Les adultes racontent des salades !

Cette université populaire d’été constitue, pour la troisième année consécutive, le moment estival d’une réflexion collective autour d’une thématique annuelle.

Pour qui ?

Celle-ci se déroule durant le festival De Bouche à Oreille et offre à des familles la possibilité de participer à des activités culturelles des plus variées. Pourquoi ne pas aborder une notion sérieuse, le mensonge, sous l’angle ludique ? C’est ainsi qu’est née l’idée d’une Université pour les draules (enfants) (et éventuellement leur famille ;-), où pourront alterner ateliers et devoirs de récréation avec des spectacles pour et par les enfants.

Le public ciblé est donc un jeune public, les activités créatives proposées s’adressant, selon les différents moments des trois journées, aux quatre - sept ans ou aux huit ans et plus (depuis les spectacles le matin jusqu’aux ateliers l’après-midi). L’Université pour les draules est menée par Josette Renaud, conteuse.

Aborder le mensonge avec les enfants permet de montrer à quel point celui-ci entre, parfois de manière insidieuse, dans la construction de l’identité et la personnalité enfantines, et ce, aussi bien à la maison qu’à l’école. Parce que nous leur cachons la sexualité (les bébés naissent dans les choux, les roses, la cigogne...), éludons les questions de grands, la brutalité de la réalité (la petite fille aux allumettes, ce conte qu’il ne faut pas raconter, le succès de Walt Disney...), parce que nous sommes donc souvent « coupables de mensonges », il nous semble important de réserver aussi des temps aux parents ou d’une manière générale aux adultes, en proposant un débat sur un thème exposé par un intervenant.

Dans le domaine éducatif, aussi bien familial que scolaire, le mensonge aurait deux fonctions principales et indissociables : protéger en cachant la vérité insoutenable de la réalité et construire symboliquement un imaginaire créatif.
Ces deux aspects souvent confondus seront abordés au cours des trois après-midi (14h - 15h30)  :
 Le mensonge - du bonnet d’âne à l’enfant roi, avec Mehdi Ebrahimi, psychologue, anthropologue.
 L’enfant et l’image - du conte à la BD et au cinéma, avec David Moungar, docteur en esthétique et sciences de l’art, graphiste et illustrateur.
 "On dirait qu’on serait...", avec Pierrot Chevrier, qui mettra en exergue des aspects de la culture orale.

Téléchargez le programme en haut de cette page.

 
Site réalisé et hébergé par Scène Service | Conception graphique : phaSme création graphique