Moyens

Intervenants

Franck Lepage : clown-consultant, il écrit en 2001 Le Travail de la culture dans la transformation sociale... (éd. Documentation française). Il nous parlera de la théorie des cultures de classe.

Jean-Luc Clément : instituteur, il s’intéresse à l’habitat traditionnel depuis de nombreuses années. Il nous parlera des enduits à la chaux.

Dominique Salini : anthropologue du musical à l’université de Corse, elle écrit en 2009 L’histoire des musiques corses (éd. Dumane). Elle nous parlera de la construction de l’identité corse.

Jean-Louis Fabiani : sociologue à l’université de Budapest, il écrit en 2008 L’Éducation populaire et le théâtre (éd. PUG) ; Il nous parlera de qu’est-ce qu’une culture métissée aujourd’hui ? et comment les médiations culturelles s’emparent-elles de l’image du métissage et la représentent-elles ?

Pierre Chevrier : animateur dans une association d’éducation populaire, le Centre Culturel La Marchoise, il nous parlera des modes opératoires qu’il a utilisé et de ses effets.

Nicolas Roux : professeur de biologie, il considère la cuisine comme une « activité de vie » : éleveur d’un cochon par an depuis 11 ans, il produit pour l’accompagner les patates et tous les légumes du jardins ainsi que moutons, poulets, canards gras sans oublier le veau des jours de fête. Vin et pineau sont aussi maison.

 

Outils d’action

Technique « parole boxée ». Cette méthode, aussi simple que vertueuse, créée un climat d’écoute et de confiance au sein du groupe. Certainement parce qu’elle casse, dans son principe même, les phénomènes de monopolisation de la parole et de stérilisation du débat par qui que ce soit.

Technique « groupes d’interviews mutuelles ». Les animateurs informent qu’ils vont former des groupes d’interviews mutuelles de 3 personnes de manière aléatoire ou en recherchant la plus grande hétérogénéité d’expérience des participants. Successivement, 2 membres du groupe interrogent le 3ème lui font préciser son point de vue sur le sujet, ses représentations, ses questions, éventuellement son expérience personnelle…

Technique du « débat mouvant » : Une affirmation polémique est lancée dans la salle. Celle ci va se diviser en 2 groupes : les « pour » et les « contre », chacun devant produire des arguments afin d’affirmer sa position. Les membres du groupe les exposent ensuite au groupe opposé. Les personnes vont pouvoir alors se déplacer d’un camp à l’autre au gré de la force de conviction des éléments avancés.

Etc...

 
Site réalisé et hébergé par Scène Service | Conception graphique : phaSme création graphique