques douzaines d'oeufs, de leur construire une maison. Un loup vint à passer. Celui-ci sauta sur la maison et péta si fort qu'il l'écroula et avala une des poulettes. Les deux autres petites poulettes repartirent et croisèrent un marchand d'aiguilles. Elle lui demandèrent de construire une maison d'aiguilles pour les protéger en particulier du loup. Celui-ci ne put en effet la détruire, ne pouvant rester dessus. Il demanda aux poules de les rejoindre dans le champ de mil d'à côté, elles finirent par accepter et lui donnèrent rendez-vous. Dans ce champ était un chêne, l'une des poulettes y grimpa avec de grosses pierres avant que le loup n'arrive et lorsque celui-ci tenta de la rejoindre, elle lui lança les cailloux dans la gueule jusqu'à ce qu'il étouffe. Le loup étant mort, les deux poulettes n'eurent plus rien à craindre et vécurent paisiblement. fragment "Barbe-bleue". Barbe-Bleue avait eu six femmes avant sa dernière épouse, dont les frères étaient gendarmes. Il les avaient toutes tuées et cachées dans les oubliettes. La seule clef qu'il ne donnait pas à sa nouvelle femme était celle de ces oubliettes. Un jour pourtant, il lui confia alors qu'il partait en voyage. Elle ouvrit les oubliettes et la surprise ou l'horreur lui fit échapper la clef des mains. Celle-ci, tombée dans le sang, était impossible à détacher. Barbe-bleue se rendit compte de sa désobéissance et voulut tuer sa nouvelle femme. Celle-ci envoya son chat avec un message à ses frères et lorsque le petit chat revint, elle lui demandait "Petit chat, ne vois tu rien venir?". Jusqu'à ce que le petit chat vit une grande poussière annonçant l'arrivée de ses frères. Ceux-ci mirent Barbe-bleue dans une barrique avec des pointes et le firent rouler jusqu'à ce mort s'ensuive. version "La bête à sept têtes". Dans une rivière, vivait la bête à sept têtes. Elle dévorait quiconque s'aventurait sur le pont pour traverser la rivière. Un homme avait trois chiens : "Médor", "Passe-Partout" et "Brise-fer". Cet homme pensait que ces chiens étaient capables d'attraper cette bête. Il envoya d'abord Médor, lui demandant de ramener la première tête de la bête. Après une lutte difficile, le chien lui ramena la première tête. Puis ce fut au tour de Passe-Partout et de Brise-Fer. La bête s'affaiblissait de plus en plus. Finalement, l'homme avec ses trois chiens réussit à tuer la bête à sept têtes et chacun put désormais passer sur le pont sans crainte. fragment La séquence se termine par une discussion entre l'enquêteur et l'informatrice sur la guerre de Vendée.
Sujetruse/poule/marchand/maison/maçon/loup/conte-légende-récit/chêne/caillou/aiguille/mil (aliment)/pierre/mariage/épouse/frère/gendarme/clef/sang/désobéissance/chat/message/barrique/crime/cachot/bête/pont/cours d'eau/chien/têtes (bête à sept)/combat
Lieu de collecteVENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/LANDERONDE
Date de collecte(s.d.)
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Petit bonhomme Trinquet (le) (inf.)
N° d'inventaire002868-2_03
Titre(s)Petit bonhomme Trinquet (le) (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327C] L'enfant dans le sac / The Devil (witch) carries the hero home in a sack/Enfant dans le sac (l') [DT]
Durée04min 01s
RésuméUne petite fille faisait tellement de bêtises, qu'un soir sa mère mit ses menaces à exécution et appela le Bonhomme Trinquet pour qu'il l'emmène. Celui-ci mit la petite dans son sac, et partit pour chez lui. Comme la nuit tombait, il s'arrêta dans une ferme où il fut accueillit pour une soupe. De son sac, la petite reconnue la voix de sa marraine et lui demanda à manger. La marraine décida de ruser pour sauver la fille et proposa donc au bonhomme Trinquet de passer la nuit dans la ferme. Une fois qu'il fut endormi, elle fit sortir la fillette du sac et mit un vieux chien à la place. Le lendemain, le bonhomme Trinquet repartit. Lorsque, chez lui, il ouvrit le sac, le chien sauta et le laissa par terre. version
Sujetsac/menace/marraine/conte-légende-récit/chien/fille (petite)/bêtise/ruse
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/Chef-Boutonne (canton de)/TILLOU
Date de collecte2001-12-19
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Barbe-bleue (inf.)
N° d'inventaire000617_03
Titre(s)Barbe-bleue (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT]
Durée05min 58s
RésuméBarbe bleue était réputé pour être un méchant roi. Il avait épousé sa septième femme. A celle-ci, il avait confié toutes les clefs du château dont une qu'elle ne devait absolument pas utiliser et qui ouvrait sur une chambre interdite. Elle obéit un certain temps, mais la curiosité fut trop forte : elle ouvrit la chambre et découvrit les six autres femmes mortes. En fermant la porte, la clef tomba dans le sang et elle ne put jamais la détacher. A son retour, Barbe bleue exigea d'avoir ses clefs et à la vue de la clef tachée, il se mit en colère et promit à sa jeune femme qu'elle subirait le même sort que les six autres. Pour gagner du temps, elle déclara vouloir s'habiller de ses plus belles parures avant de mourir. Il accepta sa requête. Elle profita de ce répit pour envoyer son petit chat auquel elle avait attaché un mot pour les gendarmes. Mais Barbe-bleue commençait à s'impatienter, alors elle prétendit d'abord mettre ses souliers, puis sa robe, puis sa coiffure et enfin sa fleur jusqu'à ce qu'elle entendit les gendarmes arriver. Elle déclara être prête et au moment où Barbe bleue la rejoignait pour son crime, il fut arrêté. En guise de punition, on l'enferma dans un tonneau rempli de couteaux que l'on fit rouler jusqu'à ce que mort s'ensuive. version
Sujetpunition/mort/mariage/gendarme/crime/conte-légende-récit/clef/chat/curiosité/sang/tonneau/couteau
Lieu de collecteVENDEE/Roche-sur-Yon Nord (canton de la)/Venansault (La Babinière)
Date de collecte1984-02-22
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Jeune homme et son père meunier (le) (ana.)
N° d'inventaire000642_06
Titre(s)Jeune homme et son père meunier (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/Jean de l'Ours [DT]/[AT 301B] Jean de l'Ours / Hans Bear
Durée21min 21s
RésuméUn jeune homme dont le père était meunier décida de partir sur les routes, persuadé de ne rencontrer personne d'aussi fort que lui car il pouvait porter la pierre du moulin sur son dos. On l'appelait d'ailleurs Pierre-du-Moulin. Sur la route, il rencontra un autre homme, très fort lui aussi et capable de crouler un rocher d'un seul coup de poing, on l'appelait Perce-Rocher. Ils firent chemin ensemble et rencontrèrent Jean-l'Ours, qui était plus fort qu'eux, mais qui ne leur dit pas comment. Ils arrivèrent dans un village et demandèrent le gîte. On ne leur proposa qu'un château, soi-disant hanté et dont les propriétaires avaient disparus. Le lendemain, ils décidèrent d'aller visiter les environs et désignèrent Pierre-du-Moulin pour rester et préparer le repas. Un nain frappa à la porte et comme il se plaignait du froid, Pierre-du-Moulin l'invita à entrer. Celui-ci commença alors à faire des siennes, jetant de la cendre dans la marmite. Avec Pierre, ils finirent par se battre mais le nain fut plus fort et ligota le héros dans le poulailler. C'est ici que les deux compères, Jean-l'Ours et Perce-Rocher le retrouvèrent. Le lendemain, il fut décidé que c'était Perce-Rocher qui restait à préparer le repas. Il reçut lui aussi la visite du nain, toujours grelottant et qui l'enferma cette fois dans la cave. C'est ici que Jean-l'Ours et Pierre-du-Moulin le retrouvèrent. Le lendemain, Jean-l'Ours décida de rester. Il fit la rencontre du nain, qui continuait à vouloir mettre de la cendre dans la marmite, seulement cette fois il n'eut pas le dernier mot et Jean-l'Ours l'accrocha par la barbe derrière la porte. Lorsque les deux autres compères revinrent, ils furent satisfaits de voir que le nain avait enfin son compte. Ils lui demandèrent ce qu'il avait fait des propriétaires du château et apprirent qu'ils étaient enfermés dans un souterrain. L'entrée du souterrain était couverte d'une grosse pierre que Pierre-du-Moulin n'eut aucun mal à ôter. Enfin, chacun leur tour ils descendirent dans le souterrain mais Perce-Rocher et Pierre-du-Moulin demandèrent très vite à être remonter. Quant à Jean-l'Ours, il eut beau demander à ses camarades de le remonter, plus personne ne semblait lui répondre. Alors il avança dans le souterrain et découvrit une chambre dans laquelle était réunie la famille propriétaire du château, les parents et leur fille. Lorsqu'ils sortirent du souterrain, les deux compagnons de Jean-l'Ours avaient disparus, restait le nain que Jean-l'Ours chassa sous la menace. Alors que Jean-l'Ours s'apprêtait à repartir, le père de famille retint le héros, lui promettant la main de sa fille. version Ensuite l'informatrice donne des précisions sur ce conte et en raconte un autre : "Le jeune homme qui sonnait l'Angélus, les bonhommes de pailles" qui est aussi évoqué en 000642_11.
Sujetsouterrain/nain/meunier/mariage/homme (fort)/conte-légende-récit/compagnon/cendre/château
Lieu de collecteVENDEE/Les Essarts (canton de)/La Ferrière (La Levraudière)
Date de collecte1985-02-13
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Géant, le petit cordonnier et la fille du roi (le) (ana.)
N° d'inventaire000636-1_11
Titre(s)Géant, le petit cordonnier et la fille du roi (le) (ana.)
[AT 1060-1114] Pari entre l'homme et le diable/[AT 300-399] Adversaires surnaturels/Bête à sept têtes (la) [DT]/[AT 1063A] Concours de lancer : le fourbe crie / Throwing contest : trickster shouts/[AT 1062] Jet de pierre / Throwing the stone/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/[AT 1088] Concours de nourriture / Eating contest
Durée17min 53s
RésuméDans une grande forêt, vivait un géant qui mangeait chaque année une fille du royaume. Cette année-là, c'était au tour de la fille du roi d'être la victime de l'ogre. Le roi fit venir les gars les plus forts du royaume pour combattre le géant et promit la main de sa fille à celui qui lui en amènerait la tête. Aucun ne semblait vouloir affronter le monstre. Le lendemain, un jeune cordonnier se présenta au roi pour lui demander sa fille en mariage et lui promettre la tête du géant. Le roi n'y croyait qu'à peine, tant le petit cordonnier n'était pas très gros ([AT]0300). Le petit cordonnier se prépara et mit une boule de cire au soleil. Lorsque suffisamment de mouches s'y étaient collées, il donna un coup de poing dessus, en tua sept et en blessa quatorze. Puis il prit son sac et pénétra dans la forêt. Il marcha longtemps puis d'un coup, il entendit un cri : "Ça sent la viande fraîche !" puis se retrouva en face du géant. Le petit cordonnier, menacé par le géant qui le traitait de mouche, dit en relevant la tête : "J'en ai tué sept et blessé quarante d'un seul coup de poing !". Le géant admit alors que le petit cordonnier était plus fort que lui. Enfin, ce fut le début des paris : le lancer du billot du géant. Le cordonnier cria et effraya le géant qui se retrouva en deux enjambées sur son billot ([AT]1063A). Puis ce fut le pari de la pierre jetée le plus loin. A la place, le cordonnier lança une perdrix qu'il avait dans la poche et alla plus loin que n'importe quel caillou ([AT]1062). Puis ce fut le pari de la pierre collée à un arbre. La pierre du géant rebondit sur l'arbre et vint lui frappe la tête. Le cordonnier lança un fromage sur l'arbre qui resta collé. "Fichtre, tu es plus fort que moi", c'est tout ce qu'il savait dire. Ensemble, ils préparèrent à manger et voyant le cordonnier qui apparemment mangeait beaucoup, le géant mangea tant qu'il put, c'est-à-dire beaucoup trop. Le cordonnier lui proposa une course pour digérer. Le géant démarra et le petit cordonnier qui avait rempli son sac au lieu de son ventre, ouvrit le sac avec un couteau afin de se libérer. Il rattrapa le géant... qui lui demanda alors de lui ouvrir le ventre à lui aussi ([AT]1088). Le petit cordonnier n'avait plus qu'à ramener la tête du géant au roi qui lui donna sa fille en mariage. version
Sujetroi/pari/mariage/géant/garçon habile/forêt/conte-légende-récit/cordonnier/billot/pierre
Lieu de collecteVENDEE/Pouzauges (canton de)/POUZAUGES
Date de collecte1982-08-06
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Barbe-Bleue (inf.)
N° d'inventaire001613_09
Titre(s)Barbe-Bleue (inf.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT]
Durée03min 56s
RésuméUn homme qui avait déjà été marié à sept femmes, femmes qu'il avait tuées et cachées dans une chambre de son château, se maria une nouvelle fois. Il défendit à sa nouvelle épouse de pénétrer dans cette fameuse pièce. Mais elle était très curieuse et elle réussit à ouvrir la porte. Alors qu'elle se trouvait devant l'horreur de cette chambre, Barbe-Bleue arriva. Il menaça de la tuer comme les autres. Elle se réfugia dans une tour et prétexta vouloir prier avant qu'il ne l'assassina. Elle appelait sa sœur Anne qui était venue lui rendre visite : "Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?". Plusieurs fois, sous les menaces de Barbe-Bleue, jusqu'à ce qu'enfin, Anne vit un cavalier arriver. Soudain, on frappa à la porte du château. Le cavalier était leur frère. Après s'être battu avec Barbe-Bleue, il ramena ses sœurs. version
Sujetpromenade/sœur/frère/crime/conte-légende-récit/château/chambre
Lieu de collecteVENDEE/Noirmoutier-en-l'île (canton de)/L'Epine (La Bosse)
Date de collecte1980-04-15
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive 
Main coupée de la montagne verte (la) (ana.)
N° d'inventaire000629-1_06
Titre(s)Main coupée de la montagne verte (la) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 313] La Fuite magique : la fille aide le héros dans sa fuite / The Girl as Helper in the Hero's Flight/Fille du diable (la) [DT]
Durée23min 05s
RésuméUn fermier voyait ses poires disparaître les unes après les autres. Il envoya ses trois valets tour à tour surveiller les poires et attraper le voleur. Aucun ne réussit à empêcher le vol, mais le dernier, avec son sabre, avait coupé la main du voleur. La poire avait tout de même disparue et il entendit une voix derrière le mur disant qu'il devait ramener la main dans un an et un jour à la Montagne Verte. Il passa de l'autre côté du mur et se mit en chemin. Au bord d'une rivière, il vit trois jeunes filles se baigner. L'une était en rouge, l'autre en vert et la troisième en bleu. Il s'adressa à cette dernière et lui demanda le chemin de la Montagne Verte. Il apprit ainsi que c'était la demeure du diable, père des trois jeunes filles. Elle l'accompagna et lui conseilla de ne rien manger de ce qu'on lui proposerait, de tout jeter sous la table en disant : "A la mode de chez nous". De même qu'elle lui conseilla de dormir sur le plancher de la chambre : le soir venu des scies et des haches venaient traverser toute la chambre. Arrivé chez le diable, il devint son valet, mais il devait réaliser des tâches impossibles. Sa première tâche fut de vider l'étang avec un panier et de planter dans la vase une salade. Puis il dut trouver un nid de coq, au milieu d'un étang. Chaque fois, la jeune fille bleue lui apportait son déjeuner et aidait le jeune homme à réaliser les épreuves. Dans la dernière, elle perdit son orteil. En effet, le jeune homme dut la faire bouillir et placer les os de manière à trouver le nid, mais lorsqu'il voulut la faire revenir, il oublia le petit orteil. Le diable, satisfait, décida de lui donner une de ses filles que le jeune homme dut choisir dans une chambre noire. Il retrouva sa jeune fille bleue grâce à l'orteil qui lui manquait. Le soir, ils devaient partir ou le diable les tuerait. Pour cela il devait choisir, le cheval "Câlin", le seul qui dormait mais le plus rapide des trois. Après avoir réussi à réveiller le cheval, il prit la jeune fille bleue avec lui et ils s'enfuirent. Le lendemain, le diable chaussa ses bottes de sept lieux et partit à leur recherche. Voyant arriver son père, la jeune fille transforma le cheval en moulin, le jeune homme en meunier et elle-même en farine. Puis une autre fois, elle se métamorphosa en fleurs, le cheval en jardin et le jeune homme en jardinier. Le diable s'arrêtait auprès du meunier et du jardinier, mais aucun ne répondaient à ses questions. Exaspéré, il repartait. Les trois personnages revinrent à leur forme première et continuèrent leur route effrénée. Le diable se fit à nouveau proche. Mais un coup de cravache à "Câlin" suffit pour les faire passer de l'autre côté du mur, en Terre Sainte. Le diable ne pouvait plus les atteindre. version Après la narration du conte, discussion entre l'enquêteur et l'informateur à propos des contes souvent entendus.
Sujetvalet/mur/montagne/métamorphose/magie/fuite/fille (du diable)/étang/épreuve/diable/conte-légende-récit/cheval/main coupée/orteil/bottes de sept lieux
Lieu de collecteVENDEE/Roche-sur-Yon Nord (canton de la)/Venansault (La Babinière)
Date de collecte1983-03-22
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Jeune homme qui sonnait l'Angélus, les bonhommes de pailles (le) (ana.)
N° d'inventaire000642_11
Titre(s)Jeune homme qui sonnait l'Angélus, les bonhommes de pailles (le) (ana.)
[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 326] Le Garçon qui voulait savoir ce qu'est la peur / The Youth Who Wanted to Know What Fear is/Jean-Sans-Peur [DT]
Durée09min 08s
RésuméUn jeune homme allait tous les soirs sonner l'Angélus. Lorsqu'il fut en âge de travailler, ses parents voulurent lui faire arrêter cette activité pour trouver un vrai travail. Pour le dissuader, ils tentèrent de l'effrayer, car il avait du chemin de chez lui à l'église et il le faisait souvent de nuit. Ils déguisèrent sa petite soeur et l'installèrent sur une barrière. Mais il n'eut pas peur et menaça de coups de bâton la pauvre fille qui s'enfuit. Les parents aidés par les voisins firent alors cinq bonhommes de paille, habillés et coiffés qu'ils placèrent sur le chemin. Le jeune homme menaça ce qu'il croyait être des hommes et comme ceux-ci ne bougeaient pas, il les frappa et les mit à terre un à un. Le lendemain, il annonça son départ à ses parents, pensant qu'il avait tué cinq hommes. Il partit et après avoir bien marché, il se coucha au pied d'un chêne. Puis il entendit une voix : "Tombe dessus!", il répondit : "tombez!". Un homme vint à lui et lui offrit une baguette magique qu'il devait garder sur lui, la chance lui sourirait et il l'utiliserait en cas de besoin. Il reprit sa route et dans le village tous lui donnait de quoi se nourrir. Pour dormir on lui parla d'un château hanté, où il n'y avait personne. Il alla voir et le trouvant à son goût, il s'installa. Puis il entendit de nouveau la voix : "Tombe dessus!", "Tombez!" répondit-il. Puis arriva un nain, puis deux, puis trois. Ils se mirent à jouer aux cartes, mais plus ça allait, moins il gagnait, et les nains prenaient de plus en plus de pouvoir sur lui. Avec sa baguette, il les chassa. Il fit un vent terrible à arracher les arbres, un vent du diable provoqué par les nains. Mais il n'eut pas peur et fouilla dans le château pour trouver les propriétaires. Lorsqu'il les eut trouvés et qu'il les eut rassurés sur les bons et les mauvais esprits, il se dit qu'il pouvait partir. Mais le propriétaire avait une fille et insista pour que le jeune homme reste avec eux et devienne son gendre. version
Sujetpeur/nain/mariage/départ/conte-légende-récit/château/baguette magique/église/angelus
Lieu de collecteVENDEE/Les Essarts (canton de)/La Ferrière (La Levraudière)
Date de collecte1985-02-13
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Géant, le cordonnier et la fille du roi (le) (ana.)
N° d'inventaire000636-2_01
Titre(s)Géant, le cordonnier et la fille du roi (le) (ana.)
[AT 1060-1114] Pari entre l'homme et le diable/[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]/[AT 1063A] Concours de lancer : le fourbe crie / Throwing contest : trickster shouts/[AT 1062] Jet de pierre / Throwing the stone/[AT 1088] Concours de nourriture / Eating contest
Durée11min 33s
RésuméDans une grande forêt, vivait un géant qui mangeait chaque année une fille du royaume. Cette année-là, c'était au tour de la fille du roi d'être la victime de l'ogre. Le roi fit venir les gars les plus forts du royaume pour combattre le géant et promit la main de sa fille à celui qui lui en amènerait la tête. Aucun ne semblait vouloir affronter le monstre. Le lendemain, un jeune cordonnier se présenta au roi pour lui demander sa fille en mariage et lui promettre la tête du géant. Le roi n'y croyait qu'à peine, tant le petit cordonnier n'était pas très gros ([AT]0300). Le petit cordonnier se prépara et mit une boule de cire au soleil. Lorsque suffisamment de mouches s'y étaient collées, il donna un coup de poing dessus, en tua sept et en blessa quatorze. Puis il prit son sac et pénétra dans la forêt. Il marcha longtemps puis d'un coup, il entendit un cri : "Ça sent la viande fraîche !" puis se retrouva en face du géant. Le petit cordonnier, menacé par le géant qui le traitait de mouche, dit en relevant la tête : "J'en ai tué sept et blessé quarante d'un seul coup de poing !". Le géant admit alors que le petit cordonnier était plus fort que lui. Enfin, ce fut le début des paris : le lancer du billot du géant. Le cordonnier cria et effraya le géant qui se retrouva en deux enjambées sur son billot ([AT]1063A). Puis ce fut le pari de la pierre jetée le plus loin. A la place, le cordonnier lança une perdrix qu'il avait dans la poche et alla plus loin que n'importe quel caillou ([AT]1062). Puis ce fut le pari de la pierre collée à un arbre. La pierre du géant rebondit sur l'arbre et vint lui frappe la tête. Le cordonnier lança un fromage sur l'arbre qui resta collé. "Fichtre, tu es plus fort que moi", c'est tout ce qu'il savait dire. Ensemble, ils préparèrent à manger et voyant le cordonnier qui apparemment mangeait beaucoup, le géant mangea tant qu'il put, c'est-à-dire beaucoup trop. Le cordonnier lui proposa une course pour digérer. Le géant démarra et le petit cordonnier qui avait rempli son sac au lieu de son ventre, ouvrit le sac avec un couteau afin de se libérer. Il rattrapa le géant... qui lui demanda alors de lui ouvrir le ventre à lui aussi ([AT]1088). Le petit cordonnier n'avait plus qu'à ramener la tête du géant au roi qui lui donna sa fille en mariage. version
Sujetroi/pari/mariage/géant/garçon habile/forêt/conte-légende-récit/cordonnier/billot/pierre
Lieu de collecteVENDEE/Pouzauges (canton de)/POUZAUGES
Date de collecte1982-08-06
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive

