Revenants sans têtes...

« Au bois des Parcs, près du ruisseau de la Grosse Pierre, en la commune de St-Laurs, on a vu souvent, jusque dans ces dernières années, un curé sans tête se promener avec son bréviaire. » (Desaivre)
« depuis cette nuit-là, plusieurs ont revu, dans les allées enténébrées de la forêt (de Chantemerle) passer, précédé de ses nonnes, le cavalier sans tête ; beaucoup disent encore aujourd’hui avoir entendu ses appels angoissés déchirer la paix et le silence des nuits. » (Charbonneau-Lassay)
 
Site réalisé et hébergé par Scène Service | Conception graphique : phaSme création graphique