Formation à l’animation de débat public (dans la rue)

Téléchargements
PDF - 107.7 ko
Formation au débat public
PDF - 36.9 ko
Proposition de partenariat aux associations
GRATUIT et Ouvert à tous

Constats

Parce qu’il est de moins en moins naturel de parler à des inconnus, que ce soit à la terrasse d’un café ou dans la rue, chacun ne rencontre que des personnes qui lui ressemblent, sur son lieu de travail ou par ses engagements associatifs. « Comment s’adresser à des personnes non-convaincues ? »

Les réunions publiques se transforment souvent en arène où les quelques personnes les plus habitués à prendre la parole vont la monopoliser. Il se trouve que cette forme empêche presque tous les autres de s’exprimer et stérilise toutes évolutions possibles du débat. Ces faits de société ne sont pas à prendre à la légère car ils remettent en cause la pérennité de notre démocratie. Car la démocratie s’apprend et ne se décrète pas.

Intentions

Le Pavé propose une démarche vivante et joyeuse pour s’initier à l’animation de débat public. Cette démarche ne nécessite aucun pré-requis. Il ne s’agit pas de former des experts en pédagogie du débat mais de devenir tous plus sensibles aux formes que prennent ces débats. Il s’agit de se donner le courage, ensemble et chacun à son rythme, de passer le pas, d’occuper l’espace public pour en faire un lieu de débat.

Cette démarche vise à acquérir des outils, des recettes pour animer ces débats mais surtout à en comprendre les logiques. Elle se donne pour ambition de rendre autonome les participants sur l’élaboration d’un débat public garantissant l’accès de tous à la parole et la construction d’une réflexion collective.

Les débats en « salle » - en « terrasse » pour l’occasion - lors des « ateliers » et « discussions collectives » de l’université d’été d’un côté (voir le programme) et les interventions dans la rue seront autant de moments d’expérimentations pour ces méthodes. Nous proposons un temps nommé cocottes-minutes pour analyser ces expérimentations, et réadapter les interventions du jour en conséquence. De jour en jour, nous nous formerons collectivement à partir de nos propres expériences.

Programme prévisionnel

1- De quoi parle-t-on ? mercredi 29 juillet de 14h à 16h30

D’abord un temps de présentation de différentes méthodes de débat, des paramètres à prendre en compte pour choisir une méthode plutôt qu’une autre en fonction du nombre de personnes, du contexte, de l’objectif, les manières de s’adresser aux passants... Présenté à partir d’expériences vécues, à écouter avec l’oreille de celui ou celle qui va le vivre le lendemain.

Comme passant, ce qui est agréable, ou comme animateur, ce qui change la vie. Un temps magistral vite rattrapé par un temps de connaissance entre nous, avant de se lancer ensemble dans cette aventure.

2- Des cocottes-minutes jeudi, vendredi et samedi de 9h30 à 11h

C’est un temps d’ébullition collective qui permettra, en fonction des envies des personnes présentes, du bilan de la veille, de la météo et de ce qui se vit sur le festival, de piocher dans les méthodes apportées par le Pavé ou par les participants ou d’en inventer de nouvelles, puis de définir ensemble les lieux et moments d’interventions dans la journée.

3- Des ateliers jeudi, vendredi et samedi de 17h à 18h ?

Un temps en petits groupes permettra de préparer concrètement et matériellement les différentes interventions.

4- des expérimentations jeudi, vendredi et samedi entre 12h30 et 14h ou entre 16h30 et 20h30

Expérimentations dans l’espace public par petits groupes chaque jour sur des créneaux à définir dans les plages horaires suivantes : 12h30 – 14h ; 16h30 – 20h30, avec une préférence logistique pour le créneau 18h30 – 20h30. Elles auront lieu sur le site du festival, dans le centre-ville, dans les faubourgs de Parthenay pour les plus motivés, et tout autre endroit choisi par les participants.

Les thèmes seront ceux de l’université d’été : Education : « A quoi sert l’école ? » ; Identité : « Comment se construire son identité de manière décomplexée ? » ; Métissage : « Où, comment les cultures se croisent-elles ? ». Ils pourront être enrichis par d’autres thématiques imaginées et voulues par les participants.

 

Attention : 20 places maximum - Réservation obligatoire au 05.49.94.90.70 ou metive-univ-pop@cc-parthenay.fr

 

« Chaque point de vue, complexe ou simple, ironique ou tragique, grossier ou sensible peut nous interroger, nous révolter, nous faire sourire et songer. Ce qui fait réfléchir n’est pas forcement la parole d’un expert, ce qui fait débat ne vient pas toujours de là où on croit.

Notre société crée de nouveaux médias et nous explique chaque jour quel est le vrai débat, « celui qui intéresse vraiment les français »... Elle crée de fait beaucoup de solitudes et de silences à sa marge.

A une époque où les gens se replient derrière des écrans et où le débat en salle fait fuir, les porteurs de paroles utilisent les ressources peu exploitées de la ville et de ses habitants : Transformer des espaces de transits en lieux de rencontrer, décorer l’espace urbain autrement que de publicités, utiliser le besoin de parler, la curiosité, la capacité de réflexion et de philosophie des gens.

Ils constituent une enquête publique, une animation qui relie les habitants, un pré-texte pour que se rencontrent ceux qui ne font que se croiser, une manière de mettre en lumière de manière bienveillante des conflits omniprésents mais rarement discutés.

La recherche de nouvelles formes de participation ne doit pas être reservée aux politiques, la société civile se doit d’inventer ses propres formes, dégagées de toute rentabilité en terme d’image. Nous contribuons à cette entreprise et cherchons à développer nos pratiques en nous implantant durablement dans des quartiers, avec pour perspective la création de nouveaux rituels de débats publics. »

Association "Matières Prises", a propos de la technique "Porteur de paroles"

 

 
Site réalisé et hébergé par Scène Service | Conception graphique : phaSme création graphique