 

 

 

Adversaires surnaturels

tâches_aides_surnaturelles

 

Tâches surnaturelles

Fille qui crachait des diamants en parlant (la) (ana.)
N° d'inventaire001560-2_05
Titre(s)Fille qui crachait des diamants en parlant (la) (ana.)
[AT 460-499] Tâches surnaturelles/[AT 480] Les Fileuses près de la fontaine / The Spinning-Women by the Spring/Fées (les) [DT]
Durée02min 03s
RésuméUne femme avait deux filles, l'une était polie et serviable, l'autre méchante. Elle envoya la première chercher de l'eau à la fontaine. Là, attendait une dame qui demanda à la jeune fille de lui puiser de l'eau. Ce qu'elle fit. Pour la récompenser, la fée lui donna un don : chaque fois qu'elle parlait, des diamants lui sortaient de la bouche. La mère envoya alors son autre fille, mais celle-ci refusa de puiser l'eau de la fée. Au lieu de diamants, ce sont donc des crapauds et des serpents qui lui sortaient de la bouche. fragment
Sujetconte-légende-récit/soeurs/fontaine/fée/don/sort/diamant/crapaud/serpent
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/La Forêt-sur-Sèvre (La Rainelière)/La Ronde (La Rainelière)/Cerizay (canton de)
Date de collecte1972-02
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Mère et ses deux filles (la) (ana.)
N° d'inventaire000685-2_06
Titre(s)Mère et ses deux filles (la) (ana.)
[AT 460-499] Tâches surnaturelles/[AT 480] Les Fileuses près de la fontaine / The Spinning-Women by the Spring/Fées (les) [DT]
Durée2min 26s
RésuméUne femme avait deux filles dont l'une était plus jolie que l'autre. Cette dernière devait s'occuper des tâches ménagères tandis que la plus jolie n'avait rien à faire. Un jour, la mère ordonna à la plus laide d'aller chercher de l'eau au puits. A côté du puits, une belle dame lui demanda si elle pouvait lui puiser de l'eau. La jeune fille accepta et pencha le seau pour l'aider à apaiser sa soif. La dame lui demanda une dernière faveur : celle de regarder dans ses cheveux ce qui lui ronger la tête. La jeune fille lui dit que c'était une belle richesse, alors qu'elle avait des poux. La dame la remercia en lui promettant "Belles richesses t'arrivent, ma fille". Contant cela à sa mère, la jeune fille se mit à cracher des diamants verts et de l'or. La mère décida d'y envoyer sa plus belle fille, Gertrude. Celle-ci se hâta au puits et y rencontra une vieille dame qui lui demanda si elle pouvait lui puiser de l'eau. Mais Gertrude refusa et quand la vieille dame lui demanda de regarder dans ses cheveux, elle lui dit quelle n'y voyait que des poux, qui plus est, en l'insultant. La vieille la laissa repartir en disant : "Pouilles et lentes t'arrivent, ma fille". Lorsqu'elle rentra chez elle, elle raconta son histoire et tandis qu'elle parlait, un crapaud et un serpent sortirent de sa bouche. Sa mère accusa la première fille d'avoir voulu tromper sa soeur. La jeune fille qui crachait de belles richesses à chaque parole quitta donc la maison, tandis que sa soeur Gertrude resta avec ses serpents et ses crapauds. version
Sujetserpent/puits/mère/femme (vieille)/fée/diamant/crapaud/conte-légende-récit/fille/beauté
Lieu de collecteVIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin
Date de collecte1973-03-01
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive

 

Aides surnaturels

Fève au paradis et le bonhomme "Guenille" (la) (ana.)
N° d'inventaire002604_19
Titre(s)Fève au paradis et le bonhomme "Guenille" (la) (ana.)
[AT 560-649] Objets magiques/[AT 500-559] Aides surnaturels/[AT 555] Le Pêcheur et sa femme / The Fisher and his Wife/[AT 563] La Table, l'âne et le bâton / The Table, the ass and the stick/Serviette, l'âne et le bâton (La) [DT]
Durée02min 54s
RésuméUn homme et une femme étaient malheureux. Un jour, l'homme décida de planter une fève dans le fumier. Quelque temps plus tard, elle avait atteint la porte du paradis. L'homme grimpa jusqu'à la porte. Il se présenta comme étant le bonhomme Guenille qui venait demander la charité ([AT]0555). On lui donna une serviette capable de livrer toute nourriture désirée. Il la donna à sa femme, mais se dit qu'il pouvait avoir plus. Il remonta alors à la porte du paradis et cette fois, on lui donna un âne capable d'excréter tout l'or voulu. Il revint chez lui, affirmant que leur fortune était faite. Mais un voisin jaloux alla voir la femme et, comme elle était naïve, il réussit à échanger l'âne et la serviette contre les siens, non magiques. Le bonhomme Guenille remonta alors voir au paradis où on lui donna une canne grâce à laquelle il retrouverait ses objets extraordinaires. La canne frappa le voisin jusqu'à ce que celui-ci rendit les objets ([AT]0563). version
Sujetvol et récupération d'objet/serviette/Paradis/jalousie/fève/conte-légende-récit/canne/âne/objet magique/charité/voisin
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/MELLERAN/Paradis
Date de collecte1972-02
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Cendrillon (inf.)
N° d'inventaire004301_03
Titre(s)Cendrillon (inf.)
[AT 500-559] Aides surnaturels/[AT 510A] Cendrillon / Cinderella
Durée04min 15s
RésuméC'était trois soeurs, dont une que l'on appelait Cendrillon parce qu'elle restait toujours près du feu, dans les cendres. Elle faisait tous les travaux, tandis que ses soeurs en étaient épargnées. Elle avait une marraine qui était une fée. Un jour, le roi organisait un bal. Toutes les filles du royaume étaient invitées. Mais Cendrillon n'avait pas de robe, et s'était vue chargée d'une tâche difficile : trier les petits pois. Sa marraine vint l'aider : elle lui fit une superbe robe, fit en sorte que les pigeons trient les petits pois et elle transforma quatre rats, deux souris et une citrouille en quatre chevaux, deux laquais et un carosse. Cendrillon arriva au bal à la grande surprise de ses soeurs. Le roi n'avait d'yeux que pour elle et ne dansa qu'avec elle. A minuit, elle devait impérativement rentrer car la magie allait s'arrêter. Entendant les douze coups sonner, elle prit la fuite en perdant une de ses chaussures. Le lendemain, le roi convoqua toutes les jeunes filles du royaume pour faire essayer la chaussure, déclarant que sa propriétaire deviendrait sa femme. A la surprise de tous, seule Cendrillon put y chausser son pied. Elle devint reine. version
Sujetsœur/roi/métamorphose/marraine/mariage/fée/conte-légende-récit/bal/magie/minuit/chaussure perdue
Lieu de collecteVENDEE/La Châtaigneraie (canton de)/MENOMBLET
Date de collecte1973-05
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Meunier et ses trois enfants (le) (ana.)
N° d'inventaire002661-1_02
Titre(s)Meunier et ses trois enfants (le) (ana.)
[AT 500-559] Aides surnaturels/[AT 545] Le Chat serviable / The Cat as helper/Chat botté (le) [DT]
Durée11min 54s
RésuméUn meunier a trois garçons. Âgé, il se retire, faisant hériter ses enfants. A l'un il donne le moulin, à l'autre le mulet et au dernier un chat. Ce dernier est un peu déçu, le chat le prend alors en pitié. Très débrouillard, il fait un piège avec un sac et ramène chaque jour de quoi manger à son nouveau maître. Plus tard, il se met en route dans le but de retrouver un ogre très riche et réputé pour ses métamorphoses en divers animaux. Sur le chemin, il croise des travailleurs (moissonneurs, vendangeurs...) qui lui disent travailler pour le compte de l'ogre. Il leur dit alors : "Désormais vous direz que vous travaillez pour le Marquis de Carabas ou vous serez haché en menu pâté". Puis il arrive chez l'ogre et lui demande de montrer ses exploits. Celui-ci se transforme alors en éléphant, en dromadaire et autre. "En toute petite bête par contre, je ne le crois pas", lui dit le chat. Pour lui prouver, l'ogre se transforme en toute petite souris et aussitôt le chat le dévore. Il retourne voir son maître et l'emmène chez le roi dans un beau carrosse. Avec le roi, ils font la visite du royaume. Ils croisent les travailleurs et le chat leur demande pour qui ils travaillent. Tous répondent : "Pour le Marquis de Carabas". Le roi est impressionné par une telle richesse. Le jeune homme, devenu plus riche que ses frères, lui demande sa fille en mariage. Une belle noce est alors célébrée. version
Sujetroi/ogre/meunier/métamorphose/mariage/fille (du roi)/conte-légende-récit/héritage/chat/ruse
Lieu de collecteVIENNE/Vouillé (canton de)/CHIRE-EN-MONTREUIL
Date de collecte1974-01-04
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive

 

Objets magiques

Orphelines et le marchand de poupées (les) (ana.)
N° d'inventaire002604_20
Titre(s)Orphelines et le marchand de poupées (les) (ana.)
[AT 560-649] Objets magiques/[AT 560C (c)] Poupée produisant de l'or volée et récupérée / Doll producing gold stolen and recovered
Durée03min 03s
RésuméTrois orphelines vivaient dans la misère. L'une d'elle partit, comme chaque jour, acheter le pain pour lequel elle avait juste l'argent nécessaire. Au village, elle vit le marchand de poupées. Celui-ci l'interpella et insista pour lui vendre une poupée. Elle finit par céder et rentra chez elle avec sa poupée, mais sans pain. Dans la nuit, la poupée se manifesta pour faire ses besoins. Elle produisit alors de l'or. La voisine leur vola la poupée qui dans la nuit se manifesta de la même façon. Mais cette fois, elle laissa de véritables excréments dans le lit de cette femme. Déçue, cette dernière la jeta dans le fumier. Un homme, pour faire ses commissions, s'assit dans le tas de fumier et se retrouva avec la poupée accrochée sans pouvoir s'en défaire. Sur son chemin, il croisa la jeune fille. La poupée reconnut celle qui l'avait achetée et se détacha de l'homme pour lui sauter au cou. version
Sujetvol et récupération d'objet/poupée/pauvreté/orphelin/marchand/conte-légende-récit/objet magique
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/MELLERAN
Date de collecte1972-02
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Fève au paradis et le bonhomme "Guenille" (la) (ana.)
N° d'inventaire002604_19
Titre(s)Fève au paradis et le bonhomme "Guenille" (la) (ana.)
[AT 560-649] Objets magiques/[AT 500-559] Aides surnaturels/[AT 555] Le Pêcheur et sa femme / The Fisher and his Wife/[AT 563] La Table, l'âne et le bâton / The Table, the ass and the stick/Serviette, l'âne et le bâton (La) [DT]
Durée02min 54s
RésuméUn homme et une femme étaient malheureux. Un jour, l'homme décida de planter une fève dans le fumier. Quelque temps plus tard, elle avait atteint la porte du paradis. L'homme grimpa jusqu'à la porte. Il se présenta comme étant le bonhomme Guenille qui venait demander la charité ([AT]0555). On lui donna une serviette capable de livrer toute nourriture désirée. Il la donna à sa femme, mais se dit qu'il pouvait avoir plus. Il remonta alors à la porte du paradis et cette fois, on lui donna un âne capable d'excréter tout l'or voulu. Il revint chez lui, affirmant que leur fortune était faite. Mais un voisin jaloux alla voir la femme et, comme elle était naïve, il réussit à échanger l'âne et la serviette contre les siens, non magiques. Le bonhomme Guenille remonta alors voir au paradis où on lui donna une canne grâce à laquelle il retrouverait ses objets extraordinaires. La canne frappa le voisin jusqu'à ce que celui-ci rendit les objets ([AT]0563). version
Sujetvol et récupération d'objet/serviette/Paradis/jalousie/fève/conte-légende-récit/canne/âne/objet magique/charité/voisin
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/MELLERAN/Paradis
Date de collecte1972-02
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive

Objets magiques

 

Poisson or et argent

 

Autres contes surnaturels

Petit jhàu (le) (inf.)
N° d'inventaire000191-2_12
Titre(s)Petit jhàu (le) (inf.)
[AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT]
Durée07min 19s
RésuméUn coq avait une bourse. Il l'avait cachée dans le fumier d'une femme et d'un homme. Ceux-là, l'ayant vu faire, lui avaient pris. En chemin, le coq rencontra un loup cherchant de quoi manger : "Rentres-dans mon cul, je te porterai", lui dit le coq. Ce que fit le loup. Plus loin il rencontra une échelle, cherchant de quoi s'adosser. "Rentres dans mon cul, je te porterai". Plus loin il rencontra un renard, un frelon, puis une rivière : "Rentres dans mon cul, je te porterai". A la porte de la femme, le coq se mit à crier : "Cocorico ! Rends-moi ma bourse". Pour s'en débarrasser, la femme dit à son mari : "Il n'est pas bien gros, mets-le dans le poulailler, il se fera tuer par l'autre coq". Dans le poulailler, le petit coq dit : "Compère renard, sors de mon cul ! Si tu sors pas de mon cul, je suis perdu !". Le renard sortit et mangea toutes les poules et l'autre coq. Le petit coq retourna à la porte de la bonne femme : "Cocorico ! Rends-moi ma bourse". Alors ils le mirent avec la jument. Le loup sortit du cul du petit coq et mangea la jument. Ensuite, ils le jetèrent dans le puits. L'échelle sortit du petit coq qui put sortir du puits. Puis ils l'enfermèrent dans le four. La rivière éteignit le feu. Enfin, la femme proposa de l'étouffer entre ses jambes. Le coq fit sortir le frelon qui piqua la femme. Celle-ci cria alors à son mari : "Donnes-lui sa bourse, et que je ne le vois plus !". version
Sujetcoq/bourse/couple/chemin/loup/échelle/renard/frelon/cours d'eau/conte-légende-récit
Lieu de collecteVENDEE/La Châtaigneraie (canton de)/MENOMBLET
Date de collecte1972-02-16
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive 
Moitié de poulet (la) (suite) (inf.)
N° d'inventaire001778-2_06
Titre(s)Moitié de poulet (la) (suite) (inf.)
[AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT]
Durée05min 59s
Résumé(conte partiel, le début correspond à l'item 001778-2_05, titré "La moitié de poulet"). "Coc'licu, ma bourse et mes écus !". Les deux vieux sont excédés par ce chant. Ils lui prennent sa bourse. Le poulet continue de chanter alors nuit et jour : "Coc'licu ! Rends-moi ma bourse et mes écus !". "Il va nous rendre fous, il faut lui rendre sa bourse ou les gendarmes nous mettrons en prison". Ils lui rendent sa bourse et la moitié de poulet s'en va se promener. En traversant un bois, il rencontre un loup qui ne peut pas marcher : "Rentres dans mon cul, je te porterai". Plus loin, il rencontre un renard qui ne peut pas marcher non plus : "Rentres dans mon cul, je te porterai". Puis encore plus loin, il rencontre une mare qui ne peut pas bouger : "Rentres dans mon cul, je te porterai". Il trouve une ferme, et demande à être logé avec sa bourse pour la nuit. Les fermiers lui disent de coucher dans le toit aux moutons, pensant que ces derniers tueraient le poulet et qu'ils pourraient garder la bourse. Dans le toit, un bélier se fait menaçant : "Loup, loup, sors de mon cul ou je suis perdu !". Le loup sort et tue tous les moutons. Voyant cela, les fermiers se disent : "Ce coq, c'est le diable ! Rendons-lui sa bourse !". La moitié de poulet continue sa route, et trouve une autre ferme pour la nuit. La femme lui propose de se mettre dans le poulailler, pensant que l'autre gros coq le tuerait et qu'elle garderait la bourse. "Renard, sors de mon cul ou je suis perdu". Le renard mange tous les poulets, et lui, récupère sa bourse. Dans une autre ferme, on le place dans le four : "Mare, sors de mon cul". L'eau tue le feu, il reprend sa bourse et repart. En route, la faim le prend. Il s'arrête chez un meunier et lui demande du grain. Le meunier demande la bourse en échange. Une fois rassasié, la moitié de poulet réclame sa bourse et ses écus. Le meunier lui dit: "Je te rendrai ta bourse si tu me rends mes grains". Le coq chie sous sa patte et lui envoie par la figure. "Coc'licu ! Rends-moi ma bourse et mes écus !". Le meunier lui rendit de peur de devenir fou par la plainte du coq. fragment
Sujetrenard/poulet (moitié de)/loup/eau/conte-légende-récit/bourse/écu d'or/coq (chant du)/ferme/meunier
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/Beauvoir-sur-Niort (canton de)/Marigny (Poivendre)
Date de collecte1972-12-06
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Mère, la soupe et les petits enfants (la) (ana.)
N° d'inventaire003999_08
Titre(s)Mère, la soupe et les petits enfants (la) (ana.)
[AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 720] Ma mère m'a tué, mon père m'a mangé / My mother slew me, my father ate me
Durée02min 18s
RésuméPendant que ses deux autres enfants étaient partis dans les bois, une mère faisait cuire le troisième, pour le servir en soupe. Une fée avait dit aux deux autres enfants de ramasser tous les petits os de la soupe, ceux de leur frère, et de les poser sur une épine blanche en chantant : "Fleuri, fleuri mon petit pigeon ; fleuri, fleuri tout blanc". Au printemps, l'enfant ressuscita. fragment Après la narration du conte, discussion entre l'enquêteur et les informatrices à propos de ce conte raconté aux enfants pour les endormir.
Sujetrésurrection/relation (enfant, mère)/oiseau/mort/mère/frère/fée/épine/conte-légende-récit/bois/soupe/formule magique/printemps
Lieu de collecte[Vienne ?]
Date de collecte1970-08-29
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Demi de poulet (le) (ana.)
N° d'inventaire002578_02
Titre(s)Demi de poulet (le) (ana.)
[AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT]
Durée08min 38s
RésuméUn homme et une femme étaient très pauvres. Ils avaient un oeuf pour leur dîner. L'homme en mangea une moitié, la femme mit l'autre moitié à couver. Ils eurent un demi poulet, qu'ils mirent au champ. La voisine avait perdu sa bourse, le demi poulet la récupéra et chantait sur le fumier : "Cuculicu, ma bourse et mes écus !". Pas peur des gendarmes, il décida de partir. En chemin, il trouva un essaim d'abeilles qui voulurent savoir où il allait. Il leur proposa de monter sur son dos. Le long du chemin, il prit aussi sur son dos un ruisseau, un renard, un loup et un chien. Comme il était las de marcher, il décida de revenir chez ses propriétaires. Il s'installa sur le fumier et se remit à chanter, ce que ne supportaient pas les fermiers. Ceux-ci décidèrent alors de le faire tuer en le mettant d'abord dans l'écurie du mulet. Mais le petit coq fit sortir le chien qui chassa le mulet de son écurie. Il retourna chanter. Dans le toit aux moutons, il fit sortir le loup. Dans le poulailler, il fit sortir le renard. Les fermiers essayèrent de l'étouffer entre eux dans le lit. Il fit donc sortir les abeilles de dessus son dos. Puis ils tentèrent de le faire cuire dans le four, mais le ruisseau tua le feu. Enfin, il retourna au champ avec sa bourse et se remit à chanter. version
Sujetcours d'eau/renard/poulet (moitié de)/loup/ferme/conte-légende-récit/chien/bourse/abeille/pauvreté/oeuf
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/La Mothe-Saint-Héray (canton de)/La Mothe-Saint-Héray (Le Vivier)
Date de collecte1969-04-29
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Conte de la moitié de coq (le) (enq.)
N° d'inventaire004303-2_02
Titre(s)Conte de la moitié de coq (le) (enq.)
[AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT]
Durée5min 56s
RésuméUne marraine offrit un oeuf à ses filleuls, frère et soeur. Les enfants se le partagèrent. Le frère fit cuire sa moitié pour la manger tandis que sa soeur mettait la sienne à couver. Plus tard, apparut une moitié de poulet avec une aile et une patte, coupé dans le sens de la longueur mais qui restait agile malgré tout. La moitié de poulet partit par les chemins voir le monde. En route, elle croisa un renard qui lui demanda où elle allait : "Vous avez qu'à me suivre et vous saurez" répondit-elle. Le renard suivit donc la moitié de poulet mais il finit par être trop fatigué pour continuer. Le petit poulet lui proposa de le porter dans son jhabot. Plus loin sur la route, il croisa un loup qui voulut bien le suivre lui aussi, mais comme le renard, il se fatigua et la moitié de poulet le prit dans son jhabot. Plus loin, il rencontra un essaim d'abeilles, puis une rivière qui finirent par s'installer aussi dans son jhabot. La nuit tombant, le demi-poulet avait besoin de se reposer. Il s'arrêta dans une ferme où il demanda un coin pour dormir. Les fermiers n'avaient jamais vu de moitié de poulet et n'eurent pas les meilleurs égards à son encontre. Ils décidèrent de le placer dans le toit aux poules, espérant que celles-ci le tueraient. Mais le demi-poulet demanda au renard de sortir et celui-ci tua toutes les poules. Ils l'installèrent alors dans le toit des moutons. Cette fois, la moitié de poulet appela le loup à son secours qui tua tous les moutons et brebis. La fermière pensa alors à étouffer le demi-poulet entre elle et son mari. Heureusement, les abeilles sortirent au bon moment, sauvant la moitié de poulet. Ils mirent alors le four à chauffer avant d'y placer le demi-poulet. Celui-ci demanda à la rivière de sortir tuer le feu et le demi-poulet en réchappait encore. Excédée, la fermière saisit la moitié de poulet par son unique aile et le lança très fort. Si fort que, le vent aidant, la moitié de poulet tomba sur le haut d'un clocher et y resta. Il y est toujours d'ailleurs, et c'est pour ça que l'on voit des coqs sur les clochers. version
Sujetcours d'eau/renard/poulet (moitié de)/loup/conte-légende-récit/clocher/abeille/fermier
Lieu de collecteVIENNE/Gençay (canton de)/Magné (la Basse-Rue)
Date de collecte1980-11-22
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Conte de la fille aux bras coupés (le) (ana.)
N° d'inventaire004311_01
Titre(s)Conte de la fille aux bras coupés (le) (ana.)
[AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 706] La Fille sans mains / The Maiden Without Hands/Fille aux mains (bras) coupés (la) [DT]
Durée11min 26s
RésuméL'informatrice commence par évoquer rapidement le conte de Persillette avant d'entamer la narration du conte de la fille aux bras coupés. Un frère et une sœur avaient perdu leurs parents. Le frère s'était remarié avec une femme jalouse de sa belle-sœur. Elle tua son propre enfant dans le but de la faire accuser. Le frère se saisit alors d'une hache ou d'une serpe et coupa les bras de sa sœur. Celle-ci s'abrita dans un arbre. Son frère revint chez lui avec une épine dans la main qui le faisait horriblement souffrir et continuait à pousser en lui. Seulement seule sa propre sœur pourrait lui en débarrasser si un jour elle retrouvait ses bras. Dans son arbre, un chien vint la nourrir régulièrement. Le domestique du roi auquel appartenait le chien s'inquiéta de ce manège et ayant prévenu le roi, il le suivit et y découvrit la belle jeune fille sans bras. Le roi l'invita chez lui et l'épousa, ils eurent deux enfants ensemble, tandis que sa belle-sœur et son frère rageaient de cette union. Lorsque le roi dut partir à la guerre, les lettres qu'il envoyait à son épouse étaient toutes interceptées par ces derniers. Sans nouvelles de son mari, la jeune épouse demanda à ce que l'on attache ses enfants, l'un dans son dos l'autre devant elle afin de partir à la recherche du roi. Sur le chemin, un de ses enfants tomba dans un ruisseau. Elle pria la Vierge-Marie pour qu'elle lui permette de sauver son enfant. Un bras lui fut rendu. Plus loin, le même malheur arriva à son deuxième enfant. Elle fit une seconde prière et son deuxième bras lui fut rendu. Elle avait ainsi retrouvé ses deux membres. Dans un champ de manœuvres, un des enfants reconnut son père, le roi. Ils rentrèrent ensemble chez eux. La jeune femme fit venir son frère et sa belle-sœur. Elle soigna le premier et la seconde, responsable de tous leurs malheurs, fut enfermée en prison. version La séquence se termine par une évocation des contes racontés au cours des veillées.
Sujetroi/prière/mariage/épine/conte-légende-récit/arbre/chien/bras (coupés)/soeur et frère/jalousie/enfant
Lieu de collecteVENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/Saint-Julien-des-Landes
Date de collecte1980-04-01
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Princesse dans la barrique (la) (inf.)
N° d'inventaire001613_06
Titre(s)Princesse dans la barrique (la) (inf.)
[AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 706] La Fille sans mains / The Maiden Without Hands/Fille aux mains (bras) coupés (la) [DT]
Durée6min 55s
RésuméL'informatrice parle à propos des contes que sa mère racontait, puis elle en relate un. Un jeune fils de roi était parti à la chasse. Il découvrit un tonneau avec une belle princesse, qui punie par son père, y avait été enfermée et avait échoué sur la plage. Il la ramena chez lui. Seulement sa mère était une ogresse qui se nourrissait du cœur des jeunes enfants. De leur mariage, le prince et la princesse eurent des jumeaux : une fille "Aurore" et un fils "Petit-Jour". Le prince dut partir à la guerre. La princesse et surtout ses enfants était menacés par leur belle-mère qui réclamait le cœur des deux enfants à manger. Un valet alla tuer deux chevreuils pour en donner les cœurs à la reine. Mais celle-ci se rendit compte qu'elle avait été trompée. Le valet décida alors de cacher la princesse et ses deux enfants très loin dans une petite maison. De retour de la guerre, le prince ne retrouva pas sa famille. Un jour de chasse, il tomba nez-à-nez avec Petit-Jour qui l'emmena auprès de sa mère. Là il reconnut sa femme. Il ramena toute sa famille chez lui et fit chasser sa mère bien loin de leur demeure. fragment
Sujettonneau/roi/reine/ogre/maison/fuite/fille (du roi)/fils (du roi)/enfant/domestique/départ/conte-légende-récit/chasse/cannibalisme/coeur
Lieu de collecteVENDEE/Noirmoutier-en-l'île (canton de)/L'Epine (La Bosse)
Date de collecte1980-04-15
Languesfrançais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive
Moitié de poulet (la) (inf.)
N° d'inventaire001778-2_05
Titre(s)Moitié de poulet (la) (inf.)
[AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT]
Durée01min 28s
RésuméUn couple de vieux mange une bouillie. Mais la femme, qui mange moins que son homme, laisse la moitié d'un oeuf dans son assiette. Son homme propose de le mettre dans le fumier : "Ca le réchauffera et il naîtra une moitié de poulet". En effet, au bout d'un certain temps, naît une moitié de poulet. A force de fouiller dans le fumier, la moitié de poulet découvre une bourse pleine de louis d'or. Il chantait : "Coc'licu, ma bourse et mes écus !". Les deux vieux sont excédés par ce chant. (conte interrompu, la suite correspond à l'item 001778-2_06, titré "La moitié de poulet (suite)"). fragment
Sujetoeuf/poulet (moitié de)/conte-légende-récit/bourse/vieux/fumier/coq (chant du)/écu d'or
Lieu de collecteDEUX-SEVRES/Beauvoir-sur-Niort (canton de)/Marigny (Poivendre)
Date de collecte1972-12-06
Languesfrançais/poitevin-saintongeais
Lien cerdoLien CERDO
DroitsToute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l'autorisation de l'UPCP-Métive 

Des images qui parlent


Fatal error: Uncaught exception Exception with message Query error: Duplicate entry '534a236d127dc6480600d5f31839f0ca-241' for key 'checksum_pid' (UPDATE tl_search SET tstamp=1580063792, url='https://metive.org/contes-merveilleux.html', title='Contes merveilleux', protected='', filesize='199.62', groups=0, pid='241', language='fr', text='Contes merveilleux Contes merveilleux dans la tradition orale en Poitou-Charentes et Vendée ☰ Contes merveilleux Les contes merveilleux retracent des itinéraires de héros, souvent jeunes mais pas que et parfois démunis, qui franchissent avec l\'aide de personnages surnaturels envers lesquels ils se sont montrés compatissants, des épreuves initiatrices marquant les divers moments de passage de l\'enfance et de la jeunesse jusqu\'à l\'âge adulte. L\'accession à la maturité est représentée par le mariage heureux et la paternité et se double souvent de la cession du pouvoir royal par le père de la princesse conquise Découvrez une sélection de contes présents dans la base de données du Cerdo en cliquant sur la flèche du titre que vous aurez sélectionné. Lisez le résumé du conte et s\'il vous intéresse, cliquez sur \"Lien Cerdo\" pour entendre le récit conté en lançant le player. Adversaires surnaturels Petit Poucet (le) (enq.) N° d\'inventaire 000191-2_05 Titre(s) Petit Poucet (le) (enq.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327] Les enfants et l\'ogre / The children and the ogre/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT] Durée 07min 16s Résumé N\'ayant plus rien à manger, un couple décide d\'abandonner ses enfants, un petit garçon et une petite fille, dans les bois. Le petit garçon, qui avait entendu le projet de ses parents, remplit ses poches de sable, grâce auquel ils retrouvent le chemin de la maison. Le lendemain, il sème des graines de mil, seulement les oiseaux mangent tout et les deux enfants ne peuvent retourner chez eux. Le petit garçon grimpe sur un arbre et voit une petite cheminée. Ils se dirigent vers cette maison et arrivent chez un vieux couple. La vieille dame fait son pain. Les enfants, prétextant l\'aider, la font rentrer dans la maie et lui versent l\'eau bouillante dessus. Le vieil homme s\'apprête à cuire le pain. Les enfants le font entrer dans le four où il meurt. Ainsi, ils deviennent les nouveaux maîtres de la maison. version Sujet relation (enfant, parents)/pauvreté/abandon/relation (frère, soeur)/forêt/sable/chemin/graine (mil)/femme (vieille)/homme (vieux)/arbre/maie/conte-légende-récit Lieu de collecte VENDEE/La Châtaigneraie (canton de)/MENOMBLET Date de collecte 1972-02-16 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive  Conte de l\'ogre (le) (inf.) N° d\'inventaire 000191-2_06 Titre(s) Conte de l\'ogre (le) (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327B] Le Nain et le géant / The Dwarf and the giant/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT] Durée 02min 43s Résumé Deux petits garçons étaient perdus. Ils arrivèrent chez une femme, la femme de l\'ogre avec laquelle il n\'eut que des filles. Elle les prévint qu\'il mangeait tous les petits enfants, sauf ses propres filles. Pour la nuit, elle leur donna deux bonnets rouges, tandis que les filles dormaient avec des bonnets bleus. Un des garçons échangea les bonnets rouges avec ceux des petites filles. Lorsque l\'ogre rentra, il sentit la chair fraîche. Dans la chambre, il confondit les deux garçons avec ses filles et mangea ses filles. Le lendemain, les garçons purent se sauver. version Sujet ogre/femme de l\'ogre/enfant/bonnet/conte-légende-récit Lieu de collecte VENDEE/La Châtaigneraie (canton de)/MENOMBLET Date de collecte 1972-02-16 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Barbe-Bleue (inf.) N° d\'inventaire 001560-2_02 Titre(s) Barbe-Bleue (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard) Durée 04min 13s Résumé Un homme à la barbe bleue venait d\'épouser sa septième femme. Personne ne savait ce qu\'il était advenu des six précédentes. Il laissa seule sa nouvelle épouse, lui donnant les clefs des appartements de son château, avec l\'interdiction d\'ouvrir une pièce en particulier. Curieuse, c\'est justement cette porte qu\'elle ouvrit, découvrant les cadavres des épouses disparues. La clef était tombée dans le sang et il lui était impossible de le retirer. Lorsque Barbe-Bleue rentra, il lui promit le même sort que ces femmes. Elle s\'isola dans une tour, sachant que ses deux frères devaient arriver bientôt. Pendant que Barbe-Bleue préparait son arme, les frères délivrèrent leur soeur. version Sujet conte-légende-récit/secours/sang/relation (frère, soeur)/mariage/crime/clef/château/interdiction/curiosité Lieu de collecte DEUX-SEVRES/La Forêt-sur-Sèvre (La Rainelière)/La Ronde (La Rainelière)/Cerizay (canton de) Date de collecte 1972-02 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive  Petit chaperon rouge (le) (ana.) N° d\'inventaire 001560-2_03 Titre(s) Petit chaperon rouge (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 333] Le Glouton - Le Petit Chaperon rouge / The Glutton - Red Riding hood Durée 04min 13s Résumé Une petite fille, qui portait un bonnet rouge, est envoyée par sa mère amener des galettes et du beurre à sa grand-mère. Traversant le bois, elle croise le loup qui lui demande où elle va. Il arrive avant elle chez la grand-mère et la mange. Puis il attend la petite fille, qui trouve sa grand-mère enrouée, avec de long bras et de longues jambes. Surtout elle lui trouve de grandes dents et aussitôt le loup la dévore. version Sujet conte-légende-récit/fille (petite)/bonnet (rouge)/galette/beurre/grand-mère/bois (forêt)/loup Lieu de collecte DEUX-SEVRES/La Forêt-sur-Sèvre (La Rainelière)/La Ronde (La Rainelière)/Cerizay (canton de) Date de collecte 1972-02 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Petit Poucet (le) (ana.) N° d\'inventaire 001560-2_07 Titre(s) Petit Poucet (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327B] Le Nain et le géant / The Dwarf and the giant/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT] Durée 08min 30s Résumé Une famille, très pauvre, avait sept enfants dont un qui était très petit et qu\'on appelait Petit Poucet. Ne pouvant plus nourrir leurs enfants, les parents décidèrent à contre-coeur de les abandonner dans la forêt. Le Petit Poucet avait entendu leur décision et grâce aux cailloux qu\'il avait laissé tomber au fur et à mesure qu\'ils s\'enfonçaient dans les bois, les enfants purent retrouver leur chemin. Le lendemain, il n\'avait que du pain à semer, seulement les oiseaux mangèrent les miettes et les petits furent perdus. Le Petit Poucet monta dans un arbre et vit une lueur. Avec ses frères, ils allèrent dans sa direction. Ils arrivèrent à la maison de l\'ogre, et sa femme leur signifia le danger qu\'ils couraient parce que l\'ogre était amateur de chair d\'enfants. L\'ogre avait sept filles, Petit Poucet échangea, pour la nuit, les bonnets des filles avec ceux de ses frères et soeurs. L\'ogre dévora ses propres filles. Le lendemain, Petit Poucet s\'enfuit avec ses frères poursuivis par l\'ogre. Fatigué, ce dernier se reposa et Petit Poucet en profita pour lui prendre ses bottes. Il arriva jusque chez le roi et lui rendit quelques services. En récompense, le roi lui donna de l\'argent. Cet argent permit à la famille de sortir de la misère et aux enfants de demeurer auprès de leurs parents. version Sujet conte-légende-récit/pauvreté/enfant/abandon/forêt/chemin/arbre/ogre/fuite/bottes/roi/récompense Lieu de collecte DEUX-SEVRES/La Forêt-sur-Sèvre (La Rainelière)/La Ronde (La Rainelière)/Cerizay (canton de) Date de collecte 1972-02 Langues poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Fille du roi enfermée dans la tour (la) (ana.) N° d\'inventaire 002661-1_01 Titre(s) Fille du roi enfermée dans la tour (la) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 310] La Fille dans la tour / The Maiden in the tower/Persinette [DT] Durée 24min 48s Résumé Pendant la guerre, un roi enferma sa fille dans une tour. Sa marraine, une fée, venait la voir tous les jours, déjeuner avec elle. Elle montait avec le panier sur les longs cheveux de la jeune fille : \"Jetez vos cheveux, la Belle et retirez !\". Comme la jeune fille s\'ennuyait, sa marraine lui offrit un perroquet. Un jeune roi avait vu le manège et finit par rejoindre la belle. Puis il vint la voir régulièrement, avant que la marraine n\'arrive, et se cachait. Le perroquet ne cessait de répéter les allées et venues du jeune prince. Un jour, la jeune fille et le roi s\'enfuirent. La marraine, mécontente, fit en sorte que la belle s\'enlaidisse. Mais le roi, malgré les protestations de sa mère, garda sa femme auprès de lui. Ils eurent trois enfants, chaque fois enlevés dès la naissance par la marraine, qui faisait accuser la jeune fille de cannibalisme. Puis la marraine fit en sorte que sa filleule retrouve sa beauté. Les noces purent être célébrées, durant lesquelles le couple retrouva ses enfants. version Sujet sort/promenade/roi/marraine/fille (du roi)/fée/rapt/conte-légende-récit/cheveux/donjon/perroquet/laideur/enfant/cannibalisme/mariage Lieu de collecte VIENNE/Vouillé (canton de)/CHIRE-EN-MONTREUIL Date de collecte 1974-01-04 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Conte de la montagne verte (le) (inf.) N° d\'inventaire 000617_08 Titre(s) Conte de la montagne verte (le) (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 313] La Fuite magique : la fille aide le héros dans sa fuite / The Girl as Helper in the Hero\'s Flight/Fille du diable (la) [DT] Durée 23min 08s Résumé Dans son verger, un fermier avait un poirier rare, dont les poires exauçaient des vœux lorsqu\'on les mangeait. Tout le monde le savait, et tentait de voler les poires. Il envoya ses trois valets tour à tour surveiller les fruits magiques et attraper le voleur. Aucun ne réussit à empêcher le vol, mais le dernier, avec son sabre, avait coupé la main du voleur. La poire avait tout de même disparue et il entendit une voix derrière le mur disant qu\'il devait ramener la main dans un an et un jour à la Montagne Verte. Le valet passa donc de l\'autre côté du mur et se mit en chemin. Sur sa route, il croisa un homme à qui il demanda son chemin. L\'homme lui indiqua et lui désigna trois jeunes filles susceptibles de l\'aider en précisant qu\'il devait s\'adresser à celle habillée en robe blanche. Au bord d\'une rivière, il vit les trois filles se baigner. Puis il vit les trois robes et vola la blanche pour trouver la bonne jeune fille. Il lui demanda le chemin de la Montagne Verte. Il apprit ainsi que c\'était la demeure du diable, père des trois jeunes filles. Elle l\'accompagna et lui conseilla de ne rien manger de ce qu\'on lui proposerait, de tout jeter sous la table en disant : \"A la mode de chez nous\". De même qu\'elle lui conseilla de dormir sur le plancher de la chambre car le soir venu des scies et des haches venaient traverser toute la chambre. Arrivé chez le diable, il devint son valet, mais il dut réaliser des taches impossibles. Sa première tache fut de vider l\'étang avec un panier et de planter dans la vase une salade. Puis il dut trouver un nid de coq, au milieu d\'un étang. Chaque fois, la jeune fille en robe blanche lui apportait son déjeuner et aidait le jeune homme à réaliser les épreuves grâce à sa baguette magique. Dans la dernière, elle perdit son orteil. En effet, le jeune homme dut la faire bouillir et placer les os de manière à trouver le nid, mais lorsqu\'il voulut la faire revenir, il oublia le petit orteil. Le diable, satisfait, décida de lui donner une de ses filles, que le jeune homme dut choisir dans une chambre noire. Il retrouva la jeune fille en blanc grâce à l\'orteil qui lui manquait. Le soir, ils devaient partir ou le diable les tuerait. Pour cela, il devait choisir le cheval \"Câlin\", le seul qui dormait mais le plus rapide des trois. Après avoir réussi à réveiller le cheval, il prit la jeune fille vêtue de blanc avec lui et ils s\'enfuirent. Le lendemain, le diable chaussa ses bottes de sept lieux et partit à leur recherche. Voyant arriver son père, la jeune fille transforma le cheval en moulin, le jeune homme en meunier et elle-même en farine. Puis une autre fois, elle se métamorphosa en fleurs, le cheval en jardin et le jeune homme en jardinier. Le diable s\'arrêtait auprès du meunier et du jardinier, mais aucun ne répondait à ses questions. Exaspéré, il repartait. Les trois personnages revinrent à leur forme première et continuèrent leur route effrénée. Le diable se fit à nouveau proche. Mais un coup de cravache à \"Câlin\" suffit pour les faire passer de l\'autre côté du mur, en Terre Sainte. Le diable ne pouvait plus les atteindre. version Sujet valet/mur/montagne/métamorphose/magie/fuite/fille (du diable)/étang/épreuve/diable/conte-légende-récit/cheval/arbre fruitier/voleur/main coupée/orteil/Terre Sainte Lieu de collecte VENDEE/Roche-sur-Yon Nord (canton de la)/Venansault (La Babinière)/Montagne Verte/Terre Sainte Date de collecte 1984-02-22 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Barbe-Bleue (ana.) N° d\'inventaire 000189_01 Titre(s) Barbe-Bleue (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT] Durée 6min 26s Résumé Dans un château de Touffauges, vivait Barbe-Bleue, un homme dont on savait qu\'il avait eu sept femmes et qu\'il les avait toutes tuées. Il s\'était remariée avec une huitième. Celle-ci venait de s\'installer dans le château, et ses parents devaient venir visiter la demeure. Barbe-Bleue, qui devait partir en voyage, laissa à son épouse toutes les clefs du château, en lui interdisant formellement d\'ouvrir une pièce en particulier, située au rez-de-chaussée. Lorsque ses parents furent repartis, elle ne résista pas à la curiosité et ouvrit la porte interdite. Elle découvrit une pièce sordide, dans laquelle étaient accrochés au mur les cadavres des femmes de Barbe-Bleue. Au milieu de cette pièce, il y avait une barrique de sang, dans laquelle tomba la clef. Affolée, elle usa de tous les moyens connus pour nettoyer la clef, mais rien n\'y fit, elle resta tâchée. Lorsque Barbe-bleue revint, voyant la clef, il entra dans une grande fureur et promit à son épouse de lui faire subir le même sort qu\'aux autres sur le champ. La jeune épouse obtint tout de même le temps nécessaire de passer une toilette et de faire une dernière prière avant le grand saut. Dès qu\'elle fut dans sa chambre, elle envoya son petit chien porter un message à ses frères qui étaient gendarmes, et demandait régulièrement à son petit chat \"Ne vois-tu rien venir ?\", jusqu\'à ce qu\'il vit une grand poussière s\'élever sur les chemins. Les frères arrivèrent juste à temps pour sauver leur sœur et transpercer d\'un coup d\'épée le terrible Barbe-Bleue. version Sujet mariage/frère/crime/conte-légende-récit/clef/chien/château/chat/sang/gendarme/épée Lieu de collecte DEUX-SEVRES/PARTHENAY Date de collecte 2003-08-23 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Frère et ses deux fèves (le) (ana.) N° d\'inventaire 001991_02 Titre(s) Frère et ses deux fèves (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 1640-1674] Accidents heureux/[AT 1655] L\'Echange avantageux / The Profitable Exchange/[AT 327C] L\'enfant dans le sac / The Devil (witch) carries the hero home in a sack/Enfant dans le sac (l\') [DT] Durée 04min 48s Résumé Le héros voyage avec seulement deux fèves dans sa poche. Pour la nuit, il demande à dormir, lui et ses deux fèves, dans une ferme. Il place ses fèves dans un panier de gousses et repart le lendemain avec les deux plus grosses gousses de fèves. La nuit suivante, dans une autre ferme, il place ses gousses dans le toit des cochons. Comme elles sont mangées, il repart avec deux cochons. Par la suite, ses cochons sont tués par deux boeufs qu\'il prend avec lui. Puis il croise deux hommes avec un cadavre de vieille femme. Il échange le cadavre contre ses boeufs. Il ruse avec une jeune fille et lui fait croire qu\'elle a tué sa grand-mère. Pour éviter le scandale, les parents acceptent qu\'elle parte avec lui ([AT]1655). Il la met dans un sac et passe la nuit dans une autre ferme. Or cette ferme est celle de la marraine de la jeune fille. Celle-ci met alors un chien dans le sac à la place de la fillette. En chemin, croyant que c\'était la jeune fille qui remuait, il ouvre son sac et le chien sort d\'un bond et s\'enfuit ([AT]0327C). De toute sa fortune, il est revenu à rien. version Sujet sac/marraine/fève/échange/conte-légende-récit/cochon/chien/boeuf Lieu de collecte VIENNE/Gençay (canton de)/Usson-du-Poitou (Les Brousses) Date de collecte 1974-02-18 au 1974-02-22 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Petit Poucet et les sept filles de l\'ogre (le) (ana.) N° d\'inventaire 000636-2_07 Titre(s) Petit Poucet et les sept filles de l\'ogre (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327] Les enfants et l\'ogre / The children and the ogre/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT] Durée 07min 27s Résumé Le Petit Poucet avait six autres frères. Un soir, il entendit ses parents dire qu\'ils devaient abandonner leurs enfants parce qu\'ils étaient trop pauvres pour les nourrir. Il mit alors des cailloux dans sa poche. Le lendemain, le père emmena ses sept enfants dans la forêt et les y laissa lorsqu\'ils furent endormis. Grâce aux cailloux que le Petit Poucet avait semé, les enfants purent retourner chez leurs parents. Quelque temps plus tard, le père repart avec ses enfants pour les abandonner, mais le Petit Poucet avait égréné sur la route des graines de mil que les oiseaux mangèrent. Les enfants ne purent retrouver leur chemin. A la nuit tombée, ils virent la lueur d\'une maison dans la forêt. Ils y allèrent mais la femme qui leur ouvrit les prévint que c\'était la maison de l\'ogre et qu\'il appréciait les enfants pour leur chair fraîche. Ils entrèrent tout de même et furent couchés dans un lit. L\'ogre avait sept filles. Lorsque celui-ci rentra, il sentit tout de suite l\'odeur des petits garçons et la nuit il entra dans leur chambre pour les dévorer. Mais auparavant, le Petit Poucet avait pris soin d\'échanger les bonnets de ses frères et le sien avec les couronnes des filles de l\'ogre. Aussi, l\'ogre croyant dévorer les garçons, tua ses propres filles. Se rendant compte de son méfait le lendemain, les enfants ayant eu le temps de s\'enfuir, il chaussa ses bottes de sept lieux. Le Petit Poucet avait déjà fait du chemin, et s\'était arrêté sous un rocher. L\'ogre se coucha sur ce même rocher pour s\'y reposer. Le Petit Poucet put alors lui voler ses bottes et rendre service au roi en ramenant des nouvelles de ceux qui étaient partis à la guerre. Pour ce service, il fut grassement payé et put rentrer chez lui. Désormais, ils avaient de l\'argent pour s\'acheter du pain. version Sujet ogre/maison/forêt/enfant/conte-légende-récit/bottes de sept lieux/bonnet/abandon/cailloux/graine (mil) Lieu de collecte VENDEE/Pouzauges (canton de)/POUZAUGES Date de collecte 1982-08-06 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Roi des poissons (le) (enq.) N° d\'inventaire 000684-2_03 Titre(s) Roi des poissons (le) (enq.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 303] Les Jumeaux ou frères de sang / The Twins or blood-brothers/Roi des poissons ou la bête à sept têtes (le) [DT]/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT] Durée 9min 32s Résumé Un homme allait à la pêche tous les jours, sans trop de succès selon sa femme. Mais un jour, il attrapa un très gros poisson, mais qu\'il relâcha lorsqu\'il l\'entendit dire qu\'il était le roi des poissons, et que des malheurs arriveraient s\'il ne le remettait pas à l\'eau. Le voyant revenir les mains vides, sa femme le renvoya pêcher. Il reprit le roi des poissons qui lui annonça trois naissances pour sa femme, trois naissances pour sa jument et trois naissances pour sa chienne, toutes annoncées par l\'éclosion d\'une rose. A la première rose, sa femme mit au monde trois enfants. Dix huit ans plus tard, la deuxième rose éclose, sa jument mit au monde trois poulains, et dans la même année, la troisième rose éclose, sa chienne mit au monde trois chiens, dont un qui fut appeler Brise-Fer. Un des fils, âgé de vingt ans, partit faire son tour accompagné de Brise-Fer et d\'un des chevaux. Il arriva dans un bourg où tous les habitants pleuraient. La dernière fille de leur village devait être mangée par la bête à sept têtes qui, chaque année mangeait une jeune fille du village. Personne n\'avait réussi à la vaincre. Avec son cheval et Brise-Fer, notre héros vaincu la bête. Il demanda à la jeune fille sauvée de lui donner un mouchoir dans lequel il plaça les sept langues de la bête apportées par Brise-Fer. Il lui promit de revenir dans un an et un jour pour l\'épouser. Plusieurs charbonniers firent croire qu\'ils étaient les vainqueurs de la bête à sept têtes et obligèrent la jeune fille, qui résista le plus longtemps possible, à épouser l\'un d\'eux. Le jour du mariage, le jeune homme revint. Il déclara que la mariée était sienne et demanda à Brise-Fer de lui apporter le bouquet, l\'assiette et la cuillère de la jeune mariée, sous les yeux des charbonniers. Ceux-ci ne pouvaient prouver qu\'il avaient vaincus la bête, lui par contre sortit le mouchoir de la jeune fille brodé à son nom et les sept langues qui étaient placées dedans. Les imposteurs confondus, il put épouser la belle jeune fille, heureuse d\'avoir échappée à un triste sort. fragment Après la narration du conte, discussion entre l\'enquêteur et l\'informatrice à propos des éventuels autres contes qu\'elle connait. Elle évoque aussi des éléments de sa vie personnelle : problèmes de santé et perte successive de ses proches. Sujet poisson/mariage/imposteur/conte-légende-récit/chien/naissance/bête/rose/jeune homme/cheval/jeune fille/bête à sept têtes/mouchoir/charbonnier Lieu de collecte VIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin Date de collecte 1988-10-19 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Petite fille malade et le pendu sans jambe (la) (ana.) N° d\'inventaire 002051_03 Titre(s) Petite fille malade et le pendu sans jambe (la) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 366] L\'Homme de la potence / The Man from the Gallows/Rends-moi ma jambe [DT] Durée 02min 13s Résumé Une femme était très malade. Le médecin dit à son mari qu\'elle était trop faible, qu\'il lui fallait manger de la viande. Pauvres, ils ne savaient où en trouver. Un jour, le mari vit un homme pendu à un arbre. Il coupa la jambe du pendu avec sa serpe et la ramena chez lui pour la cuisiner et en nourrir sa famille. Sa femme allait beaucoup mieux, mais un soir, leur petite fille se pencha au dessous de la cheminée et y vit un pendu. Comme elle remarquait qu\'il n\'avait qu\'une jambe, il répondit d\'une voix ténébreuse : \"Ton père a mangé l\'autre !\". version Sujet fantôme/pendu/jambe/femme (malade)/conte-légende-récit/arbre/pauvreté Lieu de collecte VIENNE/CIVAUX/Lussac-les-Châteaux (canton de) Date de collecte 1975-02-04 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Petit gars qui portait du méll à sa mémé (le) (ana.) N° d\'inventaire 000637_03 Titre(s) Petit gars qui portait du méll à sa mémé (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 333] Le Glouton - Le Petit Chaperon rouge / The Glutton - Red Riding hood/Petit chaperon rouge (le) [DT] Durée 03min 22s Résumé Un petit garçon et une petite fille portaient du millet à leur grand-mère. Après avoir beaucoup marché, ils croisèrent le loup qui leur proposa un chemin tandis qu\'il prendrait l\'autre, le plus court. Il arriva chez la grand-mère avant les enfants, la tua et prit sa place dans le lit. Les enfants arrivés, le loup les invita à boire un peu de vin rouge et à manger un peu de viande et enfin à s\'installer près de lui. Puis les enfants s\'exclamèrent devant les grandes oreilles, les grands yeux, le grand nez, les grands bras de leur mémé et enfin sa grande goule, et à ce moment-là, le loup les dévora tous les deux. La conteuse finit par chanter : \"T\'as bu le sang de ta mémé, mignon, t\'as bu le sang de ta mémé\". version Sujet loup/grand-mère/soeur et frère/conte-légende-récit/millet/chemin/ruse/sang Lieu de collecte VENDEE/Chantonnay (canton de)/ROCHETREJOUX Date de collecte 1981-12-18 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Roi des poissons et le chien Brise-Fer (le) (ana.) N° d\'inventaire 000685-2_10 Titre(s) Roi des poissons et le chien Brise-Fer (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 303] Les Jumeaux ou frères de sang / The Twins or blood-brothers/Roi des poissons ou la bête à sept têtes (le) [DT]/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT] Durée 6min 23s Résumé Il était une fois un très bon pêcheur qui attrapa le plus gros poisson jamais attrapé. Celui-ci déclara être le roi des poissons et lui promit sa reconnaissance s\'il le relâchait. Notre homme le rejeta donc à l\'eau mais devant les remontrances de sa femme, il dut aller le repêcher. Le poisson lui annonça qu\'à l\'éclosion d\'une première rose de son rosier, sa femme aurait trois enfants, à l\'éclosion d\'une seconde, sa jument aurait trois chevaux, et à l\'éclosion d\'une troisième, sa chienne aurait trois chiens. La première rose éclose, sa femme eut en effet trois fils, dix ans plus tard, la seconde rose éclose, sa jument eut trois chevaux et quatre ans plus tard, la troisième fleur éclose, sa chienne eut trois chiens. Lorsque son premier fils eut vingt ans, il dut partir pour le régiment. Son père lui donna le second cheval et le troisième chien, nommé Brise-Fer. Après quelque temps sur les chemins, le jeune homme entra dans un bourg dans lequel tous se lamentaient. Une jeune fille devait être dévorée par une bête à sept têtes. Le jeune homme leur demanda où il pouvait la trouver et accompagnée de la jeune fille, il alla à la rencontre de la bête. Il demanda à Brise-Fer de lui amener une tête, puis deux, trois... Le chien lui rapporta les sept têtes. Le jeune homme demanda un mouchoir à la jeune fille marqué de son nom et après avoir coupé les sept langues, il les mit dans le mouchoir et les garda avec lui. Il promit à la jeune fille de revenir dans un an et un jour pour l\'épouser. De retour dans le village, elle croisa des charbonniers dont un qui voulait l\'épouser. Ils menacèrent de la tuer si elle refusait et l\'obligèrent à laisser croire qu\'il l\'avait sauvée de la bête. Elle recula le mariage tant qu\'elle put jusqu\'à un an et un jour. Le jour de la noce, notre jeune homme revint dans le village en pleine noce. Il s\'installa au repas de noce à une place en bout de table que la mariée avait réservée pour lui. Il demanda à Brise-Fer de lui amener le bouquet de la mariée, puis son assiette. Le charbonnier s\'impatienta et demanda explication au jeune cavalier. Celui-ci lui demanda s\'il avait des preuves de son acte de bravoure contre la bête, mais il n\'avait que le témoignage de ses deux compères. Le héros sortit alors le mouchoir brodé au nom de la mariée et découvrit les sept langues de la bête prouvant qu\'il était celui qui l\'avait sauvée. Les charbonniers quittèrent définitivement le village et la jeune fille put se remarier avec son cavalier. fragment Sujet poisson/mariage/imposteur/conte-légende-récit/chien/cavalier/bête/rose/enfant/mouchoir/charbonnier Lieu de collecte VIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin Date de collecte 1973-03-01 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Culotte Verte (la) (inf.) N° d\'inventaire 001604-2_11 Titre(s) Culotte Verte (la) (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]/[AT 326] Le Garçon qui voulait savoir ce qu\'est la peur / The Youth Who Wanted to Know What Fear is/Jean-Sans-Peur [DT] Durée 09min 01s Résumé Un jeune orphelin, appelé Culotte Verte, vivant avec sa soeur chez sa tante, partit un jour chercher du travail dans la France entière. L\'accompagnaient son chien et son bourricot. Il passait de village en village, travaillant quelques jours avant de repartir. Un beau jour, il atteignit un village dont tous les habitants étaient rassemblés sur la place. Il apprit que la jeune fille du roi allait être tuée par la bête à sept têtes. Il fut le seul à vouloir essayer de la sauver. Après une lutte acharnée avec la bête, coupant une tête, puis deux, puis toutes, il dut repartir en voyage. Avant cela, il demanda un mouchoir à la jeune fille et coupa toutes les langues des têtes pour les emmener avec lui. Un autre homme, voulant épouser la fille du roi, prit les têtes et se fit passer pour le tueur de la bête. Le jour du mariage, Culotte Verte revint et demandant à parler au roi, il lui prouva, avec les langues de la bête, que l\'autre était un imposteur. Ce dernier fut pendu. ([AT]0300) Or, avant de se marier, Culotte Verte voulait connaître la peur, ce qu\'il n\'avait jamais ressenti. Coups de fusils et plus encore n\'y firent rien. Mais la fille du roi enferma un petit oiseau dans une boîte, qui, lorsqu\'il en sortit, lui donna sa première frayeur. Il put épouser la jeune fille. Mais encore avant cela, il voulait que son bourricot soit aussi bien traité que lui. Ce fut le cas, jusqu\'au jour où celui-ci tua un petit chien et fut remis aux travaux forcés comme tout bourricot. ([AT]0326) version Sujet voyage/peur/orphelin/oiseau/mariage/fille (du roi)/conte-légende-récit/château/chien/bête/âne Lieu de collecte VENDEE/Noirmoutier-en-l\'île (canton de)/L\'Epine (La Bosse)/France Date de collecte 1980-05-27 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive  Conte de Barbe-Bleue et les huit femmes (le) (ana.) N° d\'inventaire 004304_23 Titre(s) Conte de Barbe-Bleue et les huit femmes (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT] Durée 05min 35s Résumé Avant et après la narration du conte, discussion entre l\'enquêteur et l\'informatrice à propos des différentes versions. Un châtelain avait eu sept femmes qu\'il avait toutes tuées. Il en avait épousé une huitième. Les parents de celle-ci étaient venus lui rendre visite, Barbe-Bleue lui avait alors donné les clés du château en lui défendant d\'entrer dans une pièce. La curiosité poussa la jeune femme à entrer dans la pièce où elle vit les sept femmes pendues par les cheveux, avec une barrique de sang en dessous. La peur lui fit lâcher la clé qui tomba dans la barrique de sang. Elle eut beau frotter, tout le sang n\'était pas parti et tachait encore la clé. Lorsqu\'il fut de retour, Barbe-Bleue vit la clé et se mit en colère, promettant à sa jeune épouse de l\'assassiner. Elle se réfugia dans sa chambre, prétextant devoir faire sa toilette avant de mourir. Elle mit un message dans le collier de son petit chien pour prévenir ses frères, et installa son petit chat à la fenêtre pendant qu\'elle faisait patienter Barbe-Bleue, qui, en bas, aiguisait son couteau. Barbe-Bleue lui demandait quand elle serait prête, elle demandait à son petit chat s\'il ne voyait rien venir. Puis le chat finit par voir une fumée au loin, sans doute étaient-ce ses frères. Alors que Barbe-Bleue voulut monter, les frères entrèrent et purent l\'arrêter. version Sujet mariage/frère/crime/conte-légende-récit/clef/chien/chat/sang/version Lieu de collecte VENDEE/La Roche-sur-Yon (canton de)/Saint-André-d\'Ornay Date de collecte 1980-12-03 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Persillette (inf.) N° d\'inventaire 004311_04 Titre(s) Persillette (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 310] La Fille dans la tour / The Maiden in the tower/Persinette [DT] Durée 6min 41s Résumé Une femme, qui était servante dans une ferme, tomba enceinte. Elle se mit alors à ne manger que du persil. De fait, lorsque sa fille vint au monde, on l\'appela Persillette. Persillette avait une fée comme marraine. Devenue une jeune femme, celle-ci la protégea des regards en l\'enfermant dans une tour. Pour lui rendre visite, elle appelait : \"Persillette ma mignonnette, jettes-moi tes cheveux blonds que je monte!\" Un prince entendit la formule de la marraine. Il désirait tant rencontrer la jeune fille de la tour, qu\'il attendit qu\'elle s\'en soit allée pour monter à son tour. Il revint ensuite régulièrement. Mais Persillette avait un perroquet qui avait pour manie de dire tout ce qui se passait dans la tour, en particulier de révéler les visites du prince. Un jour Persillette lui cousu le derrière avec un tapin rose, et le perroquet répétait : \"tapin rose au perroquet\". Persillette avait elle-même un tapin rose sur sa robe, ce qui discrédita les paroles du pauvre volatile. Le prince finit par enlever la jeune femme. Le perroquet révéla la nouvelle à la marraine. Celle-ci jeta un sort à Persillette qui fut transformée en chatte pendant sept ans. Elle dut quitter le prince, mais lorsqu\'elle redevint une belle femme, ils se retrouvèrent. version Sujet perroquet/métamorphose/marraine/fils (du roi)/fée/conte-légende-récit/chevelure/chatte/donjon Lieu de collecte VENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/Saint-Julien-des-Landes Date de collecte 1980-04-01 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Bête à sept têtes (la) (inf.) N° d\'inventaire 002790_02 Titre(s) Bête à sept têtes (la) (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT] Durée 11min 12s Résumé Il ya très longtemps de cela, vivait dans une forêt une bête effrayante qui avait sept têtes, avec deux grandes dents dans chaque gueule. Elle ne sortait dans la plaine que le soir venu pour dévorer mules, baudets et moutons. Dans le village le plus proche, arriva un colporteur, marchand, accompagné de ses trois chiens : Brise-Fer, Va-le-Vent et Passe-Partout. Après s\'être installé, les enfants et les femmes le rejoignèrent, mais nul n\'achetait. Des femmes lui conseillèrent d\'aller à la noce du château, il y aurait plus d\'entrain. Il se renseigna et apprit ainsi l\'existence de la bête et la promesse non tenue du comte de marier sa fille à celui qui la tuerait. Aucun jeune homme dans le village n\'avait su vaincre sa peur, et on allait célébrer les noces de la jeune comtesse avec un vieil homme riche. Le colporteur plia ses affaires et décida d\'aller affronter la bête. Le soir tombé, il se cacha dans un buisson avec ses chiens. D\'abord surpris par la peur lorsque la bête se montra, il se ressaisit et envoya son plus gros chien, Passe-Partout, lui couper trois têtes. Ce qu\'il fit. Puis il envoya Va-le-Vent et deux têtes de plus tombèrent. Enfin, Brise-Fer fit tomber les dernières. Afin d\'apporter la preuve de la mort de la bête, le jeune homme coupa les sept langues. Le sang coula tellement que la terre de la plaine devint rouge. Arrivé au château, on lui donna la main de la jeune fille et le vieux châtelain n\'eut plus qu\'à se retirer. Comme la bête à sept têtes n\'avait pas de petits, le conte est fini. version Sujet village/plaine/mariage/marchand/homme (jeune)/forêt/conte-légende-récit/chien/buisson/bête à sept têtes/château/promesse/peur Lieu de collecte DEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/Clussais-la-Pommeraie (Montpoyoux) Date de collecte 2001-12-18 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Conte des sept frères (le) (inf.) N° d\'inventaire 000640_02 Titre(s) Conte des sept frères (le) (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 450-459] Frères, soeurs, enfants/[AT 327] Les enfants et l\'ogre / The children and the ogre/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT]/[AT 451] La Petite Fille qui cherche ses Frères / The Maiden who seeks her Brothers Durée 06min 48s Résumé Une famille pauvre vivait en lisière d\'une forêt. Le père était bûcheron et n\'avait guère assez de travail pour nourrir ses huit enfants. Sur ses huit enfants, il avait une seule fille. Pour avoir une bouche de moins à nourrir, il décida d\'aller la perdre en forêt. La petite fille se retrouva seule en forêt, et pleurait tout son saoul. Une dame vint la voir et lui donna une pomme qui en roulant la mènerait vers la maison de ses frères. Mais elle fut avalée par un cochon. La dame lui donna alors un peloton de filet mais celui-ci se prit dans un arbre et se déroula complètement. Heureusement, elle retrouva une fois encore la dame qui lui donna une noix qui la mena bien jusqu\'à la maison de ses sept frères et de ses parents. Tous furent heureux de la retrouver, et jamais plus elle ne fut abandonnée. fragment Sujet recherche/frère/forêt/fée/conte-légende-récit/bûcheron/fille (petite)/abandon/maison/pomme (aliment)/pelote de fil/noix (aliment) Lieu de collecte VENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/LANDERONDE Date de collecte (s.d.) Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Homme très fort qui était parti faire fortune (l\') (ana.) N° d\'inventaire 001613_02 Titre(s) Homme très fort qui était parti faire fortune (l\') (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/Jean de l\'Ours [DT]/[AT 301B] Jean de l\'Ours / Hans Bear Durée 13 min 22s Résumé Un jeune homme, très fort, partit de la maison de ses parents pour faire fortune. On l\'appelait Brise-Barrière. Il se fit une canne de cinq mille livres et se mit en marche. Dans un village, sur la grande place, il vit un homme qui jouait avec des meules de moulin, il s\'appelait Sans-Quartier. Ils parlèrent un moment, soupesant la canne et les meules, et décidèrent de faire route ensemble. Sur le chemin, l\'un des deux marcha sur un tout petit bonhomme, qui se mit à pleurer. Il s\'appelait Passe-Partout. Ils le prirent avec eux. Tous trois se retrouvèrent dans un bois complètement perdus, quand ils virent des lueurs au loin, les guidant jusqu\'à un château. Celui-ci était fermé, mais Passe-Partout, après s\'être faufilé par la serrure, ouvrit à ses compagnons. Il y avait abondance de nourriture, mais personne n\'était visible dans le château. Passe-Partout resta pour faire la cuisine pendant que les autres allaient chercher quelque âme qui vive. Soudain, un nain tout noir apparut, frappa Passe-Partout et emmena le repas que celui-ci avait préparé. Lorsque les deux compères revinrent, ils décidèrent de rester chacun leur tour le lendemain et le surlendemain pour surveiller. Sans Quartier resta le premier et se fit battre comme Passe-Partout. Brise-Barrière réussit à donner au nain un coup de canne sur la tête et à le poursuivre dans sa fuite. Ce dernier se cacha dans une chambre où il demeura introuvable. En inspectant le jardin, ils virent un puits, très profond. Passe-Partout y alla d\'abord, et demanda vite à ce qu\'on le remonte, il avait revu le nain. Sans-Quartier y descendit à son tour, idem. Brise-Barrière s\'y engouffra. Il vit le nain et, après l\'avoir assommé d\'un grand coup de canne, celui-ci se transforma en une sorcière. Elle lui expliqua que dans ce puits il y avait une chambre dans laquelle était accessible de riches trésors, gardés par des monstres : un géant, un lion féroce et un dragon (bête à sept têtes). La clef était dans la plus grosse tête du dragon. Avec sa canne, et accompagné de la sorcière, il vaincu le géant et le lion. Pour la bête à sept têtes, la sorcière lui donna un sabre, avec lequel il réussit, non sans difficulté, à trancher toutes les têtes. Il trouva les trésors. Mais lorsqu\'il voulut remonter du puit, ses compagnons ne voulurent pas l\'aider. En effet, ils espéraient qu\'il ne reviendrait plus et pourraient ainsi avoir le château pour eux seuls. Après plusieurs et vaines tentatives où Brise-Barrière se blessa, la sorcière, après l\'avoir soigné par des onguents décida de se transformer en aigle et Brise-Barrière sur son échine put remonter à la surface. Il tua ses deux compagnons d\'un coup de sa lourde canne, puis se retourna et vit que la sorcière avait laissé place à une belle princesse. Il l\'épousa et ils eurent ensemble huit ou neuf enfants. version Sujet sorcier/puits/homme (fort)/géant/dragon/départ/conte-légende-récit/compagnon/clef/château/canne/bête/aigle Lieu de collecte VENDEE/Noirmoutier-en-l\'île (canton de)/L\'Epine (La Bosse) Date de collecte 1980-04-15 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Roi des poissons (le) (enq.) N° d\'inventaire 000684-2_03 Titre(s) Roi des poissons (le) (enq.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 303] Les Jumeaux ou frères de sang / The Twins or blood-brothers/Roi des poissons ou la bête à sept têtes (le) [DT]/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT] Durée 9min 32s Résumé Un homme allait à la pêche tous les jours, sans trop de succès selon sa femme. Mais un jour, il attrapa un très gros poisson, mais qu\'il relâcha lorsqu\'il l\'entendit dire qu\'il était le roi des poissons, et que des malheurs arriveraient s\'il ne le remettait pas à l\'eau. Le voyant revenir les mains vides, sa femme le renvoya pêcher. Il reprit le roi des poissons qui lui annonça trois naissances pour sa femme, trois naissances pour sa jument et trois naissances pour sa chienne, toutes annoncées par l\'éclosion d\'une rose. A la première rose, sa femme mit au monde trois enfants. Dix huit ans plus tard, la deuxième rose éclose, sa jument mit au monde trois poulains, et dans la même année, la troisième rose éclose, sa chienne mit au monde trois chiens, dont un qui fut appeler Brise-Fer. Un des fils, âgé de vingt ans, partit faire son tour accompagné de Brise-Fer et d\'un des chevaux. Il arriva dans un bourg où tous les habitants pleuraient. La dernière fille de leur village devait être mangée par la bête à sept têtes qui, chaque année mangeait une jeune fille du village. Personne n\'avait réussi à la vaincre. Avec son cheval et Brise-Fer, notre héros vaincu la bête. Il demanda à la jeune fille sauvée de lui donner un mouchoir dans lequel il plaça les sept langues de la bête apportées par Brise-Fer. Il lui promit de revenir dans un an et un jour pour l\'épouser. Plusieurs charbonniers firent croire qu\'ils étaient les vainqueurs de la bête à sept têtes et obligèrent la jeune fille, qui résista le plus longtemps possible, à épouser l\'un d\'eux. Le jour du mariage, le jeune homme revint. Il déclara que la mariée était sienne et demanda à Brise-Fer de lui apporter le bouquet, l\'assiette et la cuillère de la jeune mariée, sous les yeux des charbonniers. Ceux-ci ne pouvaient prouver qu\'il avaient vaincus la bête, lui par contre sortit le mouchoir de la jeune fille brodé à son nom et les sept langues qui étaient placées dedans. Les imposteurs confondus, il put épouser la belle jeune fille, heureuse d\'avoir échappée à un triste sort. fragment Après la narration du conte, discussion entre l\'enquêteur et l\'informatrice à propos des éventuels autres contes qu\'elle connait. Elle évoque aussi des éléments de sa vie personnelle : problèmes de santé et perte successive de ses proches. Sujet poisson/mariage/imposteur/conte-légende-récit/chien/naissance/bête/rose/jeune homme/cheval/jeune fille/bête à sept têtes/mouchoir/charbonnier Lieu de collecte VIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin Date de collecte 1988-10-19 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Petite fille malade et le pendu sans jambe (la) (ana.) N° d\'inventaire 002051_03 Titre(s) Petite fille malade et le pendu sans jambe (la) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 366] L\'Homme de la potence / The Man from the Gallows/Rends-moi ma jambe [DT] Durée 02min 13s Résumé Une femme était très malade. Le médecin dit à son mari qu\'elle était trop faible, qu\'il lui fallait manger de la viande. Pauvres, ils ne savaient où en trouver. Un jour, le mari vit un homme pendu à un arbre. Il coupa la jambe du pendu avec sa serpe et la ramena chez lui pour la cuisiner et en nourrir sa famille. Sa femme allait beaucoup mieux, mais un soir, leur petite fille se pencha au dessous de la cheminée et y vit un pendu. Comme elle remarquait qu\'il n\'avait qu\'une jambe, il répondit d\'une voix ténébreuse : \"Ton père a mangé l\'autre !\". version Sujet fantôme/pendu/jambe/femme (malade)/conte-légende-récit/arbre/pauvreté Lieu de collecte VIENNE/CIVAUX/Lussac-les-Châteaux (canton de) Date de collecte 1975-02-04 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Petit gars qui portait du méll à sa mémé (le) (ana.) N° d\'inventaire 000637_03 Titre(s) Petit gars qui portait du méll à sa mémé (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 333] Le Glouton - Le Petit Chaperon rouge / The Glutton - Red Riding hood/Petit chaperon rouge (le) [DT] Durée 03min 22s Résumé Un petit garçon et une petite fille portaient du millet à leur grand-mère. Après avoir beaucoup marché, ils croisèrent le loup qui leur proposa un chemin tandis qu\'il prendrait l\'autre, le plus court. Il arriva chez la grand-mère avant les enfants, la tua et prit sa place dans le lit. Les enfants arrivés, le loup les invita à boire un peu de vin rouge et à manger un peu de viande et enfin à s\'installer près de lui. Puis les enfants s\'exclamèrent devant les grandes oreilles, les grands yeux, le grand nez, les grands bras de leur mémé et enfin sa grande goule, et à ce moment-là, le loup les dévora tous les deux. La conteuse finit par chanter : \"T\'as bu le sang de ta mémé, mignon, t\'as bu le sang de ta mémé\". version Sujet loup/grand-mère/soeur et frère/conte-légende-récit/millet/chemin/ruse/sang Lieu de collecte VENDEE/Chantonnay (canton de)/ROCHETREJOUX Date de collecte 1981-12-18 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Roi des poissons et le chien Brise-Fer (le) (ana.) N° d\'inventaire 000685-2_10 Titre(s) Roi des poissons et le chien Brise-Fer (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 303] Les Jumeaux ou frères de sang / The Twins or blood-brothers/Roi des poissons ou la bête à sept têtes (le) [DT]/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT] Durée 6min 23s Résumé Il était une fois un très bon pêcheur qui attrapa le plus gros poisson jamais attrapé. Celui-ci déclara être le roi des poissons et lui promit sa reconnaissance s\'il le relâchait. Notre homme le rejeta donc à l\'eau mais devant les remontrances de sa femme, il dut aller le repêcher. Le poisson lui annonça qu\'à l\'éclosion d\'une première rose de son rosier, sa femme aurait trois enfants, à l\'éclosion d\'une seconde, sa jument aurait trois chevaux, et à l\'éclosion d\'une troisième, sa chienne aurait trois chiens. La première rose éclose, sa femme eut en effet trois fils, dix ans plus tard, la seconde rose éclose, sa jument eut trois chevaux et quatre ans plus tard, la troisième fleur éclose, sa chienne eut trois chiens. Lorsque son premier fils eut vingt ans, il dut partir pour le régiment. Son père lui donna le second cheval et le troisième chien, nommé Brise-Fer. Après quelque temps sur les chemins, le jeune homme entra dans un bourg dans lequel tous se lamentaient. Une jeune fille devait être dévorée par une bête à sept têtes. Le jeune homme leur demanda où il pouvait la trouver et accompagnée de la jeune fille, il alla à la rencontre de la bête. Il demanda à Brise-Fer de lui amener une tête, puis deux, trois... Le chien lui rapporta les sept têtes. Le jeune homme demanda un mouchoir à la jeune fille marqué de son nom et après avoir coupé les sept langues, il les mit dans le mouchoir et les garda avec lui. Il promit à la jeune fille de revenir dans un an et un jour pour l\'épouser. De retour dans le village, elle croisa des charbonniers dont un qui voulait l\'épouser. Ils menacèrent de la tuer si elle refusait et l\'obligèrent à laisser croire qu\'il l\'avait sauvée de la bête. Elle recula le mariage tant qu\'elle put jusqu\'à un an et un jour. Le jour de la noce, notre jeune homme revint dans le village en pleine noce. Il s\'installa au repas de noce à une place en bout de table que la mariée avait réservée pour lui. Il demanda à Brise-Fer de lui amener le bouquet de la mariée, puis son assiette. Le charbonnier s\'impatienta et demanda explication au jeune cavalier. Celui-ci lui demanda s\'il avait des preuves de son acte de bravoure contre la bête, mais il n\'avait que le témoignage de ses deux compères. Le héros sortit alors le mouchoir brodé au nom de la mariée et découvrit les sept langues de la bête prouvant qu\'il était celui qui l\'avait sauvée. Les charbonniers quittèrent définitivement le village et la jeune fille put se remarier avec son cavalier. fragment Sujet poisson/mariage/imposteur/conte-légende-récit/chien/cavalier/bête/rose/enfant/mouchoir/charbonnier Lieu de collecte VIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin Date de collecte 1973-03-01 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Culotte Verte (la) (inf.) N° d\'inventaire 001604-2_11 Titre(s) Culotte Verte (la) (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]/[AT 326] Le Garçon qui voulait savoir ce qu\'est la peur / The Youth Who Wanted to Know What Fear is/Jean-Sans-Peur [DT] Durée 09min 01s Résumé Un jeune orphelin, appelé Culotte Verte, vivant avec sa soeur chez sa tante, partit un jour chercher du travail dans la France entière. L\'accompagnaient son chien et son bourricot. Il passait de village en village, travaillant quelques jours avant de repartir. Un beau jour, il atteignit un village dont tous les habitants étaient rassemblés sur la place. Il apprit que la jeune fille du roi allait être tuée par la bête à sept têtes. Il fut le seul à vouloir essayer de la sauver. Après une lutte acharnée avec la bête, coupant une tête, puis deux, puis toutes, il dut repartir en voyage. Avant cela, il demanda un mouchoir à la jeune fille et coupa toutes les langues des têtes pour les emmener avec lui. Un autre homme, voulant épouser la fille du roi, prit les têtes et se fit passer pour le tueur de la bête. Le jour du mariage, Culotte Verte revint et demandant à parler au roi, il lui prouva, avec les langues de la bête, que l\'autre était un imposteur. Ce dernier fut pendu. ([AT]0300) Or, avant de se marier, Culotte Verte voulait connaître la peur, ce qu\'il n\'avait jamais ressenti. Coups de fusils et plus encore n\'y firent rien. Mais la fille du roi enferma un petit oiseau dans une boîte, qui, lorsqu\'il en sortit, lui donna sa première frayeur. Il put épouser la jeune fille. Mais encore avant cela, il voulait que son bourricot soit aussi bien traité que lui. Ce fut le cas, jusqu\'au jour où celui-ci tua un petit chien et fut remis aux travaux forcés comme tout bourricot. ([AT]0326) version Sujet voyage/peur/orphelin/oiseau/mariage/fille (du roi)/conte-légende-récit/château/chien/bête/âne Lieu de collecte VENDEE/Noirmoutier-en-l\'île (canton de)/L\'Epine (La Bosse)/France Date de collecte 1980-05-27 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive  Conte de Barbe-Bleue et les huit femmes (le) (ana.) N° d\'inventaire 004304_23 Titre(s) Conte de Barbe-Bleue et les huit femmes (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT] Durée 05min 35s Résumé Avant et après la narration du conte, discussion entre l\'enquêteur et l\'informatrice à propos des différentes versions. Un châtelain avait eu sept femmes qu\'il avait toutes tuées. Il en avait épousé une huitième. Les parents de celle-ci étaient venus lui rendre visite, Barbe-Bleue lui avait alors donné les clés du château en lui défendant d\'entrer dans une pièce. La curiosité poussa la jeune femme à entrer dans la pièce où elle vit les sept femmes pendues par les cheveux, avec une barrique de sang en dessous. La peur lui fit lâcher la clé qui tomba dans la barrique de sang. Elle eut beau frotter, tout le sang n\'était pas parti et tachait encore la clé. Lorsqu\'il fut de retour, Barbe-Bleue vit la clé et se mit en colère, promettant à sa jeune épouse de l\'assassiner. Elle se réfugia dans sa chambre, prétextant devoir faire sa toilette avant de mourir. Elle mit un message dans le collier de son petit chien pour prévenir ses frères, et installa son petit chat à la fenêtre pendant qu\'elle faisait patienter Barbe-Bleue, qui, en bas, aiguisait son couteau. Barbe-Bleue lui demandait quand elle serait prête, elle demandait à son petit chat s\'il ne voyait rien venir. Puis le chat finit par voir une fumée au loin, sans doute étaient-ce ses frères. Alors que Barbe-Bleue voulut monter, les frères entrèrent et purent l\'arrêter. version Sujet mariage/frère/crime/conte-légende-récit/clef/chien/chat/sang/version Lieu de collecte VENDEE/La Roche-sur-Yon (canton de)/Saint-André-d\'Ornay Date de collecte 1980-12-03 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Persillette (inf.) N° d\'inventaire 004311_04 Titre(s) Persillette (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 310] La Fille dans la tour / The Maiden in the tower/Persinette [DT] Durée 6min 41s Résumé Une femme, qui était servante dans une ferme, tomba enceinte. Elle se mit alors à ne manger que du persil. De fait, lorsque sa fille vint au monde, on l\'appela Persillette. Persillette avait une fée comme marraine. Devenue une jeune femme, celle-ci la protégea des regards en l\'enfermant dans une tour. Pour lui rendre visite, elle appelait : \"Persillette ma mignonnette, jettes-moi tes cheveux blonds que je monte!\" Un prince entendit la formule de la marraine. Il désirait tant rencontrer la jeune fille de la tour, qu\'il attendit qu\'elle s\'en soit allée pour monter à son tour. Il revint ensuite régulièrement. Mais Persillette avait un perroquet qui avait pour manie de dire tout ce qui se passait dans la tour, en particulier de révéler les visites du prince. Un jour Persillette lui cousu le derrière avec un tapin rose, et le perroquet répétait : \"tapin rose au perroquet\". Persillette avait elle-même un tapin rose sur sa robe, ce qui discrédita les paroles du pauvre volatile. Le prince finit par enlever la jeune femme. Le perroquet révéla la nouvelle à la marraine. Celle-ci jeta un sort à Persillette qui fut transformée en chatte pendant sept ans. Elle dut quitter le prince, mais lorsqu\'elle redevint une belle femme, ils se retrouvèrent. version Sujet perroquet/métamorphose/marraine/fils (du roi)/fée/conte-légende-récit/chevelure/chatte/donjon Lieu de collecte VENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/Saint-Julien-des-Landes Date de collecte 1980-04-01 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Bête à sept têtes (la) (inf.) N° d\'inventaire 002790_02 Titre(s) Bête à sept têtes (la) (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT] Durée 11min 12s Résumé Il ya très longtemps de cela, vivait dans une forêt une bête effrayante qui avait sept têtes, avec deux grandes dents dans chaque gueule. Elle ne sortait dans la plaine que le soir venu pour dévorer mules, baudets et moutons. Dans le village le plus proche, arriva un colporteur, marchand, accompagné de ses trois chiens : Brise-Fer, Va-le-Vent et Passe-Partout. Après s\'être installé, les enfants et les femmes le rejoignèrent, mais nul n\'achetait. Des femmes lui conseillèrent d\'aller à la noce du château, il y aurait plus d\'entrain. Il se renseigna et apprit ainsi l\'existence de la bête et la promesse non tenue du comte de marier sa fille à celui qui la tuerait. Aucun jeune homme dans le village n\'avait su vaincre sa peur, et on allait célébrer les noces de la jeune comtesse avec un vieil homme riche. Le colporteur plia ses affaires et décida d\'aller affronter la bête. Le soir tombé, il se cacha dans un buisson avec ses chiens. D\'abord surpris par la peur lorsque la bête se montra, il se ressaisit et envoya son plus gros chien, Passe-Partout, lui couper trois têtes. Ce qu\'il fit. Puis il envoya Va-le-Vent et deux têtes de plus tombèrent. Enfin, Brise-Fer fit tomber les dernières. Afin d\'apporter la preuve de la mort de la bête, le jeune homme coupa les sept langues. Le sang coula tellement que la terre de la plaine devint rouge. Arrivé au château, on lui donna la main de la jeune fille et le vieux châtelain n\'eut plus qu\'à se retirer. Comme la bête à sept têtes n\'avait pas de petits, le conte est fini. version Sujet village/plaine/mariage/marchand/homme (jeune)/forêt/conte-légende-récit/chien/buisson/bête à sept têtes/château/promesse/peur Lieu de collecte DEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/Clussais-la-Pommeraie (Montpoyoux) Date de collecte 2001-12-18 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Conte des sept frères (le) (inf.) N° d\'inventaire 000640_02 Titre(s) Conte des sept frères (le) (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 450-459] Frères, soeurs, enfants/[AT 327] Les enfants et l\'ogre / The children and the ogre/Petit Poucet ou les enfants abandonnés dans la forêt (Le) [DT]/[AT 451] La Petite Fille qui cherche ses Frères / The Maiden who seeks her Brothers Durée 06min 48s Résumé Une famille pauvre vivait en lisière d\'une forêt. Le père était bûcheron et n\'avait guère assez de travail pour nourrir ses huit enfants. Sur ses huit enfants, il avait une seule fille. Pour avoir une bouche de moins à nourrir, il décida d\'aller la perdre en forêt. La petite fille se retrouva seule en forêt, et pleurait tout son saoul. Une dame vint la voir et lui donna une pomme qui en roulant la mènerait vers la maison de ses frères. Mais elle fut avalée par un cochon. La dame lui donna alors un peloton de filet mais celui-ci se prit dans un arbre et se déroula complètement. Heureusement, elle retrouva une fois encore la dame qui lui donna une noix qui la mena bien jusqu\'à la maison de ses sept frères et de ses parents. Tous furent heureux de la retrouver, et jamais plus elle ne fut abandonnée. fragment Sujet recherche/frère/forêt/fée/conte-légende-récit/bûcheron/fille (petite)/abandon/maison/pomme (aliment)/pelote de fil/noix (aliment) Lieu de collecte VENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/LANDERONDE Date de collecte (s.d.) Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Homme très fort qui était parti faire fortune (l\') (ana.) N° d\'inventaire 001613_02 Titre(s) Homme très fort qui était parti faire fortune (l\') (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/Jean de l\'Ours [DT]/[AT 301B] Jean de l\'Ours / Hans Bear Durée 13 min 22s Résumé Un jeune homme, très fort, partit de la maison de ses parents pour faire fortune. On l\'appelait Brise-Barrière. Il se fit une canne de cinq mille livres et se mit en marche. Dans un village, sur la grande place, il vit un homme qui jouait avec des meules de moulin, il s\'appelait Sans-Quartier. Ils parlèrent un moment, soupesant la canne et les meules, et décidèrent de faire route ensemble. Sur le chemin, l\'un des deux marcha sur un tout petit bonhomme, qui se mit à pleurer. Il s\'appelait Passe-Partout. Ils le prirent avec eux. Tous trois se retrouvèrent dans un bois complètement perdus, quand ils virent des lueurs au loin, les guidant jusqu\'à un château. Celui-ci était fermé, mais Passe-Partout, après s\'être faufilé par la serrure, ouvrit à ses compagnons. Il y avait abondance de nourriture, mais personne n\'était visible dans le château. Passe-Partout resta pour faire la cuisine pendant que les autres allaient chercher quelque âme qui vive. Soudain, un nain tout noir apparut, frappa Passe-Partout et emmena le repas que celui-ci avait préparé. Lorsque les deux compères revinrent, ils décidèrent de rester chacun leur tour le lendemain et le surlendemain pour surveiller. Sans Quartier resta le premier et se fit battre comme Passe-Partout. Brise-Barrière réussit à donner au nain un coup de canne sur la tête et à le poursuivre dans sa fuite. Ce dernier se cacha dans une chambre où il demeura introuvable. En inspectant le jardin, ils virent un puits, très profond. Passe-Partout y alla d\'abord, et demanda vite à ce qu\'on le remonte, il avait revu le nain. Sans-Quartier y descendit à son tour, idem. Brise-Barrière s\'y engouffra. Il vit le nain et, après l\'avoir assommé d\'un grand coup de canne, celui-ci se transforma en une sorcière. Elle lui expliqua que dans ce puits il y avait une chambre dans laquelle était accessible de riches trésors, gardés par des monstres : un géant, un lion féroce et un dragon (bête à sept têtes). La clef était dans la plus grosse tête du dragon. Avec sa canne, et accompagné de la sorcière, il vaincu le géant et le lion. Pour la bête à sept têtes, la sorcière lui donna un sabre, avec lequel il réussit, non sans difficulté, à trancher toutes les têtes. Il trouva les trésors. Mais lorsqu\'il voulut remonter du puit, ses compagnons ne voulurent pas l\'aider. En effet, ils espéraient qu\'il ne reviendrait plus et pourraient ainsi avoir le château pour eux seuls. Après plusieurs et vaines tentatives où Brise-Barrière se blessa, la sorcière, après l\'avoir soigné par des onguents décida de se transformer en aigle et Brise-Barrière sur son échine put remonter à la surface. Il tua ses deux compagnons d\'un coup de sa lourde canne, puis se retourna et vit que la sorcière avait laissé place à une belle princesse. Il l\'épousa et ils eurent ensemble huit ou neuf enfants. version Sujet sorcier/puits/homme (fort)/géant/dragon/départ/conte-légende-récit/compagnon/clef/château/canne/bête/aigle Lieu de collecte VENDEE/Noirmoutier-en-l\'île (canton de)/L\'Epine (La Bosse) Date de collecte 1980-04-15 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Petite fille et la galette pour sa mémé (la) (ana.) N° d\'inventaire 000631_02 Titre(s) Petite fille et la galette pour sa mémé (la) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 333] Le Glouton - Le Petit Chaperon rouge / The Glutton - Red Riding hood/Petit chaperon rouge (le) [DT] Durée 03min 42s Résumé Une petite fille devait aller voir sa grand-mère pour lui porter une galette. Elle devait traverser un bois et là, elle rencontra le loup qui lui demanda où elle allait et par quel chemin. Elle choisit le plus court et le loup prit le plus long mais il courut et arriva chez la grand-mère le premier. Il mangea la grand-mère et se coucha à sa place. Lorsque la petite fille arriva, elle s\'approcha du lit et constata que les yeux et les oreilles de sa grand-mère étaient grands et puis sa goule. Le loup répondit : \"Pour t\'avaler!\", ce qu\'il fit sans remord. fragment Sujet grand-mère/loup/conte-légende-récit/chemin/bois/enfant/galette/ruse Lieu de collecte VENDEE/Chantonnay (canton de)/Rochetrejoux (La Menautrie) Date de collecte 1982-02-05 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive [Trois contes : \"Les trois petites poulettes (inf.)\", \"Barbe-bleue (inf.)\" et \"La bête à sept têtes (inf.)\"] N° d\'inventaire 000640_06 Titre(s) [Trois contes : \"Les trois petites poulettes (inf.)\", \"Barbe-bleue (inf.)\" et \"La bête à sept têtes (inf.)\"] [AT 100-149] Animaux sauvages et domestiques/[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 124] Le Loup et les trois Animaux dans leurs petites maisons / Blowing the House in/Loup et les trois animaux dans leurs petites maisons (le) [DT]/Barbe-Bleue [DT]/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT] Durée 13min 27s Résumé Dans cette séquence, l\'informatrice relate trois contes. \"Les trois petites poulettes\". Trois petites poulettes s\'en allaient par les champs. Une noire, une blanche et une grise. Elles rencontrèrent en chemin un maçon qui accepta, contre quelques douzaines d\'oeufs, de leur construire une maison. Un loup vint à passer. Celui-ci sauta sur la maison et péta si fort qu\'il l\'écroula et avala une des poulettes. Les deux autres petites poulettes repartirent et croisèrent un marchand d\'aiguilles. Elle lui demandèrent de construire une maison d\'aiguilles pour les protéger en particulier du loup. Celui-ci ne put en effet la détruire, ne pouvant rester dessus. Il demanda aux poules de les rejoindre dans le champ de mil d\'à côté, elles finirent par accepter et lui donnèrent rendez-vous. Dans ce champ était un chêne, l\'une des poulettes y grimpa avec de grosses pierres avant que le loup n\'arrive et lorsque celui-ci tenta de la rejoindre, elle lui lança les cailloux dans la gueule jusqu\'à ce qu\'il étouffe. Le loup étant mort, les deux poulettes n\'eurent plus rien à craindre et vécurent paisiblement. fragment \"Barbe-bleue\". Barbe-Bleue avait eu six femmes avant sa dernière épouse, dont les frères étaient gendarmes. Il les avaient toutes tuées et cachées dans les oubliettes. La seule clef qu\'il ne donnait pas à sa nouvelle femme était celle de ces oubliettes. Un jour pourtant, il lui confia alors qu\'il partait en voyage. Elle ouvrit les oubliettes et la surprise ou l\'horreur lui fit échapper la clef des mains. Celle-ci, tombée dans le sang, était impossible à détacher. Barbe-bleue se rendit compte de sa désobéissance et voulut tuer sa nouvelle femme. Celle-ci envoya son chat avec un message à ses frères et lorsque le petit chat revint, elle lui demandait \"Petit chat, ne vois tu rien venir?\". Jusqu\'à ce que le petit chat vit une grande poussière annonçant l\'arrivée de ses frères. Ceux-ci mirent Barbe-bleue dans une barrique avec des pointes et le firent rouler jusqu\'à ce mort s\'ensuive. version \"La bête à sept têtes\". Dans une rivière, vivait la bête à sept têtes. Elle dévorait quiconque s\'aventurait sur le pont pour traverser la rivière. Un homme avait trois chiens : \"Médor\", \"Passe-Partout\" et \"Brise-fer\". Cet homme pensait que ces chiens étaient capables d\'attraper cette bête. Il envoya d\'abord Médor, lui demandant de ramener la première tête de la bête. Après une lutte difficile, le chien lui ramena la première tête. Puis ce fut au tour de Passe-Partout et de Brise-Fer. La bête s\'affaiblissait de plus en plus. Finalement, l\'homme avec ses trois chiens réussit à tuer la bête à sept têtes et chacun put désormais passer sur le pont sans crainte. fragment La séquence se termine par une discussion entre l\'enquêteur et l\'informatrice sur la guerre de Vendée. Sujet ruse/poule/marchand/maison/maçon/loup/conte-légende-récit/chêne/caillou/aiguille/mil (aliment)/pierre/mariage/épouse/frère/gendarme/clef/sang/désobéissance/chat/message/barrique/crime/cachot/bête/pont/cours d\'eau/chien/têtes (bête à sept)/combat Lieu de collecte VENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/LANDERONDE Date de collecte (s.d.) Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Petit bonhomme Trinquet (le) (inf.) N° d\'inventaire 002868-2_03 Titre(s) Petit bonhomme Trinquet (le) (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 327C] L\'enfant dans le sac / The Devil (witch) carries the hero home in a sack/Enfant dans le sac (l\') [DT] Durée 04min 01s Résumé Une petite fille faisait tellement de bêtises, qu\'un soir sa mère mit ses menaces à exécution et appela le Bonhomme Trinquet pour qu\'il l\'emmène. Celui-ci mit la petite dans son sac, et partit pour chez lui. Comme la nuit tombait, il s\'arrêta dans une ferme où il fut accueillit pour une soupe. De son sac, la petite reconnue la voix de sa marraine et lui demanda à manger. La marraine décida de ruser pour sauver la fille et proposa donc au bonhomme Trinquet de passer la nuit dans la ferme. Une fois qu\'il fut endormi, elle fit sortir la fillette du sac et mit un vieux chien à la place. Le lendemain, le bonhomme Trinquet repartit. Lorsque, chez lui, il ouvrit le sac, le chien sauta et le laissa par terre. version Sujet sac/menace/marraine/conte-légende-récit/chien/fille (petite)/bêtise/ruse Lieu de collecte DEUX-SEVRES/Chef-Boutonne (canton de)/TILLOU Date de collecte 2001-12-19 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Barbe-bleue (inf.) N° d\'inventaire 000617_03 Titre(s) Barbe-bleue (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT] Durée 05min 58s Résumé Barbe bleue était réputé pour être un méchant roi. Il avait épousé sa septième femme. A celle-ci, il avait confié toutes les clefs du château dont une qu\'elle ne devait absolument pas utiliser et qui ouvrait sur une chambre interdite. Elle obéit un certain temps, mais la curiosité fut trop forte : elle ouvrit la chambre et découvrit les six autres femmes mortes. En fermant la porte, la clef tomba dans le sang et elle ne put jamais la détacher. A son retour, Barbe bleue exigea d\'avoir ses clefs et à la vue de la clef tachée, il se mit en colère et promit à sa jeune femme qu\'elle subirait le même sort que les six autres. Pour gagner du temps, elle déclara vouloir s\'habiller de ses plus belles parures avant de mourir. Il accepta sa requête. Elle profita de ce répit pour envoyer son petit chat auquel elle avait attaché un mot pour les gendarmes. Mais Barbe-bleue commençait à s\'impatienter, alors elle prétendit d\'abord mettre ses souliers, puis sa robe, puis sa coiffure et enfin sa fleur jusqu\'à ce qu\'elle entendit les gendarmes arriver. Elle déclara être prête et au moment où Barbe bleue la rejoignait pour son crime, il fut arrêté. En guise de punition, on l\'enferma dans un tonneau rempli de couteaux que l\'on fit rouler jusqu\'à ce que mort s\'ensuive. version Sujet punition/mort/mariage/gendarme/crime/conte-légende-récit/clef/chat/curiosité/sang/tonneau/couteau Lieu de collecte VENDEE/Roche-sur-Yon Nord (canton de la)/Venansault (La Babinière) Date de collecte 1984-02-22 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Jeune homme et son père meunier (le) (ana.) N° d\'inventaire 000642_06 Titre(s) Jeune homme et son père meunier (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/Jean de l\'Ours [DT]/[AT 301B] Jean de l\'Ours / Hans Bear Durée 21min 21s Résumé Un jeune homme dont le père était meunier décida de partir sur les routes, persuadé de ne rencontrer personne d\'aussi fort que lui car il pouvait porter la pierre du moulin sur son dos. On l\'appelait d\'ailleurs Pierre-du-Moulin. Sur la route, il rencontra un autre homme, très fort lui aussi et capable de crouler un rocher d\'un seul coup de poing, on l\'appelait Perce-Rocher. Ils firent chemin ensemble et rencontrèrent Jean-l\'Ours, qui était plus fort qu\'eux, mais qui ne leur dit pas comment. Ils arrivèrent dans un village et demandèrent le gîte. On ne leur proposa qu\'un château, soi-disant hanté et dont les propriétaires avaient disparus. Le lendemain, ils décidèrent d\'aller visiter les environs et désignèrent Pierre-du-Moulin pour rester et préparer le repas. Un nain frappa à la porte et comme il se plaignait du froid, Pierre-du-Moulin l\'invita à entrer. Celui-ci commença alors à faire des siennes, jetant de la cendre dans la marmite. Avec Pierre, ils finirent par se battre mais le nain fut plus fort et ligota le héros dans le poulailler. C\'est ici que les deux compères, Jean-l\'Ours et Perce-Rocher le retrouvèrent. Le lendemain, il fut décidé que c\'était Perce-Rocher qui restait à préparer le repas. Il reçut lui aussi la visite du nain, toujours grelottant et qui l\'enferma cette fois dans la cave. C\'est ici que Jean-l\'Ours et Pierre-du-Moulin le retrouvèrent. Le lendemain, Jean-l\'Ours décida de rester. Il fit la rencontre du nain, qui continuait à vouloir mettre de la cendre dans la marmite, seulement cette fois il n\'eut pas le dernier mot et Jean-l\'Ours l\'accrocha par la barbe derrière la porte. Lorsque les deux autres compères revinrent, ils furent satisfaits de voir que le nain avait enfin son compte. Ils lui demandèrent ce qu\'il avait fait des propriétaires du château et apprirent qu\'ils étaient enfermés dans un souterrain. L\'entrée du souterrain était couverte d\'une grosse pierre que Pierre-du-Moulin n\'eut aucun mal à ôter. Enfin, chacun leur tour ils descendirent dans le souterrain mais Perce-Rocher et Pierre-du-Moulin demandèrent très vite à être remonter. Quant à Jean-l\'Ours, il eut beau demander à ses camarades de le remonter, plus personne ne semblait lui répondre. Alors il avança dans le souterrain et découvrit une chambre dans laquelle était réunie la famille propriétaire du château, les parents et leur fille. Lorsqu\'ils sortirent du souterrain, les deux compagnons de Jean-l\'Ours avaient disparus, restait le nain que Jean-l\'Ours chassa sous la menace. Alors que Jean-l\'Ours s\'apprêtait à repartir, le père de famille retint le héros, lui promettant la main de sa fille. version Ensuite l\'informatrice donne des précisions sur ce conte et en raconte un autre : \"Le jeune homme qui sonnait l\'Angélus, les bonhommes de pailles\" qui est aussi évoqué en 000642_11. Sujet souterrain/nain/meunier/mariage/homme (fort)/conte-légende-récit/compagnon/cendre/château Lieu de collecte VENDEE/Les Essarts (canton de)/La Ferrière (La Levraudière) Date de collecte 1985-02-13 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Géant, le petit cordonnier et la fille du roi (le) (ana.) N° d\'inventaire 000636-1_11 Titre(s) Géant, le petit cordonnier et la fille du roi (le) (ana.) [AT 1060-1114] Pari entre l\'homme et le diable/[AT 300-399] Adversaires surnaturels/Bête à sept têtes (la) [DT]/[AT 1063A] Concours de lancer : le fourbe crie / Throwing contest : trickster shouts/[AT 1062] Jet de pierre / Throwing the stone/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/[AT 1088] Concours de nourriture / Eating contest Durée 17min 53s Résumé Dans une grande forêt, vivait un géant qui mangeait chaque année une fille du royaume. Cette année-là, c\'était au tour de la fille du roi d\'être la victime de l\'ogre. Le roi fit venir les gars les plus forts du royaume pour combattre le géant et promit la main de sa fille à celui qui lui en amènerait la tête. Aucun ne semblait vouloir affronter le monstre. Le lendemain, un jeune cordonnier se présenta au roi pour lui demander sa fille en mariage et lui promettre la tête du géant. Le roi n\'y croyait qu\'à peine, tant le petit cordonnier n\'était pas très gros ([AT]0300). Le petit cordonnier se prépara et mit une boule de cire au soleil. Lorsque suffisamment de mouches s\'y étaient collées, il donna un coup de poing dessus, en tua sept et en blessa quatorze. Puis il prit son sac et pénétra dans la forêt. Il marcha longtemps puis d\'un coup, il entendit un cri : \"Ça sent la viande fraîche !\" puis se retrouva en face du géant. Le petit cordonnier, menacé par le géant qui le traitait de mouche, dit en relevant la tête : \"J\'en ai tué sept et blessé quarante d\'un seul coup de poing !\". Le géant admit alors que le petit cordonnier était plus fort que lui. Enfin, ce fut le début des paris : le lancer du billot du géant. Le cordonnier cria et effraya le géant qui se retrouva en deux enjambées sur son billot ([AT]1063A). Puis ce fut le pari de la pierre jetée le plus loin. A la place, le cordonnier lança une perdrix qu\'il avait dans la poche et alla plus loin que n\'importe quel caillou ([AT]1062). Puis ce fut le pari de la pierre collée à un arbre. La pierre du géant rebondit sur l\'arbre et vint lui frappe la tête. Le cordonnier lança un fromage sur l\'arbre qui resta collé. \"Fichtre, tu es plus fort que moi\", c\'est tout ce qu\'il savait dire. Ensemble, ils préparèrent à manger et voyant le cordonnier qui apparemment mangeait beaucoup, le géant mangea tant qu\'il put, c\'est-à-dire beaucoup trop. Le cordonnier lui proposa une course pour digérer. Le géant démarra et le petit cordonnier qui avait rempli son sac au lieu de son ventre, ouvrit le sac avec un couteau afin de se libérer. Il rattrapa le géant... qui lui demanda alors de lui ouvrir le ventre à lui aussi ([AT]1088). Le petit cordonnier n\'avait plus qu\'à ramener la tête du géant au roi qui lui donna sa fille en mariage. version Sujet roi/pari/mariage/géant/garçon habile/forêt/conte-légende-récit/cordonnier/billot/pierre Lieu de collecte VENDEE/Pouzauges (canton de)/POUZAUGES Date de collecte 1982-08-06 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Barbe-Bleue (inf.) N° d\'inventaire 001613_09 Titre(s) Barbe-Bleue (inf.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 312] Le Tueur-géant et son chien (Barbe-Bleue) / The Giant-killer and his dog (bluebeard)/Barbe-Bleue [DT] Durée 03min 56s Résumé Un homme qui avait déjà été marié à sept femmes, femmes qu\'il avait tuées et cachées dans une chambre de son château, se maria une nouvelle fois. Il défendit à sa nouvelle épouse de pénétrer dans cette fameuse pièce. Mais elle était très curieuse et elle réussit à ouvrir la porte. Alors qu\'elle se trouvait devant l\'horreur de cette chambre, Barbe-Bleue arriva. Il menaça de la tuer comme les autres. Elle se réfugia dans une tour et prétexta vouloir prier avant qu\'il ne l\'assassina. Elle appelait sa sœur Anne qui était venue lui rendre visite : \"Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?\". Plusieurs fois, sous les menaces de Barbe-Bleue, jusqu\'à ce qu\'enfin, Anne vit un cavalier arriver. Soudain, on frappa à la porte du château. Le cavalier était leur frère. Après s\'être battu avec Barbe-Bleue, il ramena ses sœurs. version Sujet promenade/sœur/frère/crime/conte-légende-récit/château/chambre Lieu de collecte VENDEE/Noirmoutier-en-l\'île (canton de)/L\'Epine (La Bosse) Date de collecte 1980-04-15 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive  Main coupée de la montagne verte (la) (ana.) N° d\'inventaire 000629-1_06 Titre(s) Main coupée de la montagne verte (la) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 313] La Fuite magique : la fille aide le héros dans sa fuite / The Girl as Helper in the Hero\'s Flight/Fille du diable (la) [DT] Durée 23min 05s Résumé Un fermier voyait ses poires disparaître les unes après les autres. Il envoya ses trois valets tour à tour surveiller les poires et attraper le voleur. Aucun ne réussit à empêcher le vol, mais le dernier, avec son sabre, avait coupé la main du voleur. La poire avait tout de même disparue et il entendit une voix derrière le mur disant qu\'il devait ramener la main dans un an et un jour à la Montagne Verte. Il passa de l\'autre côté du mur et se mit en chemin. Au bord d\'une rivière, il vit trois jeunes filles se baigner. L\'une était en rouge, l\'autre en vert et la troisième en bleu. Il s\'adressa à cette dernière et lui demanda le chemin de la Montagne Verte. Il apprit ainsi que c\'était la demeure du diable, père des trois jeunes filles. Elle l\'accompagna et lui conseilla de ne rien manger de ce qu\'on lui proposerait, de tout jeter sous la table en disant : \"A la mode de chez nous\". De même qu\'elle lui conseilla de dormir sur le plancher de la chambre : le soir venu des scies et des haches venaient traverser toute la chambre. Arrivé chez le diable, il devint son valet, mais il devait réaliser des tâches impossibles. Sa première tâche fut de vider l\'étang avec un panier et de planter dans la vase une salade. Puis il dut trouver un nid de coq, au milieu d\'un étang. Chaque fois, la jeune fille bleue lui apportait son déjeuner et aidait le jeune homme à réaliser les épreuves. Dans la dernière, elle perdit son orteil. En effet, le jeune homme dut la faire bouillir et placer les os de manière à trouver le nid, mais lorsqu\'il voulut la faire revenir, il oublia le petit orteil. Le diable, satisfait, décida de lui donner une de ses filles que le jeune homme dut choisir dans une chambre noire. Il retrouva sa jeune fille bleue grâce à l\'orteil qui lui manquait. Le soir, ils devaient partir ou le diable les tuerait. Pour cela il devait choisir, le cheval \"Câlin\", le seul qui dormait mais le plus rapide des trois. Après avoir réussi à réveiller le cheval, il prit la jeune fille bleue avec lui et ils s\'enfuirent. Le lendemain, le diable chaussa ses bottes de sept lieux et partit à leur recherche. Voyant arriver son père, la jeune fille transforma le cheval en moulin, le jeune homme en meunier et elle-même en farine. Puis une autre fois, elle se métamorphosa en fleurs, le cheval en jardin et le jeune homme en jardinier. Le diable s\'arrêtait auprès du meunier et du jardinier, mais aucun ne répondaient à ses questions. Exaspéré, il repartait. Les trois personnages revinrent à leur forme première et continuèrent leur route effrénée. Le diable se fit à nouveau proche. Mais un coup de cravache à \"Câlin\" suffit pour les faire passer de l\'autre côté du mur, en Terre Sainte. Le diable ne pouvait plus les atteindre. version Après la narration du conte, discussion entre l\'enquêteur et l\'informateur à propos des contes souvent entendus. Sujet valet/mur/montagne/métamorphose/magie/fuite/fille (du diable)/étang/épreuve/diable/conte-légende-récit/cheval/main coupée/orteil/bottes de sept lieux Lieu de collecte VENDEE/Roche-sur-Yon Nord (canton de la)/Venansault (La Babinière) Date de collecte 1983-03-22 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Jeune homme qui sonnait l\'Angélus, les bonhommes de pailles (le) (ana.) N° d\'inventaire 000642_11 Titre(s) Jeune homme qui sonnait l\'Angélus, les bonhommes de pailles (le) (ana.) [AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 326] Le Garçon qui voulait savoir ce qu\'est la peur / The Youth Who Wanted to Know What Fear is/Jean-Sans-Peur [DT] Durée 09min 08s Résumé Un jeune homme allait tous les soirs sonner l\'Angélus. Lorsqu\'il fut en âge de travailler, ses parents voulurent lui faire arrêter cette activité pour trouver un vrai travail. Pour le dissuader, ils tentèrent de l\'effrayer, car il avait du chemin de chez lui à l\'église et il le faisait souvent de nuit. Ils déguisèrent sa petite soeur et l\'installèrent sur une barrière. Mais il n\'eut pas peur et menaça de coups de bâton la pauvre fille qui s\'enfuit. Les parents aidés par les voisins firent alors cinq bonhommes de paille, habillés et coiffés qu\'ils placèrent sur le chemin. Le jeune homme menaça ce qu\'il croyait être des hommes et comme ceux-ci ne bougeaient pas, il les frappa et les mit à terre un à un. Le lendemain, il annonça son départ à ses parents, pensant qu\'il avait tué cinq hommes. Il partit et après avoir bien marché, il se coucha au pied d\'un chêne. Puis il entendit une voix : \"Tombe dessus!\", il répondit : \"tombez!\". Un homme vint à lui et lui offrit une baguette magique qu\'il devait garder sur lui, la chance lui sourirait et il l\'utiliserait en cas de besoin. Il reprit sa route et dans le village tous lui donnait de quoi se nourrir. Pour dormir on lui parla d\'un château hanté, où il n\'y avait personne. Il alla voir et le trouvant à son goût, il s\'installa. Puis il entendit de nouveau la voix : \"Tombe dessus!\", \"Tombez!\" répondit-il. Puis arriva un nain, puis deux, puis trois. Ils se mirent à jouer aux cartes, mais plus ça allait, moins il gagnait, et les nains prenaient de plus en plus de pouvoir sur lui. Avec sa baguette, il les chassa. Il fit un vent terrible à arracher les arbres, un vent du diable provoqué par les nains. Mais il n\'eut pas peur et fouilla dans le château pour trouver les propriétaires. Lorsqu\'il les eut trouvés et qu\'il les eut rassurés sur les bons et les mauvais esprits, il se dit qu\'il pouvait partir. Mais le propriétaire avait une fille et insista pour que le jeune homme reste avec eux et devienne son gendre. version Sujet peur/nain/mariage/départ/conte-légende-récit/château/baguette magique/église/angelus Lieu de collecte VENDEE/Les Essarts (canton de)/La Ferrière (La Levraudière) Date de collecte 1985-02-13 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Géant, le cordonnier et la fille du roi (le) (ana.) N° d\'inventaire 000636-2_01 Titre(s) Géant, le cordonnier et la fille du roi (le) (ana.) [AT 1060-1114] Pari entre l\'homme et le diable/[AT 300-399] Adversaires surnaturels/[AT 300] Le Tueur de dragon / The Dragon-slayer/Bête à sept têtes (la) [DT]/[AT 1063A] Concours de lancer : le fourbe crie / Throwing contest : trickster shouts/[AT 1062] Jet de pierre / Throwing the stone/[AT 1088] Concours de nourriture / Eating contest Durée 11min 33s Résumé Dans une grande forêt, vivait un géant qui mangeait chaque année une fille du royaume. Cette année-là, c\'était au tour de la fille du roi d\'être la victime de l\'ogre. Le roi fit venir les gars les plus forts du royaume pour combattre le géant et promit la main de sa fille à celui qui lui en amènerait la tête. Aucun ne semblait vouloir affronter le monstre. Le lendemain, un jeune cordonnier se présenta au roi pour lui demander sa fille en mariage et lui promettre la tête du géant. Le roi n\'y croyait qu\'à peine, tant le petit cordonnier n\'était pas très gros ([AT]0300). Le petit cordonnier se prépara et mit une boule de cire au soleil. Lorsque suffisamment de mouches s\'y étaient collées, il donna un coup de poing dessus, en tua sept et en blessa quatorze. Puis il prit son sac et pénétra dans la forêt. Il marcha longtemps puis d\'un coup, il entendit un cri : \"Ça sent la viande fraîche !\" puis se retrouva en face du géant. Le petit cordonnier, menacé par le géant qui le traitait de mouche, dit en relevant la tête : \"J\'en ai tué sept et blessé quarante d\'un seul coup de poing !\". Le géant admit alors que le petit cordonnier était plus fort que lui. Enfin, ce fut le début des paris : le lancer du billot du géant. Le cordonnier cria et effraya le géant qui se retrouva en deux enjambées sur son billot ([AT]1063A). Puis ce fut le pari de la pierre jetée le plus loin. A la place, le cordonnier lança une perdrix qu\'il avait dans la poche et alla plus loin que n\'importe quel caillou ([AT]1062). Puis ce fut le pari de la pierre collée à un arbre. La pierre du géant rebondit sur l\'arbre et vint lui frappe la tête. Le cordonnier lança un fromage sur l\'arbre qui resta collé. \"Fichtre, tu es plus fort que moi\", c\'est tout ce qu\'il savait dire. Ensemble, ils préparèrent à manger et voyant le cordonnier qui apparemment mangeait beaucoup, le géant mangea tant qu\'il put, c\'est-à-dire beaucoup trop. Le cordonnier lui proposa une course pour digérer. Le géant démarra et le petit cordonnier qui avait rempli son sac au lieu de son ventre, ouvrit le sac avec un couteau afin de se libérer. Il rattrapa le géant... qui lui demanda alors de lui ouvrir le ventre à lui aussi ([AT]1088). Le petit cordonnier n\'avait plus qu\'à ramener la tête du géant au roi qui lui donna sa fille en mariage. version Sujet roi/pari/mariage/géant/garçon habile/forêt/conte-légende-récit/cordonnier/billot/pierre Lieu de collecte VENDEE/Pouzauges (canton de)/POUZAUGES Date de collecte 1982-08-06 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Tâches surnaturelles Fille qui crachait des diamants en parlant (la) (ana.) N° d\'inventaire 001560-2_05 Titre(s) Fille qui crachait des diamants en parlant (la) (ana.) [AT 460-499] Tâches surnaturelles/[AT 480] Les Fileuses près de la fontaine / The Spinning-Women by the Spring/Fées (les) [DT] Durée 02min 03s Résumé Une femme avait deux filles, l\'une était polie et serviable, l\'autre méchante. Elle envoya la première chercher de l\'eau à la fontaine. Là, attendait une dame qui demanda à la jeune fille de lui puiser de l\'eau. Ce qu\'elle fit. Pour la récompenser, la fée lui donna un don : chaque fois qu\'elle parlait, des diamants lui sortaient de la bouche. La mère envoya alors son autre fille, mais celle-ci refusa de puiser l\'eau de la fée. Au lieu de diamants, ce sont donc des crapauds et des serpents qui lui sortaient de la bouche. fragment Sujet conte-légende-récit/soeurs/fontaine/fée/don/sort/diamant/crapaud/serpent Lieu de collecte DEUX-SEVRES/La Forêt-sur-Sèvre (La Rainelière)/La Ronde (La Rainelière)/Cerizay (canton de) Date de collecte 1972-02 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Mère et ses deux filles (la) (ana.) N° d\'inventaire 000685-2_06 Titre(s) Mère et ses deux filles (la) (ana.) [AT 460-499] Tâches surnaturelles/[AT 480] Les Fileuses près de la fontaine / The Spinning-Women by the Spring/Fées (les) [DT] Durée 2min 26s Résumé Une femme avait deux filles dont l\'une était plus jolie que l\'autre. Cette dernière devait s\'occuper des tâches ménagères tandis que la plus jolie n\'avait rien à faire. Un jour, la mère ordonna à la plus laide d\'aller chercher de l\'eau au puits. A côté du puits, une belle dame lui demanda si elle pouvait lui puiser de l\'eau. La jeune fille accepta et pencha le seau pour l\'aider à apaiser sa soif. La dame lui demanda une dernière faveur : celle de regarder dans ses cheveux ce qui lui ronger la tête. La jeune fille lui dit que c\'était une belle richesse, alors qu\'elle avait des poux. La dame la remercia en lui promettant \"Belles richesses t\'arrivent, ma fille\". Contant cela à sa mère, la jeune fille se mit à cracher des diamants verts et de l\'or. La mère décida d\'y envoyer sa plus belle fille, Gertrude. Celle-ci se hâta au puits et y rencontra une vieille dame qui lui demanda si elle pouvait lui puiser de l\'eau. Mais Gertrude refusa et quand la vieille dame lui demanda de regarder dans ses cheveux, elle lui dit quelle n\'y voyait que des poux, qui plus est, en l\'insultant. La vieille la laissa repartir en disant : \"Pouilles et lentes t\'arrivent, ma fille\". Lorsqu\'elle rentra chez elle, elle raconta son histoire et tandis qu\'elle parlait, un crapaud et un serpent sortirent de sa bouche. Sa mère accusa la première fille d\'avoir voulu tromper sa soeur. La jeune fille qui crachait de belles richesses à chaque parole quitta donc la maison, tandis que sa soeur Gertrude resta avec ses serpents et ses crapauds. version Sujet serpent/puits/mère/femme (vieille)/fée/diamant/crapaud/conte-légende-récit/fille/beauté Lieu de collecte VIENNE/Gençay (canton de)/Saint-Secondin Date de collecte 1973-03-01 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Aides surnaturels Fève au paradis et le bonhomme \"Guenille\" (la) (ana.) N° d\'inventaire 002604_19 Titre(s) Fève au paradis et le bonhomme \"Guenille\" (la) (ana.) [AT 560-649] Objets magiques/[AT 500-559] Aides surnaturels/[AT 555] Le Pêcheur et sa femme / The Fisher and his Wife/[AT 563] La Table, l\'âne et le bâton / The Table, the ass and the stick/Serviette, l\'âne et le bâton (La) [DT] Durée 02min 54s Résumé Un homme et une femme étaient malheureux. Un jour, l\'homme décida de planter une fève dans le fumier. Quelque temps plus tard, elle avait atteint la porte du paradis. L\'homme grimpa jusqu\'à la porte. Il se présenta comme étant le bonhomme Guenille qui venait demander la charité ([AT]0555). On lui donna une serviette capable de livrer toute nourriture désirée. Il la donna à sa femme, mais se dit qu\'il pouvait avoir plus. Il remonta alors à la porte du paradis et cette fois, on lui donna un âne capable d\'excréter tout l\'or voulu. Il revint chez lui, affirmant que leur fortune était faite. Mais un voisin jaloux alla voir la femme et, comme elle était naïve, il réussit à échanger l\'âne et la serviette contre les siens, non magiques. Le bonhomme Guenille remonta alors voir au paradis où on lui donna une canne grâce à laquelle il retrouverait ses objets extraordinaires. La canne frappa le voisin jusqu\'à ce que celui-ci rendit les objets ([AT]0563). version Sujet vol et récupération d\'objet/serviette/Paradis/jalousie/fève/conte-légende-récit/canne/âne/objet magique/charité/voisin Lieu de collecte DEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/MELLERAN/Paradis Date de collecte 1972-02 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Cendrillon (inf.) N° d\'inventaire 004301_03 Titre(s) Cendrillon (inf.) [AT 500-559] Aides surnaturels/[AT 510A] Cendrillon / Cinderella Durée 04min 15s Résumé C\'était trois soeurs, dont une que l\'on appelait Cendrillon parce qu\'elle restait toujours près du feu, dans les cendres. Elle faisait tous les travaux, tandis que ses soeurs en étaient épargnées. Elle avait une marraine qui était une fée. Un jour, le roi organisait un bal. Toutes les filles du royaume étaient invitées. Mais Cendrillon n\'avait pas de robe, et s\'était vue chargée d\'une tâche difficile : trier les petits pois. Sa marraine vint l\'aider : elle lui fit une superbe robe, fit en sorte que les pigeons trient les petits pois et elle transforma quatre rats, deux souris et une citrouille en quatre chevaux, deux laquais et un carosse. Cendrillon arriva au bal à la grande surprise de ses soeurs. Le roi n\'avait d\'yeux que pour elle et ne dansa qu\'avec elle. A minuit, elle devait impérativement rentrer car la magie allait s\'arrêter. Entendant les douze coups sonner, elle prit la fuite en perdant une de ses chaussures. Le lendemain, le roi convoqua toutes les jeunes filles du royaume pour faire essayer la chaussure, déclarant que sa propriétaire deviendrait sa femme. A la surprise de tous, seule Cendrillon put y chausser son pied. Elle devint reine. version Sujet sœur/roi/métamorphose/marraine/mariage/fée/conte-légende-récit/bal/magie/minuit/chaussure perdue Lieu de collecte VENDEE/La Châtaigneraie (canton de)/MENOMBLET Date de collecte 1973-05 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Meunier et ses trois enfants (le) (ana.) N° d\'inventaire 002661-1_02 Titre(s) Meunier et ses trois enfants (le) (ana.) [AT 500-559] Aides surnaturels/[AT 545] Le Chat serviable / The Cat as helper/Chat botté (le) [DT] Durée 11min 54s Résumé Un meunier a trois garçons. Âgé, il se retire, faisant hériter ses enfants. A l\'un il donne le moulin, à l\'autre le mulet et au dernier un chat. Ce dernier est un peu déçu, le chat le prend alors en pitié. Très débrouillard, il fait un piège avec un sac et ramène chaque jour de quoi manger à son nouveau maître. Plus tard, il se met en route dans le but de retrouver un ogre très riche et réputé pour ses métamorphoses en divers animaux. Sur le chemin, il croise des travailleurs (moissonneurs, vendangeurs...) qui lui disent travailler pour le compte de l\'ogre. Il leur dit alors : \"Désormais vous direz que vous travaillez pour le Marquis de Carabas ou vous serez haché en menu pâté\". Puis il arrive chez l\'ogre et lui demande de montrer ses exploits. Celui-ci se transforme alors en éléphant, en dromadaire et autre. \"En toute petite bête par contre, je ne le crois pas\", lui dit le chat. Pour lui prouver, l\'ogre se transforme en toute petite souris et aussitôt le chat le dévore. Il retourne voir son maître et l\'emmène chez le roi dans un beau carrosse. Avec le roi, ils font la visite du royaume. Ils croisent les travailleurs et le chat leur demande pour qui ils travaillent. Tous répondent : \"Pour le Marquis de Carabas\". Le roi est impressionné par une telle richesse. Le jeune homme, devenu plus riche que ses frères, lui demande sa fille en mariage. Une belle noce est alors célébrée. version Sujet roi/ogre/meunier/métamorphose/mariage/fille (du roi)/conte-légende-récit/héritage/chat/ruse Lieu de collecte VIENNE/Vouillé (canton de)/CHIRE-EN-MONTREUIL Date de collecte 1974-01-04 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Objets magiques Orphelines et le marchand de poupées (les) (ana.) N° d\'inventaire 002604_20 Titre(s) Orphelines et le marchand de poupées (les) (ana.) [AT 560-649] Objets magiques/[AT 560C (c)] Poupée produisant de l\'or volée et récupérée / Doll producing gold stolen and recovered Durée 03min 03s Résumé Trois orphelines vivaient dans la misère. L\'une d\'elle partit, comme chaque jour, acheter le pain pour lequel elle avait juste l\'argent nécessaire. Au village, elle vit le marchand de poupées. Celui-ci l\'interpella et insista pour lui vendre une poupée. Elle finit par céder et rentra chez elle avec sa poupée, mais sans pain. Dans la nuit, la poupée se manifesta pour faire ses besoins. Elle produisit alors de l\'or. La voisine leur vola la poupée qui dans la nuit se manifesta de la même façon. Mais cette fois, elle laissa de véritables excréments dans le lit de cette femme. Déçue, cette dernière la jeta dans le fumier. Un homme, pour faire ses commissions, s\'assit dans le tas de fumier et se retrouva avec la poupée accrochée sans pouvoir s\'en défaire. Sur son chemin, il croisa la jeune fille. La poupée reconnut celle qui l\'avait achetée et se détacha de l\'homme pour lui sauter au cou. version Sujet vol et récupération d\'objet/poupée/pauvreté/orphelin/marchand/conte-légende-récit/objet magique Lieu de collecte DEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/MELLERAN Date de collecte 1972-02 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Fève au paradis et le bonhomme \"Guenille\" (la) (ana.) N° d\'inventaire 002604_19 Titre(s) Fève au paradis et le bonhomme \"Guenille\" (la) (ana.) [AT 560-649] Objets magiques/[AT 500-559] Aides surnaturels/[AT 555] Le Pêcheur et sa femme / The Fisher and his Wife/[AT 563] La Table, l\'âne et le bâton / The Table, the ass and the stick/Serviette, l\'âne et le bâton (La) [DT] Durée 02min 54s Résumé Un homme et une femme étaient malheureux. Un jour, l\'homme décida de planter une fève dans le fumier. Quelque temps plus tard, elle avait atteint la porte du paradis. L\'homme grimpa jusqu\'à la porte. Il se présenta comme étant le bonhomme Guenille qui venait demander la charité ([AT]0555). On lui donna une serviette capable de livrer toute nourriture désirée. Il la donna à sa femme, mais se dit qu\'il pouvait avoir plus. Il remonta alors à la porte du paradis et cette fois, on lui donna un âne capable d\'excréter tout l\'or voulu. Il revint chez lui, affirmant que leur fortune était faite. Mais un voisin jaloux alla voir la femme et, comme elle était naïve, il réussit à échanger l\'âne et la serviette contre les siens, non magiques. Le bonhomme Guenille remonta alors voir au paradis où on lui donna une canne grâce à laquelle il retrouverait ses objets extraordinaires. La canne frappa le voisin jusqu\'à ce que celui-ci rendit les objets ([AT]0563). version Sujet vol et récupération d\'objet/serviette/Paradis/jalousie/fève/conte-légende-récit/canne/âne/objet magique/charité/voisin Lieu de collecte DEUX-SEVRES/Sauzé-Vaussais (canton de)/MELLERAN/Paradis Date de collecte 1972-02 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Autres contes surnaturels Petit jhàu (le) (inf.) N° d\'inventaire 000191-2_12 Titre(s) Petit jhàu (le) (inf.) [AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT] Durée 07min 19s Résumé Un coq avait une bourse. Il l\'avait cachée dans le fumier d\'une femme et d\'un homme. Ceux-là, l\'ayant vu faire, lui avaient pris. En chemin, le coq rencontra un loup cherchant de quoi manger : \"Rentres-dans mon cul, je te porterai\", lui dit le coq. Ce que fit le loup. Plus loin il rencontra une échelle, cherchant de quoi s\'adosser. \"Rentres dans mon cul, je te porterai\". Plus loin il rencontra un renard, un frelon, puis une rivière : \"Rentres dans mon cul, je te porterai\". A la porte de la femme, le coq se mit à crier : \"Cocorico ! Rends-moi ma bourse\". Pour s\'en débarrasser, la femme dit à son mari : \"Il n\'est pas bien gros, mets-le dans le poulailler, il se fera tuer par l\'autre coq\". Dans le poulailler, le petit coq dit : \"Compère renard, sors de mon cul ! Si tu sors pas de mon cul, je suis perdu !\". Le renard sortit et mangea toutes les poules et l\'autre coq. Le petit coq retourna à la porte de la bonne femme : \"Cocorico ! Rends-moi ma bourse\". Alors ils le mirent avec la jument. Le loup sortit du cul du petit coq et mangea la jument. Ensuite, ils le jetèrent dans le puits. L\'échelle sortit du petit coq qui put sortir du puits. Puis ils l\'enfermèrent dans le four. La rivière éteignit le feu. Enfin, la femme proposa de l\'étouffer entre ses jambes. Le coq fit sortir le frelon qui piqua la femme. Celle-ci cria alors à son mari : \"Donnes-lui sa bourse, et que je ne le vois plus !\". version Sujet coq/bourse/couple/chemin/loup/échelle/renard/frelon/cours d\'eau/conte-légende-récit Lieu de collecte VENDEE/La Châtaigneraie (canton de)/MENOMBLET Date de collecte 1972-02-16 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive  Moitié de poulet (la) (suite) (inf.) N° d\'inventaire 001778-2_06 Titre(s) Moitié de poulet (la) (suite) (inf.) [AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT] Durée 05min 59s Résumé (conte partiel, le début correspond à l\'item 001778-2_05, titré \"La moitié de poulet\"). \"Coc\'licu, ma bourse et mes écus !\". Les deux vieux sont excédés par ce chant. Ils lui prennent sa bourse. Le poulet continue de chanter alors nuit et jour : \"Coc\'licu ! Rends-moi ma bourse et mes écus !\". \"Il va nous rendre fous, il faut lui rendre sa bourse ou les gendarmes nous mettrons en prison\". Ils lui rendent sa bourse et la moitié de poulet s\'en va se promener. En traversant un bois, il rencontre un loup qui ne peut pas marcher : \"Rentres dans mon cul, je te porterai\". Plus loin, il rencontre un renard qui ne peut pas marcher non plus : \"Rentres dans mon cul, je te porterai\". Puis encore plus loin, il rencontre une mare qui ne peut pas bouger : \"Rentres dans mon cul, je te porterai\". Il trouve une ferme, et demande à être logé avec sa bourse pour la nuit. Les fermiers lui disent de coucher dans le toit aux moutons, pensant que ces derniers tueraient le poulet et qu\'ils pourraient garder la bourse. Dans le toit, un bélier se fait menaçant : \"Loup, loup, sors de mon cul ou je suis perdu !\". Le loup sort et tue tous les moutons. Voyant cela, les fermiers se disent : \"Ce coq, c\'est le diable ! Rendons-lui sa bourse !\". La moitié de poulet continue sa route, et trouve une autre ferme pour la nuit. La femme lui propose de se mettre dans le poulailler, pensant que l\'autre gros coq le tuerait et qu\'elle garderait la bourse. \"Renard, sors de mon cul ou je suis perdu\". Le renard mange tous les poulets, et lui, récupère sa bourse. Dans une autre ferme, on le place dans le four : \"Mare, sors de mon cul\". L\'eau tue le feu, il reprend sa bourse et repart. En route, la faim le prend. Il s\'arrête chez un meunier et lui demande du grain. Le meunier demande la bourse en échange. Une fois rassasié, la moitié de poulet réclame sa bourse et ses écus. Le meunier lui dit: \"Je te rendrai ta bourse si tu me rends mes grains\". Le coq chie sous sa patte et lui envoie par la figure. \"Coc\'licu ! Rends-moi ma bourse et mes écus !\". Le meunier lui rendit de peur de devenir fou par la plainte du coq. fragment Sujet renard/poulet (moitié de)/loup/eau/conte-légende-récit/bourse/écu d\'or/coq (chant du)/ferme/meunier Lieu de collecte DEUX-SEVRES/Beauvoir-sur-Niort (canton de)/Marigny (Poivendre) Date de collecte 1972-12-06 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Mère, la soupe et les petits enfants (la) (ana.) N° d\'inventaire 003999_08 Titre(s) Mère, la soupe et les petits enfants (la) (ana.) [AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 720] Ma mère m\'a tué, mon père m\'a mangé / My mother slew me, my father ate me Durée 02min 18s Résumé Pendant que ses deux autres enfants étaient partis dans les bois, une mère faisait cuire le troisième, pour le servir en soupe. Une fée avait dit aux deux autres enfants de ramasser tous les petits os de la soupe, ceux de leur frère, et de les poser sur une épine blanche en chantant : \"Fleuri, fleuri mon petit pigeon ; fleuri, fleuri tout blanc\". Au printemps, l\'enfant ressuscita. fragment Après la narration du conte, discussion entre l\'enquêteur et les informatrices à propos de ce conte raconté aux enfants pour les endormir. Sujet résurrection/relation (enfant, mère)/oiseau/mort/mère/frère/fée/épine/conte-légende-récit/bois/soupe/formule magique/printemps Lieu de collecte [Vienne ?] Date de collecte 1970-08-29 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Demi de poulet (le) (ana.) N° d\'inventaire 002578_02 Titre(s) Demi de poulet (le) (ana.) [AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT] Durée 08min 38s Résumé Un homme et une femme étaient très pauvres. Ils avaient un oeuf pour leur dîner. L\'homme en mangea une moitié, la femme mit l\'autre moitié à couver. Ils eurent un demi poulet, qu\'ils mirent au champ. La voisine avait perdu sa bourse, le demi poulet la récupéra et chantait sur le fumier : \"Cuculicu, ma bourse et mes écus !\". Pas peur des gendarmes, il décida de partir. En chemin, il trouva un essaim d\'abeilles qui voulurent savoir où il allait. Il leur proposa de monter sur son dos. Le long du chemin, il prit aussi sur son dos un ruisseau, un renard, un loup et un chien. Comme il était las de marcher, il décida de revenir chez ses propriétaires. Il s\'installa sur le fumier et se remit à chanter, ce que ne supportaient pas les fermiers. Ceux-ci décidèrent alors de le faire tuer en le mettant d\'abord dans l\'écurie du mulet. Mais le petit coq fit sortir le chien qui chassa le mulet de son écurie. Il retourna chanter. Dans le toit aux moutons, il fit sortir le loup. Dans le poulailler, il fit sortir le renard. Les fermiers essayèrent de l\'étouffer entre eux dans le lit. Il fit donc sortir les abeilles de dessus son dos. Puis ils tentèrent de le faire cuire dans le four, mais le ruisseau tua le feu. Enfin, il retourna au champ avec sa bourse et se remit à chanter. version Sujet cours d\'eau/renard/poulet (moitié de)/loup/ferme/conte-légende-récit/chien/bourse/abeille/pauvreté/oeuf Lieu de collecte DEUX-SEVRES/La Mothe-Saint-Héray (canton de)/La Mothe-Saint-Héray (Le Vivier) Date de collecte 1969-04-29 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Conte de la moitié de coq (le) (enq.) N° d\'inventaire 004303-2_02 Titre(s) Conte de la moitié de coq (le) (enq.) [AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT] Durée 5min 56s Résumé Une marraine offrit un oeuf à ses filleuls, frère et soeur. Les enfants se le partagèrent. Le frère fit cuire sa moitié pour la manger tandis que sa soeur mettait la sienne à couver. Plus tard, apparut une moitié de poulet avec une aile et une patte, coupé dans le sens de la longueur mais qui restait agile malgré tout. La moitié de poulet partit par les chemins voir le monde. En route, elle croisa un renard qui lui demanda où elle allait : \"Vous avez qu\'à me suivre et vous saurez\" répondit-elle. Le renard suivit donc la moitié de poulet mais il finit par être trop fatigué pour continuer. Le petit poulet lui proposa de le porter dans son jhabot. Plus loin sur la route, il croisa un loup qui voulut bien le suivre lui aussi, mais comme le renard, il se fatigua et la moitié de poulet le prit dans son jhabot. Plus loin, il rencontra un essaim d\'abeilles, puis une rivière qui finirent par s\'installer aussi dans son jhabot. La nuit tombant, le demi-poulet avait besoin de se reposer. Il s\'arrêta dans une ferme où il demanda un coin pour dormir. Les fermiers n\'avaient jamais vu de moitié de poulet et n\'eurent pas les meilleurs égards à son encontre. Ils décidèrent de le placer dans le toit aux poules, espérant que celles-ci le tueraient. Mais le demi-poulet demanda au renard de sortir et celui-ci tua toutes les poules. Ils l\'installèrent alors dans le toit des moutons. Cette fois, la moitié de poulet appela le loup à son secours qui tua tous les moutons et brebis. La fermière pensa alors à étouffer le demi-poulet entre elle et son mari. Heureusement, les abeilles sortirent au bon moment, sauvant la moitié de poulet. Ils mirent alors le four à chauffer avant d\'y placer le demi-poulet. Celui-ci demanda à la rivière de sortir tuer le feu et le demi-poulet en réchappait encore. Excédée, la fermière saisit la moitié de poulet par son unique aile et le lança très fort. Si fort que, le vent aidant, la moitié de poulet tomba sur le haut d\'un clocher et y resta. Il y est toujours d\'ailleurs, et c\'est pour ça que l\'on voit des coqs sur les clochers. version Sujet cours d\'eau/renard/poulet (moitié de)/loup/conte-légende-récit/clocher/abeille/fermier Lieu de collecte VIENNE/Gençay (canton de)/Magné (la Basse-Rue) Date de collecte 1980-11-22 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Conte de la fille aux bras coupés (le) (ana.) N° d\'inventaire 004311_01 Titre(s) Conte de la fille aux bras coupés (le) (ana.) [AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 706] La Fille sans mains / The Maiden Without Hands/Fille aux mains (bras) coupés (la) [DT] Durée 11min 26s Résumé L\'informatrice commence par évoquer rapidement le conte de Persillette avant d\'entamer la narration du conte de la fille aux bras coupés. Un frère et une sœur avaient perdu leurs parents. Le frère s\'était remarié avec une femme jalouse de sa belle-sœur. Elle tua son propre enfant dans le but de la faire accuser. Le frère se saisit alors d\'une hache ou d\'une serpe et coupa les bras de sa sœur. Celle-ci s\'abrita dans un arbre. Son frère revint chez lui avec une épine dans la main qui le faisait horriblement souffrir et continuait à pousser en lui. Seulement seule sa propre sœur pourrait lui en débarrasser si un jour elle retrouvait ses bras. Dans son arbre, un chien vint la nourrir régulièrement. Le domestique du roi auquel appartenait le chien s\'inquiéta de ce manège et ayant prévenu le roi, il le suivit et y découvrit la belle jeune fille sans bras. Le roi l\'invita chez lui et l\'épousa, ils eurent deux enfants ensemble, tandis que sa belle-sœur et son frère rageaient de cette union. Lorsque le roi dut partir à la guerre, les lettres qu\'il envoyait à son épouse étaient toutes interceptées par ces derniers. Sans nouvelles de son mari, la jeune épouse demanda à ce que l\'on attache ses enfants, l\'un dans son dos l\'autre devant elle afin de partir à la recherche du roi. Sur le chemin, un de ses enfants tomba dans un ruisseau. Elle pria la Vierge-Marie pour qu\'elle lui permette de sauver son enfant. Un bras lui fut rendu. Plus loin, le même malheur arriva à son deuxième enfant. Elle fit une seconde prière et son deuxième bras lui fut rendu. Elle avait ainsi retrouvé ses deux membres. Dans un champ de manœuvres, un des enfants reconnut son père, le roi. Ils rentrèrent ensemble chez eux. La jeune femme fit venir son frère et sa belle-sœur. Elle soigna le premier et la seconde, responsable de tous leurs malheurs, fut enfermée en prison. version La séquence se termine par une évocation des contes racontés au cours des veillées. Sujet roi/prière/mariage/épine/conte-légende-récit/arbre/chien/bras (coupés)/soeur et frère/jalousie/enfant Lieu de collecte VENDEE/La Mothe-Achard (canton de)/Saint-Julien-des-Landes Date de collecte 1980-04-01 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Princesse dans la barrique (la) (inf.) N° d\'inventaire 001613_06 Titre(s) Princesse dans la barrique (la) (inf.) [AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 706] La Fille sans mains / The Maiden Without Hands/Fille aux mains (bras) coupés (la) [DT] Durée 6min 55s Résumé L\'informatrice parle à propos des contes que sa mère racontait, puis elle en relate un. Un jeune fils de roi était parti à la chasse. Il découvrit un tonneau avec une belle princesse, qui punie par son père, y avait été enfermée et avait échoué sur la plage. Il la ramena chez lui. Seulement sa mère était une ogresse qui se nourrissait du cœur des jeunes enfants. De leur mariage, le prince et la princesse eurent des jumeaux : une fille \"Aurore\" et un fils \"Petit-Jour\". Le prince dut partir à la guerre. La princesse et surtout ses enfants était menacés par leur belle-mère qui réclamait le cœur des deux enfants à manger. Un valet alla tuer deux chevreuils pour en donner les cœurs à la reine. Mais celle-ci se rendit compte qu\'elle avait été trompée. Le valet décida alors de cacher la princesse et ses deux enfants très loin dans une petite maison. De retour de la guerre, le prince ne retrouva pas sa famille. Un jour de chasse, il tomba nez-à-nez avec Petit-Jour qui l\'emmena auprès de sa mère. Là il reconnut sa femme. Il ramena toute sa famille chez lui et fit chasser sa mère bien loin de leur demeure. fragment Sujet tonneau/roi/reine/ogre/maison/fuite/fille (du roi)/fils (du roi)/enfant/domestique/départ/conte-légende-récit/chasse/cannibalisme/coeur Lieu de collecte VENDEE/Noirmoutier-en-l\'île (canton de)/L\'Epine (La Bosse) Date de collecte 1980-04-15 Langues français Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive Moitié de poulet (la) (inf.) N° d\'inventaire 001778-2_05 Titre(s) Moitié de poulet (la) (inf.) [AT 700-749] Autres contes surnaturels/[AT 715] Moitié de coq / Demi Cock/Moitié de coq (jau) [DT] Durée 01min 28s Résumé Un couple de vieux mange une bouillie. Mais la femme, qui mange moins que son homme, laisse la moitié d\'un oeuf dans son assiette. Son homme propose de le mettre dans le fumier : \"Ca le réchauffera et il naîtra une moitié de poulet\". En effet, au bout d\'un certain temps, naît une moitié de poulet. A force de fouiller dans le fumier, la moitié de poulet découvre une bourse pleine de louis d\'or. Il chantait : \"Coc\'licu, ma bourse et mes écus !\". Les deux vieux sont excédés par ce chant. (conte interrompu, la suite correspond à l\'item 001778-2_06, titré \"La moitié de poulet (suite)\"). fragment Sujet oeuf/poulet (moitié de)/conte-légende-récit/bourse/vieux/fumier/coq (chant du)/écu d\'or Lieu de collecte DEUX-SEVRES/Beauvoir-sur-Niort (canton de)/Marigny (Poivendre) Date de collecte 1972-12-06 Langues français/poitevin-saintongeais Lien cerdo Lien CERDO Droits Toute utilisation de ce document (publication, citation, lien...) est soumise à l\'autorisation de l\'UPCP-Métive  Des images qui parlent Animaux Animaux Formulaires Formulaires Religieux Religieux Nouvelles Nouvelles Ogre/Diable Ogre/Diable Facétieux Facétieux Centre régional de Musiques et Danses Traditionnelles du Poitou-Charentes et Vendée Maison des Cultures de Pays Mésun André Pacher 1 rue de la Vau St Jacques 79200 Parthenay Ouvert du mardi au vendredi 09h00-12h00 / 14h00-18h00 Tél. 05 49 94 90 70 Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos actualités Suivez-nous ! Sur les réseaux sociaux Mentions légales conception : Tabula Rasa Contes, personnages surnaturels, contes merveilleux, magie, contes en tout genre, upcp-metive, collectage, cerdo , home, contes_merveilleux © Sarah Guidoin, Adversaires surnaturels, tâches_aides_surnaturelles, Objets magiques, Poisson or et argent, logo footer de upcp metive, google plus de upcp-metive, twitter de upcp metive, facebook de upcp metive', checksum='534a236d127dc6480600d5f31839f0ca' WHERE id='382') thrown in system/modules/core/library/Contao/Database/Statement.php on line 295
#0 system/modules/core/library/Contao/Database/Statement.php(264): Contao\Database\Statement->query()
#1 system/modules/core/library/Contao/Search.php(210): Contao\Database\Statement->execute('382')
#2 system/modules/core/classes/FrontendTemplate.php(330): Contao\Search::indexPage(Array)
#3 system/modules/core/classes/FrontendTemplate.php(124): Contao\FrontendTemplate->addToSearchIndex()
#4 system/modules/core/pages/PageRegular.php(190): Contao\FrontendTemplate->output(true)
#5 system/modules/core/controllers/FrontendIndex.php(285): Contao\PageRegular->generate(Object(Contao\PageModel), true)
#6 index.php(20): Contao\FrontendIndex->run()
#7 {main}